Avertir le modérateur

25/02/2017

ADUT - Lettre de février 2017

Ce mois-ci, les sujets de cette lettre concernent

-          La ponctualité,

-          La composition des trains et les problèmes des Régio2N,

-          Les actions ponctuelles de l’ADUT à la suite de remontées de problèmes vécus par des usagers,

-          La campagne d’adhésion 2017 de l’ADUT.

Plusieurs d’entre vous nous ont fait remonter un sentiment d’amélioration au sujet de la ponctualité de nos trains en ce début d’année. Est-ce dû à la pression incessante que nous avons mise sur  la direction régionale de la SNCF  et sur la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’échange que nous avons eu avec M. Laurent VAUQUIEZ lors du face aux lecteurs du Dauphiné Libéré le jeudi 19 janvier ? Espérons que cela ne soit pas un effet à court terme mais que cette amélioration se poursuive sur le long terme ? L’avenir nous le dira. Quoi qu’il en soit, nous serons vigilants !

Les travaux actuels de renouvellement des appareils de voies (aiguillages) à Perrache ne semblent pas avoir trop de conséquences hormis pour ceux et celles qui ont eu leurs trains supprimés et qui ont dû trouver des solutions alternatives imposant des allongements de trajet.

Par contre la composition réduite des trains nous concerne presque tous, hormis les trains corail. A priori, le manque de rames TER2N viendrait d’un redéploiement des TER2N effectué en urgence sur d’autres lignes pour compenser l’immobilisation temporaire des Régio2N imposée fin janvier/début février suite à des incidents sur ces matériels. Le 17 février, la SNCF nous a indiqué son plan d’actions : « Comme évoqué dans mon précédent message, nous travaillons à l’amélioration de la situation, notamment par :
- des renforcements des équipes des ateliers de maintenance, par le concours d’équipes externes à la région Auvergne Rhône-Alpes,
- l’apport de matériel d’autres régions,
- l’utilisation d’installations de maintenance autres que celles gérant son parc habituellement
. »

N’hésitez pas à nous faire remonter les problèmes que vous rencontrez au quotidien, soit par courriel ou physiquement lors de notre campagne d’adhésion dans les gares, comme plusieurs personnes l’ont fait en janvier et février. Certaines de nos actions aboutissent, d’autres pas.
L’action sur la tarification Illico Liberté qui n’était plus proposée pour les autocars pour certaines liaisons a abouti et la SNCF va corriger son site TER Auvergne-Rhône-Alpes.
L’action sur l’ouverture des gares de Rives et Moirans tôt le matin durant la période de froid de janvier n’a pas abouti. SNCF infrastructure n’a pas pu « donner une suite favorable à cette demande, en raison des missions importantes de sécurité et de gestion des circulations que leurs agents ont sur ce créneau horaire ».
L’action relative à la fracture du numérique se poursuit. En effet, il n’est plus possible d’acheter un titre de transport dans certaines haltes (absence d’automate et de moyen de validation autres que pour les cartes OURA), et les usagers occasionnels doivent acheter leurs titres de transport sur internet ou sur leurs smartphones ou « se rendre dans une gare équipée d’automates avant d’accéder à bord des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes ». L’action menée à l’automne pour Le Grand Lemps a porté ses fruits et les usagers verbalisés ont été indemnisés. Mais la SNCF et la région doivent proposer une solution alternative pour les 10 ans qui viennent aux usagers occasionnels ou abonnés qui souhaitent prendre un train dans une halte (gare ferroviaire sans personnel SNCF).

D’autres actions se poursuivent en veille active ; celles qui concernent 1/ le prolongement de l’Autoroute Ferroviaire Alpine (AFA) en direction d’Ambérieu en Bugey ou de Grenay (si Grenay est choisi, cela signifiera + de trains de fret sur notre ligne entre Grenay et Chambéry) et 2/ l’accessibilité des gares aux personnes à mobilité réduite (PMR).

Et n’oubliez pas de ré-adhérer à l’ADUT si vous ne l’avez pas encore fait comme 169 d’entre vous qui l’ont déjà fait en 2017. Nous poursuivrons notre campagne d’adhésion 2017 dans certaines gares après les vacances de février. Depuis fin janvier, nous avons distribué 5000 flyers dans 14 gares ou haltes, distribution réalisée par 10 membres du Conseil d’administration de l’ADUT avec nos gilets roses aidés par des adhérents ce qui a représenté près de 80 heures de bénévolat.

--

Association Dauphinoise des Usagers du Train

1285, Route de la croix St Marc

38440 Ste Anne sur Gervonde
Email : adut.ter.ra@gmail.com
Blog :  http://adut.20minutes-blogs.fr/

image001.jpg

Bulletin d'adhésion 2017.docx

Bulletin d'adhésion 2017.pdf

 

03/02/2017

Les rames de train se construisent dans le Nord

Bonjour,

Voici un bon reportage dommage que ceux qui construisent les trains (les théoriciens) ne le prennent pas 1 heure par jour minimum comme nous le faisons et qu'ils n'ont pas de vélos.

Car j'entends très souvent le mal de dos à chaque sortie du train

Comme quoi avoir une belle cravate ne suffit pas, il faut aussi vivre ce que l'on fait

Un très grand fossé entre la belle théorie et la pratique !

Un beau travail de Com

http://www.france3.fr/emissions/midi-en-france/videos/les...

En France, nous sommes 5 millions de voyageurs à emprunter quotidiennement le réseau ferroviaire. Et c'est dans le Nord que 2 000 personnes, du chaudronnier jusqu’au technicien d'essai, s'affairent à fabriquer les trains régionaux de demain ! Chaque jour, ce sont 7 à 8 voitures qui sortent de l'usine, soit 50 rames par an ! Au début, les voitures ressemblent à ça. Un corps creux que les chaudronniers réalisent avec une extrême précision.

18/01/2017

En Rhône-Alpes, les TER sont très en retard

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/rhone-alpes-...

En 2016, près d’un TER sur dix est arrivé en retard en France, selon une étude du journal Le Monde. Rhône-Alpes affiche un taux de retard de plus de 13%, juste derrière la pire région, PACA. 

  • France 3 Alpes
  • Publié le , mis à jour le
TER en attente © via @bovar121

© via @bovar121 TER en attente

L'an passé, plus de 9 % des Trains Express Régionaux, les fameux "TER", ont affiché en moyenne un retard de plus de 5 minutes, selon le journal Le Monde. Le journaliste Eric Beziat a étudié les bulletins statistiques de la SNCF. Un résultat médiocre, le pire depuis 2013, en baisse continue depuis 2014. Le taux de retard n'était alors "que" de 8 %.

10 points de pourcentage séparent ainsi Provence-Alpes-Côte d’Azur PACA, la pire région avec 15,2 % des TER en retard, de l’Alsace qui affiche un très honorable score de 4,7 %. Rhône-Alpes arrive en deuxième place, avec plus de 13%.

Selon Le Monde, l’analyse chronologique des retards met en évidence deux baisses d’activité passagères pour la régularité des trains régionaux.

Le mois de juin 2016 et ses grèves (10 % des trains en retard), et le mois de novembre, habituellement délicat en raison du changement climatique saisonnier, avec 14 % des trains en retard.

Vous pouvez vous-mêmes consulter le "baromètre de régularité" de la SNCF pour en savoir plus.

Des retards causés par l'embouteillage de Part-Dieu ?

La SNCF précise que la régularité régionale est contrastée du fait de la saturation du réseau aux abords de Lyon Part-Dieu. Toutes causes d’irrégularité prises en compte, les causes internes et les causes externes, la régularité TER est proche de 89 %, selon la SNCF.

Cette moyenne régionale masque les disparités entre les lignes : 98 % sur l’Ouest lyonnais par exemple, 94 % sur l’axe Saint-Etienne – Roanne ou sur l’axe Saint-Etienne – Firminy. A l’inverse, certaines lignes peinent à réaliser 80 % de ponctualité.

Dès que les circulations passent par Lyon Part-Dieu, le plafond de régularité de la ligne ne dépasse pas 87 % en raison de l’encombrement du réseau à l’approche de cette gare. Entre 2007 et 2013, l’offre de transport a augmenté en effet de 20 %, et Lyon Part-Dieu est devenu un goulot d’étranglement qui génère des embouteillages.

En Rhône-Alpes, les TER sont très en retard

La gare de Lyon Part-Dieu est traversée, un jour de semaine ordinaire, par près de 650 circulations ferroviaires, TER, TGV et fret confondus, avec ou sans arrêt. En heures de pointe, un départ vers le nord, sur l’une des deux voies disponibles a lieu toutes les 4 minutes, et un départ toutes les 4 minutes vers le sud.

Sur les lignes TER qui présentent la possibilité de desservir soit Lyon Perrache, soit Lyon Part-Dieu, on observe ainsi un écart de 6 à 10 points de ponctualité. C’est le cas des lignes Lyon – Villefranche, Lyon – Vienne ou Lyon –Saint-Etienne, qui offrent davantage de fiabilité horaire via Lyon Perrache.

Objectif TER AURA 2020 : 92 % de régularité

Moins de 6 minutes de retard au terminus ou sur le périmètre régional. C'est le plan « IMPACT TER » Lyon-Chambéry-Grenoble. Ce programme, phasé sur 4 ans, porte sur les lignes les plus fréquentées de la région : Lyon Part-Dieu – Grenoble, Lyon Perrache – Saint-André-le-Gaz et Lyon Part-Dieu – Chambéry. Sur ces 3 lignes se retrouvent 15% des clients de TER Auvergne-Rhône-Alpes, 17% des recettes, 300 circulations quotidiennes, pour un taux de régularité inférieur de 10 points à la moyenne régionale.

© SNCF

© SNCF

Les causes d’irrégularité étant multiples, les solutions mises en oeuvre depuis novembre 2016 sont également multiples : 

-renforcement de la coopération entre les équipes de SNCF Réseau et de SNCF Mobités pour améliorer la programmation et la réalisation des travaux

-renforcement de la maintenance du réseau avec une augmentation des effectifs présents

-investissement ciblé sur le réseau avec la construction de l’ouvrage sous le passage à niveau n°11 de Chandieu (Rhône) pour sécuriser et simplifier l’exploitation de la ligne (travaux SNCF réalisés en octobre 2016 et travaux de voirie jusque mi-2018)

-réexamen des sillons (créneaux horaires dans lesquels sont programmés la circulation des trains et leur ordre de passage) pour gagner en fluidité.

-refonte de la signalisation de part et d’autre de St André le Gaz en Isère (côté Lyon en 2016, côté Chambéry en 2017) pour fluidifier les circulations

-fiabilisation du matériel roulant avec l’atelier de Lyon Mouche livré dans sa configuration définitive en octobre 2016 et dédié au matériel roulant sur Lyon Part-Dieu – Grenoble

-déploiement du nouveau matériel TER Régio2N sur l’axe Lyon Perrache – Saint-André-le-Gaz en décembre 2016

-dédicace du parc matériel et des agents (conducteurs et contrôleurs) sur cet axe.

Prochaine ouverture à la concurrence ?

Les lignes TER devront bientôt s'ouvrir à la concurrence. Certains Conseils Régionaux, désormais organisateurs des transports, sont déjà en recherche de partenaires.

Les explications d'Aurélie Massait

 
Ouverture à la concurrence ?
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu