Avertir le modérateur

05/12/2018

FNAUT - Communiqué de presse du 2 décembre sur le futur service 2019

Fédération des associations d’usagers des transports d’Auvergne-Rhône-Alpes


Communiqué du 2 décembre 2018 20181203_FAUT_CP_changement d'horaire 2019 sans tel V rectifiée.pdf


Dans une semaine, la SNCF change de nombreux horaires de train sans avoir informé les voyageurs.
Aucune affiche dans les gares, aucune affiche dans les trains, aucune annonce sur le site des TER Auvergne-Rhône-Alpes, aucune nouvelle fiche horaire dans les présentoirs, aucun SMS, aucune campagne de communication, quelques courriels pour les abonnés mais rien pour les occasionnels, alors que les nouveaux horaires s’appliquent dès le dimanche 9 décembre !
Certes, en gare de Lyon Part Dieu, de grandes affiches expliquent les travaux qui vont commencer mais pas les changements d’horaires, pas les suppressions de train, pas les changements de destination. Pourtant 18 % des trains passant par Lyon Part Dieu sont concernés. Aucune information dans les autres gares.
Pourquoi une telle discrétion ? La SNCF et la Région savent communiquer... quand elles le veulent.
Des conséquences désastreuses :
Des usagers vont attendre leur train qui ne viendra pas, d’autres arriveront en gare de Lyon Perrache au lieu de Lyon Part Dieu ou de Lyon Vaise, d’autres n’auront pas leur correspondance et ils n’auront pas pu anticiper pour gérer les conséquences, retard au travail, rendez vous raté, retard pour aller chercher son enfant, etc.
La FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes demande :
à la SNCF de réagir de toute urgence en informant le plus rapidement possible les usagers par tous les moyens à sa disposition
à la Région de préciser, dans la convention qui la lie à la SNCF, l’indicateur
qualité sur l’information des usagers
.

20181203_FAUT_CP_changement d'horaire 2019 sans tel V rectifiée.pdf

21/11/2018

Information aux voyageurs: la SNCF unifie ses bases de données

Bonsoir,

Depuis de nombreuses années les usagers, les employés de la SNCF se plaignent d'avoir plusieurs sources d'informations contradictoire

Enfin la direction a compris que c'était dans l’intérêt de tous d'avoir un seul et même Système d'Information.

Maintenant il faut passé de la belle théorie à la pratique Courage SNCF !

Eric

https://www.notretemps.com/high-tech/actualites/informati...

Par AFP le

La SNCF a enfin unifié ses différentes bases de données, ce qui devrait lui permettre à l'avenir d'éviter de donner des informations contradictoires aux voyageurs et de personnaliser ses messages, ont indiqué des responsables lundi.

"Tous les systèmes d'information ont été raccordés sur une même base de données", a indiqué à des journalistes Benjamin Huteau, le responsable du programme d'information voyageurs.

Ces systèmes concernent les agents de la SNCF, les panneaux d'affichage des trains et les clients, qu'ils consultent le site ou l'application oui.sncf, l'application TGV Pro ou le portail wifi dans les trains.

Une bonne partie des canaux d'information de la SNCF n'étaient pas interconnectés --à l'exemple de ceux de Ouigo, différents de ceux des autres TGV--, ce qui l'a souvent conduit à donner des nouvelles contradictoires, notamment lors de la grande panne de Paris-Montparnasse à l'été 2017.

"On n'a pas encore toutes les fonctionnalités qu'on voudrait avoir", a relevé Patrick Ropert, le directeur général de Gares & Connexions (la branche qui gère les gares), qui chapeaute First (pour "Fiabiliser l'Information pour la rendre Réactive et Sur-mesure pour Tous les clients"), un programme doté de 150 millions d'euros.

En mars, les systèmes d'information de la SNCF permettront de prendre en charge de nouvelles situations, comme la création de nouveaux trains, les détournements, les limitations ou les prolongations de parcours, etc.

Le groupe a généralisé ces derniers mois l'envoi de SMS aux clients des grandes lignes (TGV ou Intercités) qui ont laissé leurs coordonnées, pour les prévenir en temps réel en cas de retard, d'annulation ou de perturbation. "Ca marche bien", a assuré Benjamin Huteau.

Il s'est également donné pour objectif de donner aux voyageurs une estimation du retard dans les 10 minutes en cas d'incident, et de les informer au plus tard la veille à 17H00 en cas de perturbation prévue.

27/10/2018

Après la pagaille à Part-Dieu et Perrache cette nuit, le trafic SNCF a repris normalement à Lyon

https://www.leprogres.fr/rhone-69/2018/10/26/retards-mons...

Le 26/10/2018 à 23:07 mis à jour Aujourd'hui à 06:54

Photo d'illustration Le ProgrèsPhoto d'illustration Le Progrès

Ce samedi en début de matinée, le trafic SNCF a repris normalement, après la pagaille qui s'est produite dans la soirée de vendredi. Aucun train n'affiche de retard dans les gares de Lyon Perrache et Part-Dieu.

De très grosses perturbations avaient été enregistrées, toute la soirée de vendredi, dans la région lyonnaise et le sud est de la France, sur le réseau SNCF. De nombreux trains ont dû être détournés, entraînant des retards de plusieurs minutes à plusieurs heures. 

Une caténaire en cause

Un problème électrique sur une caténaire entre Avignon et Valence, sur la voie montante de l'axe Paris - Montpellier, était à l'origine de cette pagaille. Un premier train a été arrêté en pleine voie pendant plus de deux heures. Il a pu repartir vers 21h30. Le point de départ de grosses complications: de nombreux autres TGV ont été déviés, la vitesse a été limitée, ce qui a généré les retards.

Certains passagers se sont retrouvés coincés dans des gares, à Perrache et surtout à Part-Dieu, faute de correspondance, notamment ceux en partance pour Saint-Etienne. Des nuits à l’hôtel ont été proposées par la SNCF. 

Photo Le Progrès
Photo Le Progrès

Des retards de 3 heures

Vendredi à minuit trente, le train en provenance de Paris et qui devait arriver à 22h56 à la Part-Dieu était annoncé avec un retard de 3 heures ; les trains en provenance de Nantes et Rennes qui devaient arriver à 23h45 à Lyon avaient une heure de retard selon la SNCF. Le TGV en provenance de Paris qui devait rejoindre la Part-Dieu à 23h55 était quant à lui annoncé avec 2h30 de retard. Il est finalement arrivé à 2h55, soit avec trois heures de retard.