Avertir le modérateur

06/09/2018

ENTRETIEN - remaniement, SNCF : Laurent Wauquiez répond aux questions de France Bleu (extrait)

https://www.francebleu.fr/infos/politique/entretien-sms-p...

jeudi 6 septembre 2018 à 1:47 - Mis à jour le jeudi 6 septembre 2018 à 7:37 Par Xavier Demagny et Yves Renaud, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Dans un entretien à France Bleu, Laurent Wauquiez, président d'Auvergne Rhône-Alpes, se défend d'avoir utilisé à ses fins le fichier du Pass'Région pour un SMS aux lycéens. Il réagit aussi à l'actualité : remaniement, situation chez Les Républicains, rapports de la région avec la SNCF. Verbatim.

Laurent Wauquiez, le 5 septembre à Lyon.
Laurent Wauquiez, le 5 septembre à Lyon. © Radio France - Xavier Demagny

Lyon, France

...
 

"Je mets la pression sur la SNCF"

"Je ne suis pas content de ce que fait la SNCF", assène Laurent Wauquiez, qui tape très fort sur l'entreprise ferroviaire, lorsque l'on aborde le sujet des Trains express régionaux (TER). "La ponctualité sur la ligne Lyon Grenoble est un scandale. La façon dont les voyageurs sont traités entre Saint-Étienne et Lyon n’est pas acceptable. La SNCF essaie de faire des efforts mais on leur a mis la pression. Maintenant, quand ils ne respectent pas les usagers, ils doivent payer des pénalités." 

Le président de la région assure avoir obtenu des résultats sur les indemnisations des usagers pour la période de grève au printemps : "Pendant les grèves, 80.000 trains ont été annulés. La SNCF va nous payer 25 millions d’euros de pénalité. Cet argent, on va le remettre intégralement sur nos TER. Par exemple, on est entrain d’équiper nos trains en Wifi, les usagers sont enthousiastes. J'ai aussi mis la pression sur la SNCF pour qu’elle rembourse les abonnements". Selon Laurent Wauquiez, les remboursements ont eu lieu à 50 % sur avril et mai. "Mais je ne lâche pas le morceau, parce qu’il me manque juin et même sur certaines lignes, il n’y avait aucun train et là, je demande le remboursement intégral. Quand il s’agit de défendre la région face à la SNCF, ce ne sont pas eux qui m’intimident." 

Laurent Wauquiez assure aussi défendre les lignes régionales. "Quand je suis arrivé, on nous a proposé de fermer une ligne sur trois. Moi je viens d’un département ou les gens vont travailler avec ce que la SNCF appelle de façon méprisante les petites lignes. Dans ce cadre là, on a refusé ce plan de fermeture. Boën-sur-Lignon-Montbrison, on a sauvé la ligne. Grenoble-Vif, ça ne fermera pas. Les lignes de l’Ain et l’Auvergne, j’ai refusé et je ne laisserai pas notre région devenir un désert ferroviaire. On met l’argent, avec beaucoup d’opiniâtreté mais avec très peu de soutien de la par de Paris."

...

29/08/2018

Wi-Fi dans les TER : une expérimentation lancée sur la ligne Mâcon / Lyon / Valence

Bonjour,

Dommage que le "loisir" passe avant l'INDISPENSABLE.

Hier Mardi 28 aout 2018, nous avons été plusieurs milliers d'usagers qui devaient se rendre sur leur lieu de travail à SUBIR pratiquement 2 heures de retards SANS aucune information, sur des travaux dont on ne connaissait pas du tout l'existence sur la gare de La Tour du Pin.

Il est en effet très stressant et très inconfortable de poiroter comme des c... durant plusieurs heures avec des retards qui augmente au fil du temps, bien loin du confort d'un siège et d'une connexion WIFI offerte.

Au lieu de s'éparpiller sur des gadgets digne des trains japonais (toujours à la minute près) on devrait d'abord réparer ce qui ne fonctionne pas.

Eric

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

Du Wi-Fi dans des TER de la région Auvergne Rhône-Alpes (ligne Mâcon - Lyon - Valence). L'expérience lancée ce mardi 28 août 2018 doit durer 18 mois... / © MAXPPP
Du Wi-Fi dans des TER de la région Auvergne Rhône-Alpes (ligne Mâcon - Lyon - Valence). L'expérience lancée ce mardi 28 août 2018 doit durer 18 mois... / © MAXPPP

L'expérimentation "Wi-Fi à bord des TER" financée par la région Auvergne Rhône-Alpes est lancée ce mardi 28 août. Une expérimentation lancée qui doit durer 18 mois. Dans un premier temps, ce test concerne trois rames de  l'axe Mâcon-Ville / Valence-Ville (via Lyon). 

Par Dolores Mazzola

Une expérience à bord des TER est lancée ce mardi 28 août. Elle vise à terme à améliorer la connectivité à bord des trains de la région. Durant 18 mois, les usagers vont bénéficier d'un système Wi-Fi gratuit. L'expérimentation, dont le coût s'élève à 1,3 million d'euros, est financé par la collectivité régionale. Auvergne Rhône-Alpes est la première région à se lancer dans cette démarche.

Le lancement de l'expérimentation avait lieu ce mardi 28 août à Lyon


Dans un premier temps, trois rames de TER de nouvelle génération circulant sur la ligne  Mâcon - Lyon -Valence sont concernées par cette expérimentation. Ces rames de TER sont identifiables grâce à un pictogramme apposé à l’extérieur sur la vitre de la porte d’accès ainsi qu’à l’intérieur au niveau des montants et sièges.
 

Comment ça marche ?

Des bornes Wi-Fi embarquées permettent l’accès au portail wifiter.sncf. Pour cela, un équipement a été installé sur la toiture de la rame afin de capter les signaux des différents opérateurs. Un second équipement est installé à l’intérieur de la rame pour rendre ces signaux accessibles et les diffuser auprès des voyageurs. Concernant le débit: sa vitesse variera en fonction de la couverture du réseau 3G ou 4G existant dans les zones traversées.

Pour avoir accès au portail wifiter.sncf, le voyageur qui monte à bord d'une rame équipée d'une borne doit activer la connexion Wi-Fi et choisir le réseau WIFI_TER_SNCF. Puis, il doit simplement entrer une adresse mail et cocher les conditions générales d'utilisation. Lors de cette première phase de test, les voyageurs et agents SNCF sont invités à donner leur avis sur ce service, apporter des propositions d’amélioration. Ils peuvent le faire grâce au portail (wifiter.sncf / rubrique « votre avis »), auprès des agents en gare ou à bord des trains.

Parallèlement aux bornes Wi-Fi, pour optimiser le dispositif, des vitrages "haut-débit" vont également être testés prochainement les lignes Lyon-Roanne-Clermont et Lyon-Bourg-en-Bresse.
Une deuxième étape de l’expérimentation «bornes Wi-Fi» est prévue début 2019 sur trois rames TER de la ligne Lyon-Grenoble, toujours sur des rames TER de nouvelle génération.

01/06/2018

SNCF : du Wifi sur la ligne Clermont-Ferrand-Paris fin 2018

Bonjour,

Cela va à contre sens de la dette et d'une entreprise bien géré!

AU lieu d'ajouter des gadgets inutiles et couteux, il vaudrait mieux s’atteler aux chantiers gigantesques de la SNCF:

Pour commencer l'énorme dette de la SNCF.

La gestion catastrophique de l'information au sein de la SNCF que ce soi avec ses agents mal informés notamment en situation de crise mais aussi et surtout ses clients qui restent dans la panade sans solution de repli toujours en situation de crise !

Le WIFI ou plutôt Internet dans les foyers oui c'est un service public. Mais est-ce la tâche de la SNCF ???

Monsieur Pepy doit s’ennuyer gravement à la SNCF pour aller mettre la priorité sur le WIFI ?

A l'heure ou plusieurs lignes Intercités ferment pourquoi perdre du temps et de l'argent sur ce genre de gadget ? https://www.ledauphine.com/actualite/2018/01/23/une-mobil...

Les subventions de l'état servent à cela ?

A moins que Mr Pepy veut amadouer Mr Wauquiez :

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/loisirs/televi...

https://www.lyonmag.com/article/93300/paris-orleans-clerm...

Bon Week-end à tous et bon courage à ceux qui devront aller travailler demain samedi un jour perlé.

Eric

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

D'ici la fin de l'année 2018, la ligne Intercité Clermont-Ferrand-Paris sera la première ligne en France à être équipée de Wifi / © Kamel Tir
D'ici la fin de l'année 2018, la ligne Intercité Clermont-Ferrand-Paris sera la première ligne en France à être équipée de Wifi / © Kamel Tir

D’ici la fin de l’année 2018, la ligne Intercités Clermont-Ferrand-Paris va se moderniser. Le président de la SNCF, Guillaume Pépy a confirmé l’installation de Wifi sur les rames de la ligne. Ce sera la première ligne Intercités en France à en avoir.

Par Aurélie Albert

Dans un entretien avec nos confrères de la Montagne, le président de la SNCF, Guillaume Pépy, évoque des projets d’avenir. La ligne Clermont-Ferrand-Paris restera une ligne Intercités et sera moderniser. Il révèle que la ligne sera la première en France à être équipée de Wifi. Cette installation est en cours sur la ligne. La procédure est longue, une rame doit être immobilisée afin de mettre en place le dispositif. Le président de la SNCF a néanmoins évoqué une mise en service du Wifi sur la ligne fin 2018.

Dans cet entretien, Guillaume Pépy aborde également un projet de remplacement du matériel. Un appel d’offres serait en cours. « Ces lignes ne sont pas menacées, elles sont en cours de modernisation », insiste le président de la SNCF. Interrogée, la SNCF n’évoque pas de remplacement des rames corail, qui sont actuellement sur la ligne Clermont-Ferrand-Paris, dans l’immédiat.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu