Avertir le modérateur

26/04/2017

Appli SNCF : tout TER à portée de main

 

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/gares/servi...

Appli SNCF

Vous pouvez désormais acheter votre billet TER en quelques secondes directement sur l’appli SNCF : - Recherchez et sélectionnez votre trajet. - Cliquez sur "Acheter". - Sélectionnez votre tarif. - Validez. Vos billets sont directement chargés dans votre téléphone.
Pas besoin de les imprimer, ni de les composter

Appli SNCF

Avec l'appli SNCF vous pouvez aussi :

  • Recherchez un itinéraire depuis ou vers une gare ou une adresse et enregistrez-le pour recevoir des notifications personnalisées en temps réel (horaires de vos trains, voies de départs et perturbations)
  • Géo-localisez-vous pour trouver facilement les gares autour de vous ou pour rechercher un itinéraire depuis votre position 
  • Consultez les tableaux des départs et des arrivées de la gare de votre choix et enregistrez vos gares favorites pour un accès rapide
  • Importez vos billets (e-billets ou billets papier) et votre carte de fidélité SNCF
  • Enregistrez vos trajets habituels pour obtenir en un clin d’œil vos horaires en temps réel et vous organiser au quotidien

22/04/2017

Les gares ferroviaires dans le giron des régions ?

http://www.lagazettedescommunes.com/501120/les-gares-ferr...

Publié le 21/04/2017 • Par Camille Selosse

sncfFlickr / cc by JPC24M

Avec l'ouverture prochaine à la concurrence, c'est l'ensemble de la chaîne ferroviaire qui pourrait être bouleversé. Les régions souhaitent saisir l'occasion pour expérimenter leur propre gestion de certaines gares.

C’est acté. L’organisation actuelle de la gestion des gares françaises ne peut pas perdurer au vu de l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire (prévue d’ici à 2020 pour les TGV et 2023 pour les TER et trains Intercités). Aujourd’hui, c’est Gares & connexions, une filiale de SNCF Mobilités, qui en assume la charge. Sauf qu’avec l’arrivée potentielle de nouveaux opérateurs dans le transport de voyageurs, SNCF Mobilités ne peut plus garder la main sur ces infrastructures stratégiques.

Le risque d’atteinte à la concurrence est trop grand : l’opérateur historique français pourrait être tenté de s’octroyer les meilleurs services en gare. Fort de ce constat, l’Etat a donc prévu de faire évoluer le statut de Gares & connexions (1). Rattachement de la filiale à SNCF Réseau qui gère déjà les infrastructures ferroviaires ? Création d’une structure entièrement indépendante du groupe SNCF ? Ou d’une nouvelle branche aux côtés de SNCF Mobilité et SNCF Réseau ? La question n’est pas encore tranchée. Mais l’ouverture du débat donne des idées aux régions.

Chiffres-clés

  • 2 901 gares en France d'intérêt région ou local sont susceptibles d'être concernées par l'ouverture à la concurrence.
  • 10 millions : c'est le nombre de voyageurs par jour dans les gares françaises.
  • 600 millions d'euros ont été versés par les régions pour les TER et Transilien sur un total de 750 millions d'euros de redevances perçues par Gares & connexions.

14/02/2017

Nouvelle gare SNCF de Grenoble : plus confortable et plus pratique !

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alp...

Par Anne Hédiard

Florine Ebbhah / France 3 Alpes
Florine Ebbhah / France 3 Alpes

Après deux ans et demi de travaux, la gare de Grenoble offre un nouveau visage. Elle a été inaugurée ce mardi 14 février 2017.

Une inauguration en grande pompe avec cent cinquante invités dont beaucoup d’élus tout sourire.

Il faut dire que la nouvelle gare de Grenoble présente plutôt bien avec ses nouveaux espaces d’attente et même de détente, ses nouveaux services et son parvis rendu aux piétons.

Elle en avait besoin la gare de Grenoble. Agrandie en 1968 pour accueillir les Jeux Olympiques, puis agrémentée de la gare routière et de la première ligne de tramway en 1986, elle n’était plus adaptée aux usages actuels.

un modèle à suivre


La gare de Grenoble a été repensée pour fonctionner comme un véritable lieu de vie, jonction entre des quartiers de la Presqu'île, du centre-ville, et d’Europole/Berriat.

L’intermodalité sera facilité par la création notamment de deux « silos à vélos », des immenses garages construits aux deux entrées de la gare, coté Schuman et côté Gueymard, pour permettre le stationnement de 2.000 vélos. Des silos que tous les cyclistes attendent avec impatience et qui devraient être accessibles début mars si tout va bien.

Patrick Ropert, le directeur des gares et connexions de la SNCF, qui a commencé en tant que chef de gare à Grenoble il y a un peu plus de vingt ans, se félicite :

« C’est une gare emblématique de ce que l’on veut réaliser un peu partout en France, à savoir des hub de mobilité où l’on trouve à la fois le vélo, le tramway, le train évidemment, les bus mais aussi un peu la voiture. Ce que l’on installe un peu partout en France est fait ici de façon assez magistrale (…) C’est un modèle à suivre ».

Reportage Florine Ebbhah, Dominique Semet et Sophie Villatte

 
 
Inauguration gare intermodale Grenoble
 
Les travaux auront duré près de trois ans et coûté près de 35 millions d'euros
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu