Avertir le modérateur

22/04/2018

SNCF : vers un prolongement de la grève en juillet et août

http://www.leparisien.fr/economie/sncf-vers-un-prolongeme...

Vincent Vérier| 21 avril 2018, 20h59

Gare de Lyon. Achats billets train SNCFLe 20 avril 2018 LE PARISIEN/Delphine Goldsztejn

Alors que débute ce dimanche soir deux nouvelles journées de grève, la 9e et la 10e en un mois, les syndicats envisagent de prolonger le mouvement pendant les vacances d’été.

Ce qui n’était qu’une menace pourrait devenir réalité. Selon nos informations, le prolongement de la grève des cheminots de la SNCF en juillet et août sera plus que jamais au menu des discussions de l’intersyndicale CGT, Unsa, Sud Rail et CFDT qui se doit se réunir en milieu de semaine prochaine.

« On étudie un calendrier, confie une source syndicale. On souhaite prévenir les Français le plus tôt possible pour qu’ils puissent organiser leurs vacances ».

Un durcissement qui intervient après le refus du Premier ministre, vendredi, de répondre favorablement à la demande des syndicats de le rencontrer. Dans un courrier envoyé à Édouard Philippe, et que nous avons pu consulter, les partenaires sociaux lui reprochent ses récentes déclarations.

« Les annonces que vous avez formulées relatives à la filialisation du Fret, à la date de fin du statut, au changement de statut de l’entreprise contreviennent à la méthode que vous avez affichée. Celles-ci constituent une véritable provocation dans le processus de négociation qu’il nous semble indispensable d’engager ».

Les quatre organisations syndicales souhaitaient donc rencontrer le Premier ministre mais aussi l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP), le patronat du rail, lors d’une réunion tripartite.

« L’objectif de cette rencontre, à notre sens, est bien de pouvoir définir des éléments de méthode afin de mener une négociation utile et profitable au système ferroviaire, aux citoyens et aux cheminots », écrivent la CGT, l’Unsa, Sud Rail et la CFDT.

Une proposition refusée dès vendredi par le Premier ministre, par la voix du porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux : « On ne choisit pas son interlocuteur, le meilleur moyen pour discuter ça n’est pas de quitter la table et de claquer la porte ».

Et le porte-parole de préciser : « C’est en s’asseyant autour de la table qu’on arrive à avancer et les discussions se feront avec Elisabeth Borne, ministre des Transports en charge du dossier ». Jeudi, les syndicats avaient en effet annoncé la suspension des discussions avec la ministre des Transports, estimant que les décisions étaient prises au niveau de Matignon.

« Ce gouvernement ne veut rien négocier, c’est lui qui nous pousse à prolonger en juillet et août, insiste un responsable syndical. On s’attendait à un mouvement marathon, c’est pour cela que nous avions présenté un calendrier de grève jusqu’en juin. Puisque le gouvernement n’entend toujours rien, on prépare celui de juillet et août. »

20/04/2018

SNCF: Pepy promet un contrat de travail "attractif" aux nouvelles recrues

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/sncf-pepy-promet-...

 Guillaume Pepy
Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy. - Eric Piermont / AFP

Le patron de la SNCF a assuré dans une interview à Sud Ouest que le futur contrat de travail proposé aux nouveaux entrants "ne sera pas moins intéressant". Les conditions de travail seront attractives promet Guillaume Pepy "pour attirer de nouveaux talents."

Guillaume Pepy a estimé jeudi dans une interview à Sud Ouest que le mouvement de grève des cheminots était "décalé", assurant que les futurs embauchés auront un contrat "attractif" après la fin du statut des cheminots.

Pour le patron de la SNCF, le choix du 1er janvier 2020 pour la fin de l'embauche au statut des cheminots "n'est pas une surprise" car c'est la date retenue pour la transformation du statut de la SNCF et la date annoncée pour le début de la reprise d'une partie de la dette par l'Etat.

"Nous entrons dans une période de discussions capitales dans l'entreprise et au sein de la branche ferroviaire", relève-t-il: "quelle va être la convention collective? Quel va être le nouveau contrat de travail des futurs embauchés à la SNCF? Quels efforts de formation va-t-on faire pour que les hommes et les femmes de la SNCF s'adaptent aux nouvelles mobilités, au digital et à la concurrence?"

"Le but n'est pas de faire moins mais plus pour la SNCF de demain", assure le dirigeant. "Le futur contrat de travail ne sera pas moins intéressant, il sera attractif pour attirer de nouveaux talents."

"Le mouvement de grève devient (...) très décalé"

Rappelant qu'il serait "suicidaire" pour la SNCF d'aborder la concurrence en restant de 25 à 30% plus chère que le reste du marché, il souligne qu'elle se doit d'être "plus efficace". "Mais je tiens à rappeler que cette nouvelle SNCF garde son âme et ses valeurs et surtout qu'elle reste une entreprise 100% publique", insiste-t-il.

"Nous avons dix-huit mois pour parvenir à cet objectif d'efficacité et de compétitivité", résume Guillaume Pepy. Et malgré la grève, le dialogue n'est pas rompu, selon lui. "Nous nous parlons plusieurs fois par jour." Le patron de la SNCF juge d'ailleurs que "le mouvement de grève devient (...) très décalé".

L'intersyndicale SNCF "suspend" la concertation avec Élisabeth Borne, "Elle nous a baladé pendant un mois!"

http://rmc.bfmtv.com/emission/l-intersyndicale-sncf-suspe...

20/04/2018 à 08h01

L'intersyndicale SNCF "suspend" la concertation avec Élisabeth Borne, "Elle nous baladé pendant un mois!"
 
 

Les syndicats de la SNCF quittent la concertation et demande à Edouard Philippe de reprendre la main et non plus la ministre des Transports, qu'ils désavouent.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu