Avertir le modérateur

06/04/2019

Automate en panne aux gare de la bièvre mardi 2 Avril 2019

Bonjour,

Le niveau de sanction des usagers est à son paroxysme avec le 0 défaut.
L'usager ou voyageur n'a pas le droit au moindre faux pas.
Toutes ses mesures vont dans le bon sens si de l'autre coté c'est à dire la SNCF permettait l’achat sans aucun problème et très facilement pour l'importe quel couche de la société et non seulement les détenteurs d'un smartphone suffisamment récent pour payer en ligne.

De plus en plus de gare ont vu leur guichet fermer ce qui pénalise les populations les plus fragiles comme les personnes âgées, handicapées.

Que faire lorsque les automates sont en panne :

20190402_Automate Bièvre en Panne_1.jpg



20190402_Automate Bièvre en Panne_2.jpg




20190402_Automate Bièvre en Panne_3.jpg

22/12/2017

TER Les régions font pression

http://www.liberation.fr/france/2017/12/21/ter-les-region...

Par Franck Bouaziz

Moins visibles que les TGV, moins «amortis» que les trains intercités, les trains express régionaux (TER) donnent du fil à retordre à la SNCF. Ce transport de proximité impose à l’opérateur ferroviaire de convoler avec les élus des 13 conseils régionaux. Lorsqu’un voyageur effectue le trajet Montpellier-Nîmes ou Nancy-Metz, le prix de son billet ne couvre que 25 % du coût du transport. Le reste est financé par les régions. Au total, les TER génèrent 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 3 proviennent directement de ces collectivités locales. Ainsi, le Grand-Est verse chaque année 430 millions d’euros à la SNCF pour faire circuler 1 676 trains et 450 cars par jour. Le prix des rames est aussi à la charge des collectivités régionales. Or, à ce tarif-là, les élus locaux estiment qu’ils n’en ont pas pour leur argent, d’où une grogne grandissante sur la ponctualité et la qualité de service.

Arrivé à la direction des TER il y a dix-huit mois, Franck Lacroix dresse un constat sévère : «Entre 2012 et 2016, nous avons perdu 7 % de clients, sur les 330 millions de voyageurs qui utilisent chaque année les TER.» Afin d’inverser la tendance, il a fixé des objectifs ambitieux. «Nous voulons gagner 5 % à 10 % de voyageurs supplémentaires et réduire les retards de 30 %.» Sur les transports régionaux, la SNCF s’est même engagée à verser des pénalités en cas de non-respect des engagement signés avec les régions. La reconquête des clients des TER est d’autant plus stratégique que c’est par les régions que la concurrence devrait arriver à partir de 2020. La filiale transport de la Caisse des dépôts, Transdev, serait d’ores et déjà candidate à l’ouverture de ce marché.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu