Avertir le modérateur

09/05/2018

SNCF : Guillaume Pepy promet une indemnisation « forte »

http://www.leprogres.fr/france-monde/2018/05/09/sncf-guil...

Après la rencontre entre le Premier ministre Édouard Philippe et les syndicats, le pdg de la SNCF Guillaume Pepy a promis une indemnisation « forte » des usagers, aussi bien des TGV que des TER.

  • Le 09/05/2018 à 06:35 mis à jour à 10:09
Guillaume Pepy s’est entretenu, lundi, avec le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre des Transports Élisabeth Borne.  Photo Christophe ARCHAMBAULT/AFPGuillaume Pepy s’est entretenu, lundi, avec le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre des Transports Élisabeth Borne. Photo Christophe ARCHAMBAULT/AFP

Dédommagements pour les usagers

Invité lundi soir sur le plateau de France 3 après la rencontre tant attendue entre le Premier ministre Édouard Philippe et les syndicats, le pdg de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé des indemnisations « fortes » pour les usagers touchés par la grève, depuis le 3 avril. Parmi ces dédommagements : les abonnements TER seront « à moitié prix » au mois de juin, et « tous les billets » pour des TGV seront « échangeables et remboursables », même s’ils sont « ni échangeables, ni remboursables » au moment de l’achat. Pour les usagers franciliens, il a également expliqué qu’il y aurait « plus de compensation financière en région parisienne ». La SNCF va également « faire de la publicité » sur les mesures de remboursement aux usagers affectés par la grève pour que ceux-ci « connaissent mieux leurs droits individuels à indemnisation », a indiqué le président de l’entreprise ferroviaire.

Fin du statut :100 millions d’économies par an

La fin du recrutement des cheminots au statut au 1er  janvier 2020 permettra à la SNCF d’économiser environ 100 millions d’euros par an pendant dix ans, a estimé hier la ministre des Transports Élisabeth Borne. « Ce sont des économies à venir qui ont été chiffrées à une centaine de millions d’euros par an dans les dix prochaines années », a avancé la ministre sur franceinfo. L’extinction du statut des cheminots est pour le gouvernement un point non négociable de sa réforme du secteur ferroviaire.

50 % des TGV et des TER aujourd’hui

Les syndicats de la SNCF se réunissent cet après-midi pour partager leurs analyses sur leurs rencontres avec le Premier ministre Édouard Philippe. Il est possible que le mouvement de grève se poursuive encore, au minimum jusqu’à l’examen de la réforme ferroviaire au Sénat, fin mai. Les usagers devront donc faire preuve de patience. Le trafic est encore perturbé aujourd’hui. La moitié des TGV, TER et Transilien circuleront, lors de la 16e journée de grève à la SNCF, selon les prévisions de trafic de la direction. À l’international, il y aura en moyenne un train sur deux, avec un trafic « quasi normal » pour les Eurostar et Thalys.

04/05/2018

ADUT rejoint la coordination pour demander le remboursement des abonnements

Bonjour à tous,

L'ADUT ne reste pas les bras croisés, après des prises de position dans les médias locaux, voire + avec le Pèlerin magazine (et oui), l'ADUT rejoint la coordination nationale des collectifs et associations d'usagers (CNCAUT) pour que nous soyons indemnisés des abonnements payés alors que nous avons dû faire face à des dépenses supplémentaires pour rejoindre nos lieux de travail.

Comme vous le devez le savoir via les réseaux sociaux, la coordination a mis en place une pétition nationale : https://www.change.org/p/se-fa ire-rembourser-nos-abonnements -sncf-pendant-les-jours-de-gr% C3%A8ve-du-2-avril-au-28-juin avec près de 68 000 signatures à ce jour.


https://www.fnaut.fr/actualite /communiques-de-presse/655-la- cncaut-et-la-fnaut-prennent- des-initiatives-convergentes

Communiqués de presse, le 3 mai 2018   

La CNCAUT et la FNAUT prennent des initiatives convergentes


La CNCAUT (Coordination nationale des collectifs et associations d’usagers du train) et la FNAUT ont pris des initiatives convergentes pour obtenir le dédommagement des usagers du train pénalisés par la grève des cheminots.

La FNAUT va relayer les demandes des signataires de la pétition de la CNCAUT.


Une grève qui pénalise gravement les usagers du train

La grève des cheminots affecte gravement la situation des usagers de la SNCF. Les plus pénalisés d’entre eux sont les plus modestes, captifs du train - travailleurs précaires, étudiants, lycéens - mais aussi tous ceux qui ne bénéficient pas de possibilités de télétravail ou ne peuvent recourir au covoiturage.

Depuis trois semaines, et pour une période annoncée au moins équivalente, les usagers souffrent d'une « grève perlée » de deux jours et de perturbations importantes les trois jours qui suivent. La qualité de service ne correspond plus à l'abonnement souscrit  et génère des dépenses supplémentaires imprévues pour nombre de voyageurs.


Des initiatives convergentes

La CNCAUT, qui s'est créée pour faire connaître les difficultés des voyageurs et réclamer le remboursement des abonnements SNCF (TGV, Intercités, TER, Transilien et RER), a rencontré un grand succès. Elle a été soutenue dès sa création par plusieurs associations locales de la FNAUT. Elle regroupe aujourd’hui les 67 000 voyageurs signataires de sa pétition, et des associations indépendantes.

De son côté, la FNAUT, qui fédère 165 associations locales, a saisi le Premier ministre des le début du conflit pour réclamer un dispositif d’indemnisation exceptionnelle des voyageurs et l’inscription d’une obligation d’indemnisation dans le code des transports en cas de grève prolongée (sur proposition de l'ADUT pour le point concernant les abonnements illico annuels). Elle a rencontré la SNCF aux niveaux régional et national pour présenter ses exigences.


La FNAUT relaie les revendications de la CNCAUT

La poursuite du conflit a créé les circonstances d'un soutien actif  de la CNCAUT par la FNAUT, association de consommateurs agréée par l’État. Ce soutien permettra de mieux faire entendre les revendications  des 67 000 signataires de la pétition, des associations locales d’usagers, et plus largement des 4,5 millions de voyageurs quotidiens.

A l’issue de leur rencontre du 2 mai , la CNCAUT et la FNAUT ont convenu de travailler pour porter ensemble leurs exigences vis-à-vis de la SNCF et des pouvoirs publics :

- TGV et Intercités : demandes de remboursement des abonnements confirmées et seuils jugés inacceptables.

- Pour les TER (hors RER Ile-de-France, réunion prévue le 17 mai), 60 % minimum et plus selon les régions et les circulations pouvant aller jusqu’à 100 % en cas de non circulation.

- Des modalités à préciser (en particulier cas des abonnements non renouvelés) et des modes opératoires à expliquer.

A plus long terme, inscription dans les conventions, une règle minimale simple et équitable de dédommagement liée aux jours et circulations perturbés.


--

Association Dauphinoise des Usagers du Train
1285, Route de la croix St Marc
38440 Ste Anne sur Gervonde
Email : adut.ter.ra@gmail.com
Blog :  http://adut.20minutes-blogs. fr/

27/04/2018

SNCF : des retards de TGV de plus en plus fréquents, selon 60 Millions de consommateurs

https://www.francebleu.fr/infos/transports/sncf-des-retar...

vendredi 27 avril 2018 à 8:21 Par Marine Laugénie, France Bleu

Selon 60 Millions de consommateurs, l'année dernière plus de 15% des TGV affichaient du retard. Au total en 2017, 16 millions de passagers ne sont pas arrivés à l'heure à destination. Un constat inquiétant pour la SNCF, en pleine période de grève.

Plus de 15% des TGV sont arrivés en retard en 2017
Plus de 15% des TGV sont arrivés en retard en 2017 © AFP - Manuel Cohen / MCOHEN

En 2017, plus d'1 TGV sur 7 n'était pas à l'heure. C'est le constat dressé par le magazine 60 Millions de consommateurs. Au total,  110 millions de personnes ont emprunté le TGV l’année dernière et plus de 16 millions de passagers sont arrivés en retard à destination. 

Un taux de retard en hausse ces dernières années 

Comme les trains de banlieue, les TGV enregistrent désormais un taux de retard de 15%. Un chiffre en nette augmentation :  10 à 12 % d’entre eux arrivaient en retard en moyenne ces dernières années. Cette hausse s'explique en partie par les deux grosses pannes à la gare Montparnasse l'été dernier, mais pas seulement. 

Les retards ne se limitent pas aux seules lignes de TGV Atlantique. Selon "60 millions de consommateurs" la dégradation est quasi générale, c'est d'ailleurs un des arguments du gouvernement pour faire passer sa réforme en urgence. 

Peu de voyageurs réclament le remboursement de leur billet 

En cas de retard, 40% seulement des usagers demandent un remboursement. Selon un porte-parole de la SNCF,  1,7 million de clients ont bénéficié d’une indemnité en 2017. Pourtant, au delà d'une demi-heure de retard, sachez que la compagnie ferroviaire est dans l'obligation de vous indemniser. Selon l'estimation du magazine, 4,5 millions de voyageurs ont été touchés par un retard supérieur à 30 minutes en 2017.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu