Avertir le modérateur

01/08/2018

Trains entre Lyon, Grenoble et Chambéry : l'Adut en a marre des rames surchargées en plein été

https://www.francebleu.fr/infos/transports/l-adut-en-a-ma...

mardi 31 juillet 2018 à 17:42

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie

Alors que des trains sont supprimés cet été, notamment en raison de travaux, les usagers de la ligne Lyon/Saint-André-le-Gaz/Grenoble-Chambéry doivent aussi composer avec moins de rames en service. Résultat, beaucoup de monde alors qu'il fait chaud.

22/04/2018

SNCF : l'étrange paradoxe des trains vides les jours de grève

http://www.europe1.fr/economie/sncf-letrange-paradoxe-des...

05h04, le 22 avril 2018

SNCF : l'étrange paradoxe des trains vides les jours de grève
Certains trains partent à vide les jours de grève.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Alors que la grève contraint certains usagers de la SNCF à s'entasser dans des trains bondés, d'autres ont la surprise de voyager dans des wagons vides.

C'est reparti : la cinquième séquence de grève à la SNCF débute dimanche soir et se terminera mardi soir. La SNCF promet que 250 trains circuleront, à coup sûr, pendant tous les jours de grève jusqu'à la fin du mois, contre 800 en temps normal. Mais le paradoxe, c'est que lors des précédentes journées de grève, les trains n'étaient pas tout le temps pleins, voire quasiment vides parfois.

Des carrés de quatre pour une personne. C'est la drôle d'expérience qu'a vécu Catherine jeudi, alors qu'elle revenait de Bretagne. Ce matin-là, il n'y avait qu'un train pour assurer la liaison entre Rennes et Paris. Alors forcément, elle imaginait qu'il aurait beaucoup de voyageurs… mais non ! "Je m'attendais à devoir voyager entre deux wagons, assise sur mon sac, mais pas du tout, on avait des carrés de quatre pour une personne. Les gens ont dû prendre leurs dispositions pour voyager autrement parce que ça n'avait vraiment rien à voir avec l'affluence habituelle", raconte la voyageuse.

Voyageurs prévenus 15 jours avant. Une situation étrange que reconnaît la SNCF. Mais la compagnie l'assure : le problème est sur le point d'être réglé, explique Rachel Picard, la directrice générale de Voyages SNCF. "On a beaucoup dit aux voyageurs de ne pas venir en gare, de reporter leur voyage et que la différence entre entre jours de grève et jours normaux était bien réelle. C'est à nous de gérer les conséquences, pas aux voyageurs. Tous les trains qui sont mis en vente sur nos canaux de vente circuleront, c'est un engagement", assure-t-elle. Désormais, la SNCF promet de prévenir plus tôt les voyageurs des trains qui seront sûrs de circuler, 15 jours avant au lieu de deux jusqu'ici, pour leur permettre d'organiser leur voyage.

Par Naïla Derroisné, édité par C.L.

16/02/2018

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : LA GALÈRE DES USAGERS DU TER

https://www.radioscoop.com/infos.php?id=153831&z=search

Mardi 13 Février - 06:00

 
Un TER de la région Rhône-Alpes. - © Céline BOUCHARLAT / Radio SCOOP
Des rames bondées, des passagers entassés et debout. Depuis quelques mois, une vingtaine de rames sont en réparation dans la région. Et les usagers trinquent.
Des passagers entassés… et très en colère !

Depuis 5 mois, la SNCF manque de rames sur plusieurs TER de la région. En cause : des moteurs diesel qui tombent en panne plus tôt que prévu. Et les mauvaises conditions climatiques (les intempéries, les éboulements et les crues) de ces derniers mois.

Résultat : les trains sont plus courts. Et les voyageurs sont obligés de s'entasser.

Des usagers fatigués

C'est le cas par exemple de la ligne Lyon Grenoble Chambéry. Une ligne « malade » qui accumule déjà les retards en temps normal et que Patrice Belvègue emprunte deux fois par jour. Il habite à Bourgoin, travaille à Lyon et est le président d'une association d'usagers.

"Quand on a un train avec 330 places assises, au lieu de 660, ben on est serrés et debout ! On ne peut pas se reposer, lire ou travailler. J'ai déjà vu des personnes faire des malaises", explique-t-il. On peut également trouver des témoignages furieux sur les réseaux sociaux.


Retour à la normale mi-mars

La SNCF de son côté assure que la situation devrait revenir à la normal d'ici un mois. En attendant, elle ne propose aucune réduction à ses abonnés.

D'après la direction de la SNCF, 5 lignes sont touchées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes : Lyon / Saint Étienne, Lyon / Roanne, Lyon / Bourg-en-Bresse, Lyon / Chambéry et Lyon / Annecy
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu