Avertir le modérateur

08/09/2019

Ponctualité des TER : où en est la SNCF ?

https://www.lagazettedescommunes.com/637218/ponctualite-d...

Publié le 06/09/2019 Par Cyrille Pac • Club : Club Techni.Cités

Si la ponctualité des TER affiche une réelle amélioration, il existe encore de nombreuses disparités selon les régions. C'est ainsi que la Bretagne présente un bilan remarquable, bien meilleur que l'Occitanie ou la région PACA.

Les derniers chiffres publiés sur le site de la SNCF confirment une tendance observée depuis près d’un an : en moyenne, les TER sont de plus en plus ponctuels (voir carte ci-dessous région par région). Après avoir connu un début d’année 2018 compliqué, la hausse est constante quelles que soient les régions. Avec, toutefois, des disparités selon les territoires.

C’est ainsi que l’Occitanie, avec « seulement » 88,2% de taux de ponctualité, est loin derrière la Bretagne, championne de France du TER (plus de 95% de ses trains régionaux sont à l’heure). Si, avant 2018, la SNCF avançait les intempéries et les actes de malveillance pour expliquer ces résultats en Midi-Pyrénées, aucune explication n’est aujourd’hui avancée pour toute l’Occitanie.

En Provence-Alpes-Cote d’Azur, la ponctualité a surtout souffert en 2018, en raison notamment de retards de travaux et d’intempéries. En revanche, l’entreprise ferroviaire se réjouit d’une réelle amélioration depuis quelques mois.

Enfin, en Ile-de-France, le taux (90%) est trompeur. Le service local, très irrégulier, souffre de résultats en dents de scie selon les mois. Mais, là aussi, après un début d’année 2018 très difficile, la tendance est à l’amélioration.

Pour bien comprendre ces chiffres, il faut savoir que la SNCF considère un train en retard quand il arrive 5 minutes après son heure prévue. La carte présente des résultats couvrant la période janvier 2018 (et l’entrée en vigueur des nouvelles régions) à juillet 2019.

20190906_Ponctualité des TER - où en est la SNCF 2.jpg

14/07/2019

Missions des comités de concertation pour la gestion des gares ferroviaires

https://www.lagazettedescommunes.com/631009/missions-des-...
Publié le 12/07/2019 • Par Gabriel Zignani • dans : Textes officiels, TO parus au JO

Un décret du 11 juillet, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020, porte sur les règles de fonctionnement et les missions des comités de concertation auprès des grandes gares ou ensembles pertinents de gares de voyageurs. Il précise notamment les conditions de détermination du périmètre de ces comités et leur composition, ainsi que les sujets sur lesquels ils sont consultés.

Ainsi, ces comités de concertation seront notamment consultés sur :

les projets d’investissement pour l’aménagement de la gare et autour de celle-ci ;
le niveau des services en gare ;
le suivi de la réalisation des objectifs de mise en accessibilité ;
le suivi de la ponctualité et le respect des correspondances avec les autres services ;
les projets relatifs à l’amélioration de l’intermodalité ;
la qualité de l’information aux voyageurs, notamment en situation dégradée ;
le niveau de sûreté ;
le suivi de la propreté.

Références

Décret n° 2019-728 du 11 juillet 2019, JO du 12 juillet
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=...

27/06/2019

La SNCF prévoit de légers retards de trains à cause de la canicule

https://www.bfmtv.com/economie/la-sncf-prevoit-de-legers-...
26/06/2019 à 17h30

Les fortes chaleurs sur la France risquent d'entraîner une dilatation des rails et de détendre les caténaires. Par précaution, la compagnie ferroviaire a ralenti la circulation sur certaines lignes pouvant causer des retards de 5 à 10 minutes.

La SNCF a indiqué ce mercredi que la circulation a été ralentie sur certaines lignes en raison des fortes chaleurs, une mesure qui doit permettre de faire face aux risques de dysfonctionnement de ses infrastructures.

"Il est possible que sur quelques lignes, il y ait quelques ralentissements en raison des fortes chaleurs qui peuvent générer une dilatation des rails et détendre les caténaires", a indiqué une porte-parole de la SNCF.

"Ce sont des retards assez peu conséquents, de l'ordre de 5 à 10 minutes sur certaines lignes", a-t-elle poursuivi. Cela "concerne surtout les lignes à grande vitesse, où la vitesse est plutôt à 280-300 km/h plutôt que 330 km/h, ce qui génère des retards à l'arrivée (...) mais ce n'est pas très impactant", a affirmé le groupe.
Risque de déformation de la voie

Cette mesure de précaution s'inscrit dans le cadre du plan "fortes chaleurs" du groupe, qui est déclenché quand la température dépasse 35 degrés.

"Sur les lignes les plus anciennes, la caténaire peut se détendre et ainsi toucher le toit du train ou créer un arc électrique avec ce dernier", tandis que la chaleur peut "provoquer des risques de déformation de la voie", a également expliqué le groupe dans une vidéo diffusée sur son site internet. "Lors des épisodes de très fortes chaleurs, si la température est de 37 degrés, celle du rail peut dépasser les 55 degrés", a complété la vidéo.

Au total, 78 départements ont été placés par Météo-France en vigilance "orange". La fin de l'épisode, dont le pic est attendu jeudi et vendredi, est envisagée dimanche par le nord-ouest, un air plus tempéré devant gagner progressivement le pays.

https://www.bfmtv.com/static/nxt-video/embed-playerBridge.html?video=6052123787001&account=876450610001

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu