Avertir le modérateur

22/02/2017

La SNCF recherche désespérément des conducteurs de train

http://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/la-sn...

La SNCF recherche des conducteurs de trains et des aiguilleurs. Cela représente plus d'un millier de postes au total et elle doit faire preuve d'imagination pour attirer les candidats.

France 3France Télévisions Mis à jour le publié le

"SNCF cherche désespérément conducteurs de trains". À la gare de Lyon à Paris, la direction a même envoyé un mail. Ce document propose un marché : 50 euros de récompense pour le salarié qui fait embaucher une personne qu'il connaît. Une mesure surprenante pour ce syndicaliste. "Il y a une telle urgence à trouver des conducteurs aujourd'hui (...) Je pense que c'est une initiative comme une autre", explique Olivier Boissou, secrétaire général FGAAC-CFDT.

Les salariés eux-mêmes présentent leur métier

Il y a quelques semaines, en banlieue parisienne, la SNCF a lancé une autre opération pour recruter 500 personnes, conducteurs ou agents de manoeuvre. Ce sont les salariés eux-mêmes qui présentent leur métier dans des lieux de passage. Un vrai succès. Mais toutes ces opérations ne suffiront pas pour ce syndicaliste, conducteur de train depuis 17 ans. Sur 40 000 candidats par an qui envoient un CV, seuls 1 200 deviennent conducteurs de train.

18/01/2017

En Rhône-Alpes, les TER sont très en retard

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/rhone-alpes-...

En 2016, près d’un TER sur dix est arrivé en retard en France, selon une étude du journal Le Monde. Rhône-Alpes affiche un taux de retard de plus de 13%, juste derrière la pire région, PACA. 

  • France 3 Alpes
  • Publié le , mis à jour le
TER en attente © via @bovar121

© via @bovar121 TER en attente

L'an passé, plus de 9 % des Trains Express Régionaux, les fameux "TER", ont affiché en moyenne un retard de plus de 5 minutes, selon le journal Le Monde. Le journaliste Eric Beziat a étudié les bulletins statistiques de la SNCF. Un résultat médiocre, le pire depuis 2013, en baisse continue depuis 2014. Le taux de retard n'était alors "que" de 8 %.

10 points de pourcentage séparent ainsi Provence-Alpes-Côte d’Azur PACA, la pire région avec 15,2 % des TER en retard, de l’Alsace qui affiche un très honorable score de 4,7 %. Rhône-Alpes arrive en deuxième place, avec plus de 13%.

Selon Le Monde, l’analyse chronologique des retards met en évidence deux baisses d’activité passagères pour la régularité des trains régionaux.

Le mois de juin 2016 et ses grèves (10 % des trains en retard), et le mois de novembre, habituellement délicat en raison du changement climatique saisonnier, avec 14 % des trains en retard.

Vous pouvez vous-mêmes consulter le "baromètre de régularité" de la SNCF pour en savoir plus.

Des retards causés par l'embouteillage de Part-Dieu ?

La SNCF précise que la régularité régionale est contrastée du fait de la saturation du réseau aux abords de Lyon Part-Dieu. Toutes causes d’irrégularité prises en compte, les causes internes et les causes externes, la régularité TER est proche de 89 %, selon la SNCF.

Cette moyenne régionale masque les disparités entre les lignes : 98 % sur l’Ouest lyonnais par exemple, 94 % sur l’axe Saint-Etienne – Roanne ou sur l’axe Saint-Etienne – Firminy. A l’inverse, certaines lignes peinent à réaliser 80 % de ponctualité.

Dès que les circulations passent par Lyon Part-Dieu, le plafond de régularité de la ligne ne dépasse pas 87 % en raison de l’encombrement du réseau à l’approche de cette gare. Entre 2007 et 2013, l’offre de transport a augmenté en effet de 20 %, et Lyon Part-Dieu est devenu un goulot d’étranglement qui génère des embouteillages.

En Rhône-Alpes, les TER sont très en retard

La gare de Lyon Part-Dieu est traversée, un jour de semaine ordinaire, par près de 650 circulations ferroviaires, TER, TGV et fret confondus, avec ou sans arrêt. En heures de pointe, un départ vers le nord, sur l’une des deux voies disponibles a lieu toutes les 4 minutes, et un départ toutes les 4 minutes vers le sud.

Sur les lignes TER qui présentent la possibilité de desservir soit Lyon Perrache, soit Lyon Part-Dieu, on observe ainsi un écart de 6 à 10 points de ponctualité. C’est le cas des lignes Lyon – Villefranche, Lyon – Vienne ou Lyon –Saint-Etienne, qui offrent davantage de fiabilité horaire via Lyon Perrache.

Objectif TER AURA 2020 : 92 % de régularité

Moins de 6 minutes de retard au terminus ou sur le périmètre régional. C'est le plan « IMPACT TER » Lyon-Chambéry-Grenoble. Ce programme, phasé sur 4 ans, porte sur les lignes les plus fréquentées de la région : Lyon Part-Dieu – Grenoble, Lyon Perrache – Saint-André-le-Gaz et Lyon Part-Dieu – Chambéry. Sur ces 3 lignes se retrouvent 15% des clients de TER Auvergne-Rhône-Alpes, 17% des recettes, 300 circulations quotidiennes, pour un taux de régularité inférieur de 10 points à la moyenne régionale.

© SNCF

© SNCF

Les causes d’irrégularité étant multiples, les solutions mises en oeuvre depuis novembre 2016 sont également multiples : 

-renforcement de la coopération entre les équipes de SNCF Réseau et de SNCF Mobités pour améliorer la programmation et la réalisation des travaux

-renforcement de la maintenance du réseau avec une augmentation des effectifs présents

-investissement ciblé sur le réseau avec la construction de l’ouvrage sous le passage à niveau n°11 de Chandieu (Rhône) pour sécuriser et simplifier l’exploitation de la ligne (travaux SNCF réalisés en octobre 2016 et travaux de voirie jusque mi-2018)

-réexamen des sillons (créneaux horaires dans lesquels sont programmés la circulation des trains et leur ordre de passage) pour gagner en fluidité.

-refonte de la signalisation de part et d’autre de St André le Gaz en Isère (côté Lyon en 2016, côté Chambéry en 2017) pour fluidifier les circulations

-fiabilisation du matériel roulant avec l’atelier de Lyon Mouche livré dans sa configuration définitive en octobre 2016 et dédié au matériel roulant sur Lyon Part-Dieu – Grenoble

-déploiement du nouveau matériel TER Régio2N sur l’axe Lyon Perrache – Saint-André-le-Gaz en décembre 2016

-dédicace du parc matériel et des agents (conducteurs et contrôleurs) sur cet axe.

Prochaine ouverture à la concurrence ?

Les lignes TER devront bientôt s'ouvrir à la concurrence. Certains Conseils Régionaux, désormais organisateurs des transports, sont déjà en recherche de partenaires.

Les explications d'Aurélie Massait

 
Ouverture à la concurrence ?

14/12/2016

La SNCF recherche désespérément des conducteurs de train

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/la-sncf-reche...

ÉDITO - On parle souvent des galères consécutives aux défaillances de la SNCF. On ignore souvent que la cause tient à un manque de conducteurs de train. On a peine à croire que c'est un métier en tension.

Des Parisiens prennent un TGV à la gare de Lyon (photo d'illustration).

 

La SNCF recherche désespérément des conducteurs de train Crédit Image : AFP / BERTRAND GUAY | Crédits Média : RTLnet | Durée : | Date
 

Les garçons ne veulent plus conduire de locomotives. Sauf peut-être au pied du sapin de Noël. Partout la pénurie guette, qui oblige la SNCF à supprimer des dizaines de liaisons, faute de conducteurs. Les TER sont à cet égard en première ligne, si l’on peut dire, de cette déshérence, notamment en Île-de-France où 40% de ceux qui y travaillent n’y habitent pas et où 50% des conducteurs attendant une mutation. Mais les Hauts-de-France, PACA où la Nouvelle-Aquitaine ne sont guère mieux loties. La SCNF a fini par s’en apercevoir : elle veut recruter au plus vite 1.000 nouveaux conducteurs et les mettre en formation dès l’an prochain.

Comment expliquer ce déficit soudain de conducteurs ? C'est bizarre, car le mythe est toujours là. Même ceux qui n’ont jamais vu Jean Gabin dans La Bête Humaine le savent : ils sont 60.000 à postuler chaque année pour prendre les manettes d’un TGV. Le problème, c’est qu’ils sous-estiment largement les compétences et les capacités requises pour le job.

La formation dure douze mois. Il faut avaler 1.000 pages d’informations techniques et de sécurité, être en bonne condition physique et solide psychologiquement. Il faut accepter les horaires décalés et le travail le week-end. Du coup, au terme de cet écrémage, les lauréats demandent de plus en plus souvent à travailler à temps partiel. Ce qui alimente la pénurie de conducteurs.

Il faudra attendre deux ans avant que la tension retombe

Christian Menanteau

Les salaires sont attractifs, et la carrière, assurée. Il serait incompréhensible de ne pouvoir séduire 1.000 nouveaux conducteurs. Notamment  des jeunes femmes, qui sont la cible privilégiée de la SNCF. Elles sont rares parmi les 14.000 titulaires, alors qu’elles ont toutes les capacités pour réussir dans cette profession. Dans l’immédiat, et pour pallier la mauvaise anticipation de ces départs très liés aux réformes récentes, la SNCF bricole en offrant des prolongations à ses agents sur le point de partir en retraite.

Elle peut aussi compter sur les 120 conducteurs qu’Euro Cargo Rail, la filiale fret de Deutsche Bahn en France, va libérer faute d’activité dans l'Hexagone. En attendant, il faudra attendre deux ans avant que la tension retombe. Et que chacun de nos TER ait son machiniste.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu