Avertir le modérateur

12/09/2019

Débat public / Nœud ferroviaire lyonnais / Bilan et compte rendu du débat public

Débat public Noeud ferroviaire Lyonnais Du 11 avril au 11 juillet 2019 LETTRE D'INFORMATION N°8 11 SEPTEMBRE 2019

Bilan et compte rendu du débat public

-
Chantal Jouanno, Présidente de la CNDP, et Jean-Claude Ruysschaert, Président de la CPDP, ont remis le 11 septembre à Maxime Chatard, Directeur territorial adjoint Auvergne-Rhône-Alpes SNCF Réseau, et Denis Cuvillier, Directeur de projet Nœud Ferroviaire Lyonnais, le bilan et le compte rendu du débat public.

Pendant 3 mois, du 11 avril au 11 juillet dernier, le débat public sur l’aménagement du nœud ferroviaire lyonnais a rythmé l’actualité de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Plus de 2500 personnes ont assisté aux événements organisés dans le cadre du débat ; plus de 6000, au total, y ont apporté leur contribution d’une manière ou d’une autre (intervention en réunion, contribution en ligne, dépôt de cahier d’acteur, réponse au questionnaire numérique, etc…).

C’est donc un contenu riche tant par sa quantité que par sa qualité que la commission a du synthétiser pour produire un compte rendu aussi fidèle que possible aux attentes et aux propositions portées par le territoire.

Vous pouvez d’ores et déjà télécharger ce compte rendu, ainsi que le bilan établi par la présidente de la CNDP, sur le site du débat.

L’enseignement premier de ce débat, c’est l’urgence à intervenir. La recherche d’alternatives crédibles à la voiture pour vos déplacements du quotidien vous conduit à souhaiter la création d’un « Réseau express métropolitain », qui ne saurait attendre 20 ans pour voir le jour. Un certain nombre de propositions ont ainsi émergé pour améliorer l’existant avant la mise en œuvre du projet soumis au débat.

Le second point saillant, c’est que plusieurs solutions demeurent envisageables pour remplir les objectifs de long-terme, notamment dans leurs choix de phasage. Ces options, qui diffèrent principalement par le rôle qu’y jouent les différentes gares de la métropole et les tracés empruntés pour le fret, restent conflictuels en ce qu’ils témoignent de visions différentes du développement du territoire, entre centralité de la métropole et équilibre d’un espace plus multipolaire.

SNCF réseau dispose désormais de 3 mois pour rendre ses arbitrages et décider des suites qu’elle entend donner à ce projet. Nous ne pouvons que former le souhait que la démarche de concertation née au cours de ce débat se poursuive dans la durée, et que les acteurs du territoire (collectivités, acteurs économiques, associations d’usagers, de riverains, de protection de l’environnement…) soient étroitement associés à ces suites pour que les décisions à venir répondent au mieux aux attentes du plus grand nombre.

Les recommandations de la commission particulière du débat public - Débat public sur le noeud ferroviaire lyonnais
https://www.dailymotion.com/video/k5UFbidyFjrldvv0GfR

Le bilan de Chantal Jouanno - Présidente de la CNDP-Débat public sur le Noeud Ferroviaire Lyonnais-
https://www.dailymotion.com/video/k77RVrxiobaFoov0G8s

14/07/2019

ADUT - Information de juillet 2019

vacances été 2019.jpg


- ATTENTION, les horaires d’été commencent …. Vous trouverez en attaché la grille sur laquelle il est important de se reporter aux petits numéros figurant en tête de colonne pour ne pas avoir de mauvaise surprise !
01-aff-été 2019-Version du 31 mai 2019_tcm72-193834_tcm72-193833 (1).pdf

- NFL LT, le Nœud ferroviaire lyonnais Long Terme : le débat public vient de se terminer, jeudi 11 juillet. L’ADUT a œuvré pour défendre notre ligne et être force de propositions en participant à plusieurs réunions et ateliers. Vous trouverez en pièce jointe le cahier d’acteur et la contribution rédigés par nos soins.
Contribution au NFL concernant la voie unique SAG-Chambéry.pdf
NFL-Cahierdacteur27-ADUT.pdf

L’adut vous souhaite de belles et heureuses Vacances

--
Association Dauphinoise des Usagers du Train
1285, Route de la croix St Marc
38440 Ste Anne sur Gervonde
Email : adut.ter.ra@gmail.com
Blog : http://adut.20minutes-blogs.fr/

Infrastructures ferroviaires : remettre de la cohérence sur les rails

https://www.enviscope.com/infrastructures-ferroviaires-re...
Suisse Occidentale
Michel Deprost - le 12 juillet 2019

La programmation des infrastructures ferroviaires en Région Auvergne-Rhône-Alpes n’est pas lisible. Les débats succèdent aux débats, sur des projets dont on présente le financement comme impossible. Le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) l’a exprimé il y a deux semaines. Certains projets n’avancent pas, même s’ils bénéficient d’une Déclaration d’Utilité Publique (DUP) comme les accès du Lyon-Turin ou comme le Contournement ferroviaire de Lyon Nord.

La conduite de ces projets souffre de plusieurs plaies. D’abord les urgences financières et techniques qu’il y a à réparer une infrastructure qui a souffert depuis plusieurs décennies de sous-investissement. Il faut investir pour remettre en état ce qui mérite de l’être, au prix de perturbations lourdes sur les circulations, auxquelles s’ajoutent les perturbations acceptées en rénovant la gare et le quartier de Part-Dieu.

Le deuxième problème est l’absence de moyens, de la part d’un Etat endetté qui ne peut que laisser s’ouvrir des débats sans débouché rapide, comme le regrette Etienne Blanc, premier vice-président de la Région.

L’absence de moyens financiers, semble aussi convenir à beaucoup d’acteurs et élus. Elle retarde la réalisation de projets impopulaires, comme par exemple le CFAL Nord de Lyon, ou surtout le Contournement ferroviaire sud, tout comme le développement du fret ferroviaire en rive droite du Rhône.

Retard à rattraper, Etat impécunieux, élus pusillanimes : cette conjonction funeste source de confusion devrait inviter à mettre de l’ordre dans les priorités, à mettre de la cohérence, de la visibilité, de la pédagogie pour éclairer l’opinion sur les objectifs d’aménagement du territoire.

Mais le spectacle est celui d’une pièce sans metteur en scène, d’un concert sans chef d’orchestre. SNCF réseau ouvre les dossiers pour les refermer en douceur. Des commissions nationales font le tri en fonction de contraintes budgétaires. La Région Auvergne-Rhône-Alpes ne pèse pas assez dans le débat.

Sur un sujet aussi capital que l’aménagement à long terme, il manque non pas d’un chef d’orchestre unique, mais d’un trio capable de s’accorder en permanence, dans la longue durée. Il faudrait une conférence permanente, réunissant évidement l’Etat, chef de fil suprême, aménageur en chef du territoire, le maître d’ouvrage, et plusieurs régions, celles du sud-est: Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Région Sud. Ces trois régions correspondent à la carte ferroviaire du pays depuis 150 ans, elles sont liées par des logiques géographiques, économiques. Elles ont en commun le sillon Rhône-Saône, les massifs alpins et jurassien, les voisinages avec la Suisse et l’Italie.

En Suisse, ce type de conférence existe : la Conférence des Transports de la Suisse occidentale réunit les cantons, l’Office des Transports et les Chemins de fer fédéraux. On y parle stratégie, on y suit des projets avec recul et on parle de milliards de francs suisses sur des horizons de quinze à vingt ans.

Avoir une vision doit permettre de mettre sur la table non seulement les grands projets mais aussi les dossiers du réseau existant, de parler des relations TER entre Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté, et d’Auvergne-Rhône-Alpes avec la Région Sud pour le desserte des Alpes.

Un dossier à suivre…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu