Avertir le modérateur

01/06/2018

SNCF : du Wifi sur la ligne Clermont-Ferrand-Paris fin 2018

Bonjour,

Cela va à contre sens de la dette et d'une entreprise bien géré!

AU lieu d'ajouter des gadgets inutiles et couteux, il vaudrait mieux s’atteler aux chantiers gigantesques de la SNCF:

Pour commencer l'énorme dette de la SNCF.

La gestion catastrophique de l'information au sein de la SNCF que ce soi avec ses agents mal informés notamment en situation de crise mais aussi et surtout ses clients qui restent dans la panade sans solution de repli toujours en situation de crise !

Le WIFI ou plutôt Internet dans les foyers oui c'est un service public. Mais est-ce la tâche de la SNCF ???

Monsieur Pepy doit s’ennuyer gravement à la SNCF pour aller mettre la priorité sur le WIFI ?

A l'heure ou plusieurs lignes Intercités ferment pourquoi perdre du temps et de l'argent sur ce genre de gadget ? https://www.ledauphine.com/actualite/2018/01/23/une-mobil...

Les subventions de l'état servent à cela ?

A moins que Mr Pepy veut amadouer Mr Wauquiez :

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/loisirs/televi...

https://www.lyonmag.com/article/93300/paris-orleans-clerm...

Bon Week-end à tous et bon courage à ceux qui devront aller travailler demain samedi un jour perlé.

Eric

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

D'ici la fin de l'année 2018, la ligne Intercité Clermont-Ferrand-Paris sera la première ligne en France à être équipée de Wifi / © Kamel Tir
D'ici la fin de l'année 2018, la ligne Intercité Clermont-Ferrand-Paris sera la première ligne en France à être équipée de Wifi / © Kamel Tir

D’ici la fin de l’année 2018, la ligne Intercités Clermont-Ferrand-Paris va se moderniser. Le président de la SNCF, Guillaume Pépy a confirmé l’installation de Wifi sur les rames de la ligne. Ce sera la première ligne Intercités en France à en avoir.

Par Aurélie Albert

Dans un entretien avec nos confrères de la Montagne, le président de la SNCF, Guillaume Pépy, évoque des projets d’avenir. La ligne Clermont-Ferrand-Paris restera une ligne Intercités et sera moderniser. Il révèle que la ligne sera la première en France à être équipée de Wifi. Cette installation est en cours sur la ligne. La procédure est longue, une rame doit être immobilisée afin de mettre en place le dispositif. Le président de la SNCF a néanmoins évoqué une mise en service du Wifi sur la ligne fin 2018.

Dans cet entretien, Guillaume Pépy aborde également un projet de remplacement du matériel. Un appel d’offres serait en cours. « Ces lignes ne sont pas menacées, elles sont en cours de modernisation », insiste le président de la SNCF. Interrogée, la SNCF n’évoque pas de remplacement des rames corail, qui sont actuellement sur la ligne Clermont-Ferrand-Paris, dans l’immédiat.

07/03/2017

SNCF : les conducteurs de trains menacent de rendre leur iPad

http://www.deplacementspros.com/SNCF-les-conducteurs-de-t...

Lundi 6 Mars 2017

Dès novembre 2013, SNCF avait équipé les conducteurs de train d’iPad 4 ou iPad Air afin de supprimer les lourdes sacoches qu'ils trimballaient encore il y a quelques années pour transporter les fiches, règlements de sécurité et autres guides de dépannage... Faute de wifi partout, SNCF avait fait le choix d’un modèle équipé en 3 et 4G.

Les conducteurs de trains veulent du haut débit pour leurs iPad
Les conducteurs de trains veulent du haut débit pour leurs iPad
C’est en première intention pour un usage professionnel avec des applications permettant l’accès à un certain nombre d’informations techniques que les conducteurs doivent avoir en permanence leur tablette sous la main. L’iPad facilite aussi les mises à jour des informations de la fiche-train (horaires à tenir, vitesse, arrêts et autres prescriptions) par nature très évolutive selon les travaux et les aléas du réseau.

Mais si cet usage professionnel est évident, s’ajoute bien évidemment un usage plus ou moins personnel. Mais du fait du contrat avec Bouygues (car tout ça à un coût bien évidemment), les agents de conduite de la SNCF étaient censés se contenter de 5 gigas. Ils les dépassaient sans que cela ne pose problème.

Dorénavant, dès qu’ils auront consommé ce “petit forfait”, ce sera du bas-débit... ce qui se veut assez dissuasif. Suffisamment en tout cas pour justifier la protestation syndicale menée par Sud Rail et la menace de rendre l’iPad. Ce qui aurait pour conséquence de devoir remettre les lourdes sacoches et leur contenu papier en dotation (et ça ne se fera pas tout seul !). Difficile de l’imaginer.

Sud affirme avoir obtenu de la direction de la Traction le retour pour un mois du haut débit et la renégociation du contrat avec Bouygues…. Mais après ?

Dans un tract, le syndicat invite les conducteurs à rester vigilants sur ce sujet et, en cas de retour du bas débit, veut inviter les personnels à rendre massivement les iPad… Ce que, bien évidemment, peu sont prêts à faire.

14/12/2016

La SNCF ouvre (enfin) l’ère du wifi gratuit dans les TGV

Bonjour,

Voila un gadget de plus inutile ou la SNCF est complètement incapable de faire arriver ses trains à l'heure.

Mais ils ont le WIFI !

Ils n'ont toujours pas compris que si les usagers prennent le train c'est pour arriver à l'heure à leur rendez-vous et certainement pas surfer sur Internet qui me semble bien secondaire.

Malheureusement il ne faut pas dire ENFIN mais plutôt encore un gaspillage de plus ou l'Etat est autant fautif que la SNCF puisque nos élus ne circule qu'en TGV, le TER quel horreur !

Le service public doit il avoir comme principal mission de donner accès au WIFI au détriment de la ponctualité des trains ?

Encore pour le TGV !

Eric

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/12/13/le-wi-f...

Proposé aux clients du TGV Paris-Lyon, le service devrait être étendu à 90 % des voyageurs des TGV d’ici à 2020.

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Vincent Fagot

Mardi 13 janvier, le train de 8 h 59 pour Lyon embarquait des passagers un peu particuliers. Leur séjour dans la capitale des Gaules n’aura duré que trente-huit minutes, le temps d’embarquer pour le train retour de 11 h 34… Mais ils n’étaient pas là pour un voyage touristique.

Pour ceux qui ont pris part au trajet, il s’agissait d’avoir la primeur du nouveau service offert sur cette ligne de TGV : l’accès gratuit à Internet pour tous les passagers. A l’heure du tout connecté, qui n’a pas pesté durant ces longues minutes où l’absence de réseau sur le téléphone ou l’ordinateur crée la plus grande frustration ? Une enquête menée par TNS-Sofres en janvier 2015 soulignait que c’était là la principale réclamation des clients de la SNCF.

En 2014, un tweet de la secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, avait sonné comme une piqûre de rappel : « Toc Toc Toc la, SNCF : on peut se voir pour discuter Wifi dans le train ? » « RDV est pris Madame la secrétaire d’état ! ;-) », avait répondu la compagnie, dans la foulée. A cette époque, la compagnie propose déjà le Wi-Fi sur le TGV-Est, mais la qualité du service n’est pas au rendez-vous.

En février 2015, la SNCF dévoile un plan ambitieux, doté de 450 millions d’euros, baptisé #DigitalSNCF, consacré notamment à assurer une meilleure connexion dans les rames. Et renonce dans le même temps à s’appuyer sur les satellites – trop onéreux – pour assurer la connectivité.

« Usage raisonné »

Désormais, la compagnie se repose sur la 3G et la 4G, dont l’usage s’est répandu, pour relever ce pari. Mais étant donné la vitesse à laquelle se déplace un TGV, il faut alors équiper les voies de telle sorte que le réseau d’antennes relais soit suffisamment dense pour que la continuité de service soit assurée.

Un appel d’offres est lancé début 2015, remporté par Orange. De son côté, la SNCF prend en charge l’évolution technologique de ses rames pour y convertir le signal 3G et 4G en Wi-Fi. Budget à terme : 100 millions d’euros pour 300 rames, chacune étant immobilisée pendant une semaine pour accueillir le matériel ad hoc (routeur, fibres, etc.).

Qu’on ne s’y méprenne pas cependant : l’offre proposée par la SNCF ne permettra pas à tous les passagers de regarder un film en streaming pendant leur trajet. « On a privilégié un usage raisonné. Tous ceux qui accéderont au Wi-Fi via notre portail pourront savoir combien de personnes sont connectées et ce à quoi ils auront droit pendant leur voyage », explique Rachel Picard, directrice de SNCF Voyages, tout en promettant que le coût de ce service ne s’additionnera pas à celui du billet.

Les passagers de première classe, eux, bénéficieront de conditions privilégiées. Par ailleurs, l’obstacle des tunnels et des zones grises – malgré le travail effectué avec les opérateurs –, reste source de dégradation du service. L’objectif pour la SNCF est de donner accès à 90 % de ses clients TGV d’ici à 2020.

08:13 Publié dans TGV, WIFI | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu