Avertir le modérateur

13/06/2018

La déviation de la RD 147 est ouverte à Saint-Pierre-de-Chandieu

https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-est-lyonnais/20...

  • Le 12/06/2018 à 13:08 mis à jour à 15:26
Sur l'ancien axe menant au passage à niveau, ne nouvelle signalisation indique désormais que la voie est sans issue.  Photo Philippe GINER

Sur l'ancien axe menant au passage à niveau, ne nouvelle signalisation indique désormais que la voie est sans issue.  Photo Philippe GINER

Longue de 1300m, la déviation a nécessité la création d'un pont rails, le réaménagement d'un rond point existant dans la zone d'activités de Saint-Pierre de Chandieu et la création de deux autres giratoires au centre et au nord de l'infrasctrucutre.  Photo Philippe GINER

Longue de 1300m, la déviation a nécessité la création d'un pont rails, le réaménagement d'un rond point existant dans la zone d'activités de Saint-Pierre de Chandieu et la création de deux autres giratoires au centre et au nord de l'infrasctrucutre.  Photo Philippe GINER

6000 véhicules empruntent chaque jour la RD 147 dont 12% de poids lourds.  Photo Philippe GINER

          6000 véhicules empruntent chaque jour la RD 147 dont 12% de poids lourds.  Photo Philippe GINER

Comme prévu, la nouvelle route a ouvert à la circulation lundi matin à Saint-Pierre-de-Chandieu.

Après 2,5 ans de travaux, la déviation de la RD 147 entre Saint-Bonnet-de-Mure et Saint-Pierre est opérationnelle.

Ce nouvel axe de 1,3 km met définitivement fin au franchissement du passage à niveau n°11 dont la suppression avait été déclarée d’utilité publique en septembre 2013, en raison un trafic important de 200 trains par jour.

Le chantier d’envergure de 12 millions d'euros mené par le Département du Rhône et la SNCF avait débuté en janvier 2016.

La réalisation de la déviation sur la route départementale a nécessité la création d’un pont-rail, sécurisant ainsi de manière définitive la circulation particulièrement dense sur cet axe : environ 6 000 véhicules par jour.

22/05/2018

Grenoble - Voiron : des trains bloqués à la suite d’un incident électrique

https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/05/22/des-train...

Gare de Voiron. Photo Archives Le DL

Gare de Voiron. Photo Archives Le DL

Une rupture d’alimentation électrique sur deux postes d’aiguillage contrôlant le trafic ferroviaire entre Grenoble et Moirans d’une part, et Grenoble et Chambéry d’autre part, cause actuellement d’importantes perturbations.

Deux TGV sont bloqués, dont l’un à Voiron, la régulation des trains aux abords de Grenoble n’étant plus opérationnelle depuis 10 h 30.

La SNCF indique que des travaux sont en cours et  que la circulation des trains pourrait reprendre à partir de 13 heures.

Publié le 22/05/2018 à 12:24

19/05/2018

Ligne Valence-Grenoble : la SNCF répond, le collectif des usagers toujours en colère

Bonsoir,

en solidarité de l'ASsociation des Usagers de la Ligne Grenoble - Valence http://asulgv.free.fr/

https://www.ledauphine.com/drome/2018/05/18/ligne-valence...

Photo illustration Le DL/Vincent PAULUS

Photo illustration Le DL/Vincent PAULUS

Pour le collectif des usagers de la ligne Valence-Grenoble, c’est toujours la galère avec les différentes grèves à la SNCF ainsi que des travaux. L’association était déjà montée fortement au créneau il y a quelques semaines auprès la direction de SNCF-Mobilités Auvergne-Rhône-Alpes ( Le Dauphiné libéré du 24 avril).

Une direction qui a répondu au collectif le 9 mai. « La période de grève nationale actuelle impacte de façon importante le plan transport du TER. […] La ligne Moirans-Valence est alors fermée car le poste d’aiguillage permettant la circulation des trains n’est pas assuré par le personnel de SNCF-Réseau », indique la direction dans un e-mail. Tout en précisant que, durant ces jours de grève, « l’offre routière », avec « plus de 800 cars » mis en place dans la région, ne peut pas être « plus importante ».

Objectif : « améliorer la situation »

SNCF-Mobilités parle également des « mises en circulation de trains rendues particulièrement difficiles sur l’axe Grenoble-Valence compte tenu de multiples travaux », citant entre autres « les travaux d’aménagement de l’accessibilité de la gare de Valence ». La direction assure toute de même que l’objectif est d’« améliorer la situation » avec « la mise à disposition de matériels supplémentaires ».

Le collectif des usagers admet en effet cette amélioration : « À partir du 15 mai, nous avons retrouvé un nombre de trains acceptables aux heures de pointe. »

Mais ces usagers demeurent en colère concernant les alternatives proposées par la SNCF lors des jours de grève. Le collectif estime que « le programme de circulation de substitution » est « inefficace, inutile et sans aucune comparaison avec ce qui est fait sur les autres lignes ». « Avez-vous déjà passé plus de cinq heures de bus plusieurs jours successivement ? » demande l’association à la direction de la SNCF.

Et, pour ces usagers, il est clair que les « 800 cars » mis en place lors des jours de grève doivent être « mieux répartis » afin de renforcer l’offre de transport sur Valence-Grenoble.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu