Avertir le modérateur

27/12/2017

Grenoble : un adolescent meurt, percuté par un train

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/12/26/grenoble-u...

Publié le 26/12/2017 à 21:59

Capture d'écran google streetview

Capture d'écran google streetview

Une tragédie s'est produite peu avant 19 heures ce mardi sur la ligne SNCF Grenoble-Chambéry.

Un jeune homme de 17 ans a en effet été percuté par un train alors qu'il se trouvait sous le pont du boulevard Maréchal-Foch dans le centre de Grenoble.

On ignore comment le garçon s'est retrouvé sur la voie ferrée. Toujours est-il qu'à leur arrivée sur les lieux, les sapeurs-pompiers n'ont pu que constater son décès.

Les policiers grenoblois ont procédé aux constatations d'usage et ouvert une enquête afin d'établir si ce drame est la conséquence d'un suicide ou d'un accident.

Le trafic des trains a évidemment été sérieusement impacté par ce dramatique événement. Il a ainsi été interrompu entre Grenoble et Chambéry jusqu’à 21 h 30 et perturbé entre Grenoble, Annecy, Saint-André-le-Gaz et Valence.

Publié le 26/12/2017 à 21:59

06/12/2017

Patrice Belvègue (ADUT) : «Impossible de comprendre pourquoi la SNCF n’arrive pas à communiquer avec ses clients»

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/patr...

Par Léo Corcos, France Bleu Isère

mardi 5 décembre 2017 à 8:52

Patrice Belvègue : «Impossible de comprendre pourquoi la SNCF n’arrive pas à communiquer avec ses clients»

Patrice Belvègue : «Impossible de comprendre pourquoi la SNCF n’arrive pas à communiquer avec ses clients» © Radio France -

Invité de France Bleu Isère, le président de l'Association dauphinoise des usagers du train (ADUT) a condamné les événements survenus dimanche à la gare Montparnasse. Et dénonce une mauvaise communication de la part de la SNCF.

«Nous les usagers on subit, comme tous les jours». Pour Patrice Belvègue (association des usagers du train entre Lyon et Grenoble) la panne qui a paralysé la gare Montparnasse, ce dimanche et celle qui a touché la ligne Chambéry-Grenoble jeudi dernier "c'est exactement la même chose".

« Y a du cafouillage à la SNCF »

Les usagers victimes

Le président de l’ADUT salue le rappel à l’ordre du gouvernement à la SNCF, et espère que cet avertissement «va suffire». L’association ne se montre cependant «pas rassurée par les problèmes à répétition» à Montparnasse. Des travaux sont à prévoir en à court terme sur les lignes de la région Auvergne-Rhône-Alpes : rénovation des voies ballastes sur la ligne Lyon-Chambéry en 2018-2019, travaux en gare de Lyon Part-Dieu en 2019... "nous avons de bonnes raisons d'être inquiets" confie celui qui prend le train quotidiennement pour aller travailler à Lyon depuis le Nord isère.

 

Patrice Belvègue sait «subir les conséquences» de travaux nécessaires, car les voies dans la région ont «20-30 ans de retard». Mais il souhaite que ces travaux n’entraînent pas de désagréments supplémentaires pour les usagers du train.

«Ce qu’il faut espérer derrière, c’est qu’après ces travaux, on ait des lignes aptes à faire circuler les trains à l’heure, et des trains sans suppressions, ni compositions réduites»

La communication de la SNCF décriée

Pour Patrice Belvègue, la communication de la SNCF est «le souci». Il estime que les messages de la SNCF sont souvent «contradictoires». Il le déplore d’autant plus que l’entreprise ferroviaire a plusieurs outils de communication, comme Twitter, mais qui donnent des «informations très différentes les uns des autres». Il en tire ainsi ce cri de colère : «Impossible de comprendre pourquoi la SNCF n’arrive pas à communiquer avec ses clients»

Il rajoute : «il faut que la SNCF soit transparente avec (…) tous les organismes autour d’elle». Cependant, pour le président de l’ADUT, remplacer le président de la SNCF, Guillaume Pépy, très critiqué, «n’est pas le problème». Mais il doit «insuffler le bon rythme à l’entreprise», fort de sa bonne connaissance des arcanes de la SNCF.

https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait...

04/12/2017

Les perturbations sur la ligne Lyon-Chambéry vont se poursuivre

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actuali...

Par Antoine Sillières

Publié le 02/12/2017  à 17:02

Les techniciens se sont aperçus que la pièce commandée par la SNCF pour pallier la panne intervenue mercredi n'était pas la bonne.

Un TER en gare de la Part-Dieu © Tim Douet
© Tim Douet
Un TER en gare de la Part-Dieu.

La ligne Lyon-Chambéry restera perturbée jusqu'à mardi au moins. La SNCF a indiqué que la panne intervenue mercredi 29 novembre sur un aiguillage à hauteur de la commune de Pressins, en Isère, n'avait pu être traitée. Et pour cause la pièce commandée pour procéder à la réparation n'était pas adaptée. 

Une commande avait pourtant été immédiatement passée "auprès du centre de fabrication à Moulin Neuf, dans la région parisienne", assure la SNCF. Et, par chance, une pièce "équivalente était en stock dans ce centre". Celle-ci a été reçue vendredi soir. La situation aurait donc pu reprendre normalement samedi, comme annoncé dans la semaine. 

C'était avant que les techniciens de la SNCF ne se rendent compte que cette pièce, de 1,5 tonnes, "ne correspondait pas exactement aux spécificités techniques demandées", explique la SNCF. Une nouvelle pièce a été commandée et devrait être livrée lundi. Les travaux de réparation devraient donc pouvoir être effectués dans la nuit de lundi à mardi, et le trafic reprendre normalement dès le lendemain. Si toutefois les conditions météo permettent l'intervention des techniciens. 

Pour l'heure, comme depuis mercredi, les TER de la ligne sont détournés par Ambérieu-en-Bugey dans le sens Chambéry-Lyon, alors que des autobus assurent la desserte des gares intermédiaires. Aucune pertubation en revanche en direction de Lyon.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu