Avertir le modérateur

17/02/2017

La SNCF veut améliorer la ponctualité et la fiabilité de ses trains grâce à la plateforme Watson d'IBM

http://www.infodsi.com/articles/167305/sncf-veut-ameliore...

jeudi 16 février 2017

Pour disposer d'informations en temps réel sur l'état du trafic, pouvoir anticiper les problèmes et prendre les bonnes décisions pour les éviter, la SNCF s'appuie désormais sur la plateforme IBM Watson IoT basée sur le Cloud. Grâce à elle, le géant ferroviaire pourra connecter des milliers de composants présents sur les voies, dans les trains et dans les gares et disposer d'une information en temps réel.

La SNCF possède une stratégie IoT et utilisera le big data "en soutien de la décision". C'est ce que confirme Raphaël Viard, Directeur des technologies e.SNCF. Ainsi, pour collecter les données le plus efficacement possible, la SNCF utilise des capteurs industriels spécialisés, qu’elle co-développe et qui sont progressivement déployés sur les voies et les trains. Ces capteurs envoient en temps réel et de façon sécurisée des dizaines de milliers de données vers la plateforme Watson IoT sur le cloud IBM. Sur les lignes Transilien, 200 trains nouvelle génération sont déjà équipés de chacun 2 000 capteurs qui transmettent au groupe 70 000 informations par mois.

Résultat : plutôt que de devoir inspecter chaque train, les ingénieurs de SNCF peuvent désormais les surveiller à distance, y compris pendant qu’ils roulent. Et ce, afin de détecter d’éventuels problèmes (pannes de portes ou de climatisation par exemple) et d'éviter les pannes au beau milieu du trafic aux heures de pointe.

Cette collaboration est un exemple concret de la manière dont l’IoT impacte la vie de chacun, souvent même sans que l’on ne s’en rende compte. "Dans ce cas précis, l’enjeu pour les consommateurs est l’amélioration de la ponctualité" lâche Harriet Green, General Manager IBM Watson IoT. Et cela se fera grâce à la plateforme Watson IoT, aux données transmises par des milliers de capteurs et grâce aux ingénieurs et agents de SNCF.

15/02/2017

Blog SNCF sur une ligne malade ?

Bonjour,

Notre lignes fait partie des 12 lignes malades signalé par un audit de la SNCF en janvier 2011 au même titre que de la ligne Lyon - Ambérieu :

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/la-sncf-devoile...

http://www.lesechos.fr/18/01/2016/LesEchos/22109-070-ECH_...

Malheureusement seuls quelques lignes de l'ouest de la Région Auvergne - Rhône-Alpes a le droit à une informations dignes :

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/aide/blogs-...

Tous les jours voir plusieurs fois par jour, le chargé d'Axe Frédéric Sartre informe ses voyageurs et réponds à leur questions sur l'axe Lyon - St Etienne :

http://maligne-ter.com/st-etienne-lyon/

 

Nous subissons des aléas répétés sans savoir les raisons, avoir une réponse de la part de la SNCF permettrait de comprendre ce qui se passe.

Il existait dans le passé un blog sur notre ligne dommage qu'il est disparu surtout lorsque cela devrait être une priorité.

Eric

07/09/2016

Isère : des agents SNCF pour sensibiliser aux dangers des passages à niveau

https://www.francebleu.fr/infos/transports/isere-des-agen...

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère mardi 6 septembre 2016 à 13:25

A l'approche de la gare de la Verpillère, ce passage à niveau voit passer chaque jour quelque 150 trains et 5.000 véhicules.
A l'approche de la gare de la Verpillère, ce passage à niveau voit passer chaque jour quelque 150 trains et 5.000 véhicules. © Radio France - Céline Loizeau

En cette rentrée scolaire, ce mardi matin, plusieurs agents SNCF étaient mobilisés à la Verpillère entre distribution de tracts avec quelques règles à respecter et actions de sensibilisation auprès de 6e-5e de Sainte-Marie.

Lors de la dernière année scolaire, en Auvergne/Rhône-Alpes, une soixantaine d'agents SNCF est intervenue auprès de 20.000 élèves, du primaire à Bac +2. Des actions de sensibilisation pour rappeler la bonne conduite à avoir dans le train, en gare mais aussi à l'approche d'un passage à niveau. En France, en moyenne, on compte une collision tous les 3 jours à ces passages et on déplore 20 à 30 morts chaque année.

Ce mardi, certains agents se sont donc rendus à l'établissement Sainte-Marie de la Verpillère, qui accueille quelque 1.700 enfants de la maternelle au lycée. L' établissement se trouve à quelques mètres seulement du passage à niveau tout près de la gare. Ce n'est pas forcément un point noir pour la SNCF, mais elle est très vigilante en raison de la proximité de l'école et du fort trafic. Chaque jour 150 trains et 5.000 véhicules circulent à cet endroit. "Il est donc important de rappeler certaines règles, d'autant que les jeunes ont parfois sur la tête un casque ou des écouteurs pour la musique, ils sont donc isolés du monde" souligne Frédéric Charvet, responsable des relations extérieures pour SNCF Réseau. Très souvent les agents signalent de mauvais comportements, venant aussi bien de jeunes que de plus vieux, des piétons comme des conducteurs de voiture, de moto, de vélo. Margaux, lycéenne, reconnait qu'elle voit souvent certains de ses camarades couper les voies. Il y a aussi les automobilistes qui ne s'arrêtent pas alors que les barrières s'abaissent et que les feux clignotent.

A la Verpillère, un radar a été installé il y a quasiment 2 ans près du passage à niveau. "Cela en a fait freiner certains, reconnaît un automobiliste, mais il faudrait une passerelle ou un passage souterrain car il y a trop de piétons et c'est dangereux." Un projet de ce type est envisagé affirme-t-on aussi bien du côté de la mairie que de la SNCF, mais les discussions se poursuivent. Les contraintes techniques et financières sont nombreuses.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu