Avertir le modérateur

20/01/2015

Routes, SNCF... neige & conséquences en Isère et sur Grenoble

Bonsoir,

On notera tout de même la circulation miracle d'un TGV à 6h30 à Bourgoin-Jallieu quasi vide alors que des centaines de voyageurs attendaient dehors depuis 1h. Finalement le premier train est arrivé à 7h20 soit 50mn après ce foutu TGV. On appelle cela le service public, j'espère que vous l'avez tous compris.

Certains usagers ont attendu 2h leur train de 5h23 annoncé au départ avec un retard de 50mn puis supprimé pour finalement prendre le train 17600 (départ normal de BJ à 6h20) avec une heure de retard !

On voit bien qu'il y a bien 2 poids 2 mesures, si vous êtes bon payeur vous serez un VIP si vous avez un abonnement payé avec l'argent du contribuable vous passerez bien après ! Voila en clair le message que tout le monde à retenu en voyant passer le TGV vide alors que nous étions la plupart debout après une heure dehors et arrivé avec 1h30 de retard au travail.

Espérons que la nouvelle convention 2016-2021 entre la région et la SNCF sera plus proche des citoyens et donc des pendulaires qui prenons tous les jours le train.

Eric

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2015/01/20/r...

Ce mardi 20 janvier, réveil sous la neige pour les Isérois, même en plaine. Si à Grenoble c'est une petite couche qui a "enrobé" le paysage, ailleurs la neige s'est révélée plus handicapante avec des routes glissantes, des coupures d'électricité et même l'arrêt des TER.

  • Par Franck Grassaud
  • Publié le 20/01/2015 | 08:55, mis à jour le 20/01/2015 | 19:30
Grenoble sous la neige © Franck Grassaud
© Franck Grassaud Grenoble sous la neige

Comme si elle avait décidé de ne pas perturber la vie quotidienne, la neige s'est faite moins prégnante vers 8 heures, à l'heure de la plupart des trajets domicile-travail. Mais avant cela, des mesures ont été prises en Isère, sachant que cette épisode de neige jusqu'en plaine était annoncé. Le département était même classé en vigilance orange neige-verglas. Vers 9 heures, il est repassé en vigilance jaune

Récit Nathalie Rapuc et Dominique Bourget

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4f3d114d94a6f669450...

Au péage de Voreppe © Nathalie Rapuc-Mulac

Routes
Pour éviter la paralysie sur l'A48, les poids lourds ont été interdits dès les premiers flocons, dans les deux sens, entre le péage de Voreppe et Coiranne. Pour libérer les camions garés en urgence sur le bas-côté, notamment à hauteur du col de Rossatière, des convois ont été organisés dès 7h30, alors que la situation semblait s'améliorer. L'interdiction des poids lourds de plus de 7,5 tonnes a finalement été levée vers 9h30. Plus globalement, sur les autoroutes du département les automobilistes roulaient doucement, mais roulaient quand même.

Sur le réseau secondaire, la situation s'est avérée compliquée dans les zones de montagne, sur Bièvre-Valloire, sur le Voironnais-Chartreuse et le Sud-
Grésivaudan... Les conditions restent difficiles sur le plateau du Vercors et en Chartreuse, ainsi que sur le secteur du Grand Lemps où les cars scolaires ont eu du mal à circuler. 

Les gendarmes sont intervenus pour quelques accidents matériels.

SNCF
La situation s'est révélée plus périlleuse pour les usagers du train puisque dès 5 heures les TER ont été stoppés sur l'axe Grenoble-Lyon, dans les deux sens, en raison d'une neige particulièrement collante sur les caténaires.

Des bus ont permis d'acheminer certains passagers entre Saint-André-le-Gaz et Grenoble. Les TGV en direction ou en provenance de Paris, eux, ont été déviés par Valence. A 8h45, la SNCF annonçait une reprise du trafic. 

Electricité
En raison de la neige sur les lignes, des coupures d'électricité ont été enregistrées dans les secteurs de Vinay, Saint-Marcellin, le Bas-Grésivaudan, du Vercors et de la Tour-du-Pin. Jusqu'à 4.000 foyers ont été privés d'électricité. A 9 heures, ils n'étaient déjà plus que 1.500. Les techniciens d'ERDF sont mobilisés et la situation devrait revenir à la normale en début d'après-midi.

26/11/2014

Un camion couché bloque l'A 43

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2014/11/26/un-camion...

Photo Le DL

Photo Le DL

Un accident est survenu ce mercredi peu avant 8 heures, sur l'A 43, dans le sens de circulation Chambéry - Lyon.
Un camion benne s'est couché sur le flanc, à la hauteur de la commune de Bourgoin-Jallieu (vers le médipôle).
Le camion bloque actuellement deux des trois voies de circulation. A cette heure matinale, un important bouchon s'est formé.
Commotionné, le chaffeur a été pris en chargé par les sapeurs-pompiers.

L'autoroute a été rendue à la circulation vers 11 heures, une fois les opérations de relevage achevées.

24/11/2014

Installation d'un "radar passage à niveau" à La Verpillière, en Isère

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2014/11/24/i...

L'État a décidé d'installer des radars de contrôle de franchissement de passage à niveaux partout en France. En Isère, le premier équipement de ce type entre en fonction, ce lundi 24 novembre, à La Verpillière. 

  • France 3 Alpes
  • Publié le 24/11/2014 | 10:36
Le passage à niveau équipé © Google Street View
© Google Street View Le passage à niveau équipé

En 2013, 118 collisions entre un véhicule et un train ont eu lieu en France, entraînant la mort de 29 personnes et 19 blessés graves. Dans 99 % des cas, ces accidents sont dus aux comportements à risque des automobilistes.

Pour lutter contre ce fléau, 58 "radars passage à niveau" sont déjà déployés en France. Réseau Ferré de France a établi une liste de passages à niveau jugés préoccupants en fonction des accidents recensés et du trafic sur les voies ferrées. Le passage à niveau 18 de la ligne ferroviaire Lyon-Grenoble, situé sur
la RD 126 à La Verpillière, près de la gare, fait partie de cette liste de passages à niveau sensibles.

Après une phase de tests et de vérifications, ces deux radars (un de chaque côté du passage à niveau) ont donc été mis en service ce lundi. Des radars qui ont pour but "de réduire l'accidentalité routière et d'inciter les usagers à adopter une conduite responsable et apaisée sur l'ensemble de leur trajet", explique-t-on en préfecture. 

Comme pour un feu rouge

Le dispositif de contrôle est sensiblement le même que celui du franchissement de feu rouge. La différence essentielle vient de la signalisation rouge clignotante au niveau d'un passage à niveau équipé.

Si les usagers s'aventurent sur la voie alors que le signal est déclenché pour annoncer l'arrivée d'un train, ils sont alors flashés:
·  une première fois au début du franchissement de la ligne
·  une seconde fois lorsqu'ils ont poursuivi leur course sur le passage à niveau, que ce soit sur leur voie (passage direct) ou sur la voie adjacente (passage en contournement des barrières).

Les clichés des infractions sont ensuite traités par le Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières de Rennes. Les automobilistes en infraction seront alors verbalisés et devront s'acquitter d'une amende de 135 euros (ou 90 euros si paiement rapide). Le franchissement entraîne le retrait de quatre points sur le permis de conduire des contrevenants. Les radars passage à niveau ne sont pas signalés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu