Avertir le modérateur

23/03/2017

Newsletter spéciale incident du mardi 21 mars 2017 16h15

Bonjour,

Le voyage de retour de ce mardi 21 mars 2017 à partir de 16h00 a été, encore une fois, perturbé par le dysfonctionnement d’un passage à niveau entrainant la mise en sécurité de la ligne Lyon Bourgoin. Ce Nième aléa vous a sûrement été préjudiciable dans votre organisation familiale, vos loisirs, ou vos différents rendez-vous (médecin, garderie, …) ou autre.

Nous, ADUT, vous proposons de centraliser l’ensemble des préjudices de chacun en vue d’un recours auprès de la Région et/ou de la SNCF.

Pour cela et avant le mardi 28 mars impérativement, car le bulletin de retard officiel SNCF ne sera plus disponible sur le site internet à partir du mercredi 29 mars, nous vous demandons de suivre la procédure suivante :

 

1/ Imprimer votre bulletin de retard personnel à partir du site  TER.SNCF - https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/bulletins-retard/recherche

2/ Indiquer (en manuscrit lisiblement) sur ce bulletin vos noms et prénom, vos préjudices subis par ce retard et signer le.

  • Préjudices :

o    Transport de substitution (voyage en covoiturage, bus ou taxi, stationnement)

o    Garderie

o    Perte d’une correspondance

o    Non-participation à votre activité de loisirs

o    Autre

  • Justificatifs :

o    Abonnement pour les cours de loisirs avec le cours ou les cours non suivi à cause de ce retard

o    Ticket de parking (surcoût)

o    Facture de taxi

o    Facture de transport supplémentaire ou de substitution

o    Copie de votre abonnement TER ou de votre billet de train composté ce jour-là

o    Autre

3/ Retourner nous ce bulletin après l’avoir scanné avec les justificatifs avec VOS coordonnées à l’adresse mail : adut.ter.ra@gmail.com ou par courrier à l’adresse ci-dessous.

Un seul retard par bulletin par préjudice justifié mesurable (temps ou coûts) et par personne (ne vous regroupez pas avec des amis ou collègues de train).

Merci par avance pour cette démarche qui nous l’espérons nous permettra le déclenchement d’une action d’envergure dans les prochaines semaines.

Cordialement,

25/02/2017

ADUT - Lettre de février 2017

Ce mois-ci, les sujets de cette lettre concernent

-          La ponctualité,

-          La composition des trains et les problèmes des Régio2N,

-          Les actions ponctuelles de l’ADUT à la suite de remontées de problèmes vécus par des usagers,

-          La campagne d’adhésion 2017 de l’ADUT.

Plusieurs d’entre vous nous ont fait remonter un sentiment d’amélioration au sujet de la ponctualité de nos trains en ce début d’année. Est-ce dû à la pression incessante que nous avons mise sur  la direction régionale de la SNCF  et sur la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’échange que nous avons eu avec M. Laurent VAUQUIEZ lors du face aux lecteurs du Dauphiné Libéré le jeudi 19 janvier ? Espérons que cela ne soit pas un effet à court terme mais que cette amélioration se poursuive sur le long terme ? L’avenir nous le dira. Quoi qu’il en soit, nous serons vigilants !

Les travaux actuels de renouvellement des appareils de voies (aiguillages) à Perrache ne semblent pas avoir trop de conséquences hormis pour ceux et celles qui ont eu leurs trains supprimés et qui ont dû trouver des solutions alternatives imposant des allongements de trajet.

Par contre la composition réduite des trains nous concerne presque tous, hormis les trains corail. A priori, le manque de rames TER2N viendrait d’un redéploiement des TER2N effectué en urgence sur d’autres lignes pour compenser l’immobilisation temporaire des Régio2N imposée fin janvier/début février suite à des incidents sur ces matériels. Le 17 février, la SNCF nous a indiqué son plan d’actions : « Comme évoqué dans mon précédent message, nous travaillons à l’amélioration de la situation, notamment par :
- des renforcements des équipes des ateliers de maintenance, par le concours d’équipes externes à la région Auvergne Rhône-Alpes,
- l’apport de matériel d’autres régions,
- l’utilisation d’installations de maintenance autres que celles gérant son parc habituellement
. »

N’hésitez pas à nous faire remonter les problèmes que vous rencontrez au quotidien, soit par courriel ou physiquement lors de notre campagne d’adhésion dans les gares, comme plusieurs personnes l’ont fait en janvier et février. Certaines de nos actions aboutissent, d’autres pas.
L’action sur la tarification Illico Liberté qui n’était plus proposée pour les autocars pour certaines liaisons a abouti et la SNCF va corriger son site TER Auvergne-Rhône-Alpes.
L’action sur l’ouverture des gares de Rives et Moirans tôt le matin durant la période de froid de janvier n’a pas abouti. SNCF infrastructure n’a pas pu « donner une suite favorable à cette demande, en raison des missions importantes de sécurité et de gestion des circulations que leurs agents ont sur ce créneau horaire ».
L’action relative à la fracture du numérique se poursuit. En effet, il n’est plus possible d’acheter un titre de transport dans certaines haltes (absence d’automate et de moyen de validation autres que pour les cartes OURA), et les usagers occasionnels doivent acheter leurs titres de transport sur internet ou sur leurs smartphones ou « se rendre dans une gare équipée d’automates avant d’accéder à bord des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes ». L’action menée à l’automne pour Le Grand Lemps a porté ses fruits et les usagers verbalisés ont été indemnisés. Mais la SNCF et la région doivent proposer une solution alternative pour les 10 ans qui viennent aux usagers occasionnels ou abonnés qui souhaitent prendre un train dans une halte (gare ferroviaire sans personnel SNCF).

D’autres actions se poursuivent en veille active ; celles qui concernent 1/ le prolongement de l’Autoroute Ferroviaire Alpine (AFA) en direction d’Ambérieu en Bugey ou de Grenay (si Grenay est choisi, cela signifiera + de trains de fret sur notre ligne entre Grenay et Chambéry) et 2/ l’accessibilité des gares aux personnes à mobilité réduite (PMR).

Et n’oubliez pas de ré-adhérer à l’ADUT si vous ne l’avez pas encore fait comme 169 d’entre vous qui l’ont déjà fait en 2017. Nous poursuivrons notre campagne d’adhésion 2017 dans certaines gares après les vacances de février. Depuis fin janvier, nous avons distribué 5000 flyers dans 14 gares ou haltes, distribution réalisée par 10 membres du Conseil d’administration de l’ADUT avec nos gilets roses aidés par des adhérents ce qui a représenté près de 80 heures de bénévolat.

--

Association Dauphinoise des Usagers du Train

1285, Route de la croix St Marc

38440 Ste Anne sur Gervonde
Email : adut.ter.ra@gmail.com
Blog :  http://adut.20minutes-blogs.fr/

image001.jpg

Bulletin d'adhésion 2017.docx

Bulletin d'adhésion 2017.pdf

 

17/02/2017

La SNCF veut améliorer la ponctualité et la fiabilité de ses trains grâce à la plateforme Watson d'IBM

http://www.infodsi.com/articles/167305/sncf-veut-ameliore...

jeudi 16 février 2017

Pour disposer d'informations en temps réel sur l'état du trafic, pouvoir anticiper les problèmes et prendre les bonnes décisions pour les éviter, la SNCF s'appuie désormais sur la plateforme IBM Watson IoT basée sur le Cloud. Grâce à elle, le géant ferroviaire pourra connecter des milliers de composants présents sur les voies, dans les trains et dans les gares et disposer d'une information en temps réel.

La SNCF possède une stratégie IoT et utilisera le big data "en soutien de la décision". C'est ce que confirme Raphaël Viard, Directeur des technologies e.SNCF. Ainsi, pour collecter les données le plus efficacement possible, la SNCF utilise des capteurs industriels spécialisés, qu’elle co-développe et qui sont progressivement déployés sur les voies et les trains. Ces capteurs envoient en temps réel et de façon sécurisée des dizaines de milliers de données vers la plateforme Watson IoT sur le cloud IBM. Sur les lignes Transilien, 200 trains nouvelle génération sont déjà équipés de chacun 2 000 capteurs qui transmettent au groupe 70 000 informations par mois.

Résultat : plutôt que de devoir inspecter chaque train, les ingénieurs de SNCF peuvent désormais les surveiller à distance, y compris pendant qu’ils roulent. Et ce, afin de détecter d’éventuels problèmes (pannes de portes ou de climatisation par exemple) et d'éviter les pannes au beau milieu du trafic aux heures de pointe.

Cette collaboration est un exemple concret de la manière dont l’IoT impacte la vie de chacun, souvent même sans que l’on ne s’en rende compte. "Dans ce cas précis, l’enjeu pour les consommateurs est l’amélioration de la ponctualité" lâche Harriet Green, General Manager IBM Watson IoT. Et cela se fera grâce à la plateforme Watson IoT, aux données transmises par des milliers de capteurs et grâce aux ingénieurs et agents de SNCF.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu