Avertir le modérateur

26/07/2017

Le TGV est un succès commercial mais reste un échec financier

http://www.rtl.fr/actu/conso/le-tgv-est-un-succes-commerc...

ÉDITO - Les voyageurs sont de retour dans les TGV. On devrait s'en réjouir. Mais paradoxalement, on n'a jamais été aussi inquiet pour l'avenir du train à grande vitesse.

Lenglet-Co Éric Vagnier

Commercialement, le TGV est sorti du tunnel. Déjà l'an dernier - après trois années difficiles - le trafic était sensiblement reparti à la hausse. Mais là, depuis janvier, c'est l'emballement. Le nombre de passagers aurait fait un bond de 8%. Le taux de remplissage des rames a progressé de quatre points. On aura la confirmation de ces chiffres vendredi 28 juillet lors de la publication des résultats semestriels. L'été se passe très bien. Il suffit, pour s'en convaincre, d'aller sur le site de la SNCF et de regarder le nombre de TGV qui affichent complet chaque week-end.

Problème : financièrement, cela ne suit pas. Pour arriver à ces excellentes performances commerciales, la SNCF a été obligé de tasser ses prix. Impossible de faire autrement face à la concurrence du covoiturage, des cars Macron et des compagnies aériennes low-cost. Depuis trois ans, plus d'augmentation générale des tarifs comme c'était le cas avant chaque début d'année. Les petits prix ont été multipliés, avec notamment  le développement de Ouigo (le TGV à bas-coûts), le lancement des TGV 100% Prem's et l'invention de TGV Max, qui permet (pour 79 euro par mois) de voyager de façon illimités sur le réseau à grande vitesse.

Du coup, les marges de la SNCF se sont rétrécies. Si on veut résumer, elle transporte plus de monde mais gagne moins d'argent par passager. Il y a encore quatre ans, un voyageur dépensait en moyenne 50 euro pour acheter son billet. C'est tombé à 47 euros. Cela va sans doute encore reculer. Conséquence : la SNCF a de plus en plus de mal à faire face à ses charges, notamment à payer les péages. Ce sont les droits d'accès au réseau droit et, comme sur les autoroutes, c'est de plus en plus coûteux.

11:11 Publié dans Prix, SNCF, TGV | Lien permanent | Commentaires (0)

12/06/2017

Billet de congé annuel SNCF, qui y a droit et comment en bénéficier ?

http://www.humanite.fr/billet-de-conge-annuel-sncf-qui-y-...

Daniel Roucous
Lundi, 12 Juin, 2017
SNCF

Pensez-y ! Le billet de congé annuel SNCF permet de payer le train 25 à 50% moins cher, pas mal ! Mais qui y a droit et comment se le procurer ? 

Le billet de congé annuel pour payer le train 25%  moins cher peut être attribué aux personnes suivantes :

- les salariés et leurs familles (conjoints et enfants de moins de 21 ans ou  pères  et/ou mères pour les célibataires)

- les demandeurs d'emploi et leurs familles (conjoints et enfants de moins de 21 ans ou  pères  et/ou mères pour les célibataires)

- les retraités et leurs familles (conjoints et enfants ou petits-enfants de moins de 21 ans ou pères et mères pour les célibataires)

- les stagiaires en formation professionnelle et leurs familles (conjoints et enfants de moins de 21 ans ou  pères  et/ou mères pour les célibataires)

- les travailleurs à domicile et leurs familles (conjoints et enfants de moins de 21 ans ou  pères  et/ou mères pour les célibataires).

Comment ?

Se procurer auprès de son employeur ou de Pôle emploi ou de sa caisse de retraite ou de la SNCF ou télécharger sur le lien suivant un

Vous l'avez ? Bon remplissez-le, joignez les pièces justificatives demandées et le remettez-le à tous points de vente SNCF ou gares 24 heures au moins avant le départ.

Attention une partie doit être remplie par l'employeur; Pôle emploi ou votre caisse de retraite.

C'est compliqué ? Le formulaire ci-dessus vous aide avec sa notice sinon cliquez sur le lien

Quelle réduction ?

25% pour un voyage aller-retour d'au moins 200 km. Cette réduction est portée à 50% si au moins la moitié du billet de congé annuel est réglée avec des

Elle est applicable qu'une seule fois par an dans TOUS les trains (TGV, TER) à réservation obligatoire OU pour tout trajet commencé en période bleue pour les trains qui ne nécessitent pas de réservation obligatoire.

Votre attention svp :

- le trajet retour doit être effectué au plus tard le 61ème jour suivant la date du trajet aller.

- le billet de congé annuel ne se cumule pas avec certaines cartes de réduction ou tarifs réduits.

17:55 Publié dans Prix, SNCF, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

22/04/2017

Ferroviaire - Les régions pleinement responsables des tarifs des abonnés TER

http://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentSer...

© Fotolia |

Les régions viennent de se voir confier la pleine responsabilité de la tarification des TER pour l’ensemble des abonnés (abonnements travail et élèves, étudiants, apprentis), a annoncé Régions de France ce 21 avril. La mesure leur a été notifiée par Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux Transports, dans un courrier daté du 18 avril. Elle résulte d’un engagement pris par le gouvernement auprès de Philippe Richert, président de Régions de France, lors de la réunion de la plate-forme Etat-régions le 27 juin dernier, a rappelé l’association d’élus.
Selon elle, cette disposition leur permettra de simplifier et clarifier les tarifs des TER qui souffrent aujourd’hui d’une grande complexité avec plus de 1.400 tarifications différentes liées à la superposition des tarifs sociaux nationaux, des tarifs commerciaux de SNCF Mobilités et des tarifications spécifiquement régionales. "La liberté tarifaire constitue un levier de pilotage essentiel aux régions pour mener leurs propres politiques de mobilité. Comme toute autre autorité organisatrice, les régions pourront désormais maîtriser les recettes des services de transports qu’elles financent", estime Régions de France.

Mieux positionner les offres

Dans un contexte de concurrence intermodale (covoiturage, autocars librement organisés), cette nouvelle compétence tarifaire doit permettre aux régions de mieux positionner et promouvoir leurs offres de mobilités pour attirer de nouveaux clients, assure l’association. Enfin, cette mesure va selon elle largement faciliter la mise en œuvre des nouvelles compétences des régions en matière d’intermodalité, notamment suite aux effets de la réforme territoriale (fusion des régions, transferts des compétences transports des départements aux régions). "Une forte intégration tarifaire entre les régions, désormais autorités organisatrices de l’ensemble des transports non urbains de personnes, et les autorités organisatrices de la mobilité (en charge notamment du transport urbain), contribuera à l’amélioration sensible de l’attractivité des transports publics", plaide-t-elle.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu