Avertir le modérateur

05/10/2019

Baromètre parlons vélo des villes cyclables : une enquête auprès des usagers du vélo dans le Nord-Isère

Madame, Monsieur,

Faire du vélo au quotidien sur nos voiries et routes est loin d'être facile dans nos communes du Nord-Isère.
Et avec quel niveau de sécurité ?

Pour la 2ème fois la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB - https://www.fub.fr/) lance son Baromètre des villes cyclables du 9 septembre au 30 novembre 2019.

Nous avons besoins de vous et de vos témoignages.
Pour répondre à l'enquête cliqué sur :

Enquête Baromètre - Parlons vélos

Merci d'avance.


Jean-Paul Lhuillier

Baromètre parlons vélo des villes cyclables.jpg

09:25 Publié dans Vélo | Lien permanent | Commentaires (0)

30/08/2019

Vélo dans le train : la SNCF pointée du doigt

https://www.capital.fr/entreprises-marches/velo-dans-le-train-la-sncf-pointee-du-doigt-1347969

Claire Domenech Publié le 22/08/2019 à 9h38

Embarquer son vélo dans le train pour partir en vacances s'est révélé "mission impossible" cet été pour des centaines de passagers.

Un manque de places dédiées aux vélos dans les trains. C'est ce que dénonce CycloTransEurope, relayée par 20 Minutes, qui accuse la SNCF de mener "une politique anti-vélo". Dans une lettre adressée mardi 20 août à la ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne, l'association de cyclotourisme lui enjoint de demander à la SNCF de "prendre des mesures urgentes pour accueillir les cyclistes correctement" dans ses trains.

Cet été, les cyclistes ont largement partagé leur désarroi sur les réseaux sociaux avec le hashtag #monvélodansletrain. Si certains postaient des photos d'emplacements vélos saturés, d'autres ont carrément vu leurs vacances gâchées, en se voyant intimer l'ordre de descendre du train, malgré leur billet. Avant, la SNCF proposait aux passagers avec vélo de réserver une place pour leur équipement. Un service désormais supprimé au grand dam des cyclistes. Pire, le nombre d'emplacements qui leur était réservé a même diminué. "Fin 2017, la SNCF a supprimé, sans concertation, les quatre emplacements vélos des TGV Grand-Est. Les places sont aussi de moins en moins nombreuses sur les TGV Nord. Ils ont aussi été réduits de quatre à deux places dans les TGV Atlantique", regrette l'association CycloTransEurope.

Train + vélo : ça déraille - CycloTransEurope écrit à @Elisabeth_Borne pour qu'elle intervienne auprès de la @SNCF afin qu’elle prenne des mesures urgentes pour accueillir les cyclistes correctement dans ses trains et renonce aux mesures répressives. @RPicard_SNCFpic.twitter.com/NBhuRZgT1A
— CycloTransEurope (@eurovelo3) August 19, 2019

La SNCF s'explique

D'autant que la SNCF a été "pionnière dans ce domaine, en étant la première à autoriser l’emport des vélos dans ses trains à grande vitesse. C’était au début des années 2000, et il y avait alors quatre places dédiées aux vélos [au prix de 10 euros la place] dans la grande majorité des rames", rappelle Érick Marchandise, président de l'association. Pour sa défense, la SNCF explique avoir dû faire des choix. "Des arbitrages ont ainsi dû être faits afin de prioriser la garantie d’un nombre suffisant de places assises", indique à 20 Minutes l'entreprise ferroviaire, qui assure en revanche que le nombre de vélos rangés sous housse ou démontés n'est pas restreint à bord de ses trains.

⋙ Lire aussi Trains inréservables, complets mais vides... les bugs de la SNCF dénoncés par une association d’usagers
Des solutions

Une solution qui est loin de satisfaire les associations de cyclistes. "Les vélos ne sont pas toujours simples à démonter et une fois dans une housse, ils deviennent très compliqués à transporter. Si vous voyagez avec des enfants et/ou si vous avez des correspondances, cela devient mission impossible. Surtout, même rangé dans une housse, un vélo ne tient pas dans les espaces réservés aux bagages. Le train reste tout aussi encombré", avance Olivier Schneider, président de la FUB (Fédération française des usagers de la bicyclette). La solution qu'ils proposent : augmenter la capacité de la zone réservée aux vélos dans les trains. "Il serait préférable de s’entendre sur un pourcentage d’emplacements vélos à réserver dans les trains", ajoute-t-il. En attendant, le débat reste vif sur les réseaux sociaux.

26/11/2018

Loi mobilités : des taxes et des grandes infrastructures en moins

https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/11/26/loi-mo...

Publié le 26/11/2018 à 07:00

Photo Julio Pelaez

Photo Julio Pelaez

En plein mouvement de colère des "gilets jaunes", le gouvernement présente ce lundi la loi sur les mobilités. Dépouillée de ses mesures fiscales (taxe poids lourd, péages urbains), elle privilégiera les aides et les investissements pour les déplacements du quotidien aux grandes infrastructures routières et ferroviaires.

C'est un texte un peu fourre-tout que doit présenter ce lundi la ministre des Transports, Elisabeth Borne, avec la loi sur les mobilités (LOM). Elle sera étudiée au Sénat début janvier, avant de passer à l'Assemblée nationale comme l'a demandé le président de la Haute assemblée Gérard Larcher.

Quelle est la ligne directrice?

Cette loi est guidée par trois objectifs:

- Diminuer les émanations de CO2 dans l'atmosphère, donc la place de la voiture à moteur thermique dans les transports quotidiens

- Améliorer les transports du quotidiens. Les travaux porteront donc sur les itinéraires routiers et trains de proximité plutôt que les grandes infrastructures.

- Faciliter l'accès de l'usager sans augmenter les coûts.

En résumé, il s'agit de changer de modèle sans gréver les caisses de l'Etat ni... le porte-monnaie des Français.

Quelles mesures y répondent?

Les aides pour se rendre au travail en covoiturage pour ceux qui n'ont pas d'autre solution que la voiture seront renforcées avec une sorte de chèque travail. Les cyclistes seront aussi aidés y compris par le financement d'équipement destinés à protéger ces vélos du vol.

Les aides aux entreprises pour la conversion de parcs automobiles vers l'électrique seront majorées.

Le travaux sur le réseau ferroviaire seront concentrés sur la rénovation des réseaux existants, les aménagements de gares multimodales, les grands noeuds ferroviaires et une seule grande ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse.

Régions et agglomérations devront, d'ici à 2021, veiller à ce qu'existent partout des applications permettant de trouver le meilleur itinéraire et un lieu, une application unique pour payer son trajet, valider son ticket...

Effet "gilets jaunes" : ni vignette poids-lourd, ni péages urbains

La vignette poids-lourd, destinée à financer la transition écologique dans le domaine du transport  et l'entretien des routes ne figurera pas dans le projet. Une mesure d'apaisement à destination des transporteurs, qui n'ont pas rejoint le mouvement des "gilets jaunes". Pourtant, comme dans beaucoup de pays voisins (Suisse, Allemagne), elle aurait permis de taxer les camions étrangers. (Les directives européennes interdisent un traitement différent pour les camions des différents pays).

Pas non plus de loi ouvrant droit à des péages urbains comme à Londres, Singapour, Stockholm et une douzaine d'autres villes dans le monde.

Peu de grands travaux

Concernant le TGV, les lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse, Montpellier-Perpignan, Marseille-Toulon seront "amorcées" mais il n'est pas certain que des dates soient avancées.

De rares autoroutes sont validées après le grand contournement ouest de Strasbourg:  le contournement de Rouen, les axes Rouen-Orléans, Toulouse-Castres, la Route Centre Europe Atlantique (RCEA), le contournement d'Arles et une désaturation de l'A31 en Lorraine.

Le permis de conduire revu

Le texte comprendra aussi la réforme du permis de conduire promise par le président Emmanuel Macron le 9 novembre, pour réduire les délais et en baisser le coût.

Publié le 26/11/2018 à 07:00 |Mis à jour il y a environ 1 heures

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu