Avertir le modérateur

28/05/2018

Grève SNCF : comment les usagers d'Auvergne-Rhône-Alpes vont être remboursés pour le mois de mai ?

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

La SNCF a annoncé vendredi 27 avril que ses clients abonnés des TER en avril paieraient leur abonnement à moitié prix en juin, en compensation des perturbations occasionnées par la grève des cheminots. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
La SNCF a annoncé vendredi 27 avril que ses clients abonnés des TER en avril paieraient leur abonnement à moitié prix en juin, en compensation des perturbations occasionnées par la grève des cheminots. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

En Auvergne-Rhône-Alpes, la Fédération des associations d’usagers des transports réclame un remboursement de 50% des abonnements TER pour la période allant du 20 avril au 20 mai.

Par Cyrielle Cabot

Le mouvement social se poursuit à la SNCF : les salariés opposés à la réforme du statut de cheminot mènent leur 23ème journée de grève ce lundi 25 mai. Pour les usagers qui possèdent un abonnement SNCF, la situation reste compliquée. On fait le point sur les modalités de remboursements.

Les abonnés TGV 

Fin avril, la SNCF avait pris les premières mesures pour dédommagers les usagers des transports. Les abonnés TGV avaient ainsi bénéficié d'une réduction de 30% sur leur abonnement du mois de mai, lorsqu'au moins un train sur trois avait circulé sur leur ligne sur la période mars-avril.

Ils bénéfécieront de la même réduction sur leur abonnement de juin pour la période allant du 20 avril au 20 mai.

Les abonnés TGV max, qui permet aux jeunes de voyager de façon illimitée sur le réseau TGV pour 79 euros par mois, n'ont pas payé l'abonnement du mois d'avril.

Les abonnés TER

La situation est beaucoup plus compliquée pour les usagers du TER. Fin avril, la SNCF avait ainsi annoncé que les abonnés obtiendraient une réduction de 50% sur leur abonnement de juin sur présentation de leur abonnement d'avril.

Dès cette annonce, la Fédération des associations d’usagers des transports d'Auvergne-Rhône-Alpes avait appelé Laurent Wauquiez à faire pression sur la SNCF pour obtenir un remboursement de 100% et non pas de 50%. Ils souhaitent par ailleurs que le remboursement s'applique directement sur l'abonnement du mois de mai. "Nous n'avons obtenu aucune réponse", déplore la fédération dans un communiqué. 

"Depuis le début de la grève des cheminots le mardi 3 avril, aucun jour n’a été exempt de suppression de train. Les plans de transport adaptés ont été quotidiens, affichés à 17h la veille, avec au minimum 1 TER sur 2 supprimé. De plus certains trains n’ont même pas eu de car de substitution", rappelle t-elle.

En Auvergne-Rhône-Alpes les abonnés doivent être remboursés, 100 % pour le mois d’avril, au minimum 50 % pour le mois de mai et plus si leur ligne est davantage affectée.

Les modalités de remboursement des abonnements du mois de mai n'ont pas encore été communiquées par la SNCF. "Au mois de mai, la situation s’est à peine améliorée. Le 24 mai par exemple, jour de grève, seul 1 TER sur 4 a circulé et 20 lignes sur 38 n’ont vu aucun train", affirment les usagers.

 Alors que Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France a déjà annoncé que les usagers franciliens seront remboursés de 50 % de leur pass' Navigo en avril et mai et que Xavier Bertrand, dans les Hauts-de-France, demande le remboursement total des abonnements  TER, les usagers d'Auvergne-Rhône-Alpes réclament à être remboursés d'au moins 50%, et plus si leur ligne est davantage affectée.

24/05/2018

Réseau SNCF paralysé mardi à Grenoble et Voiron : la CGT revendique les actions de coupure électrique

https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/05/23/reseau-sn...

L’alimentation de deux postes d’aiguillage a été coupée hier matin à la suite d’actes de malveillance, entraînant l’arrêt des trains. Photo le DL/Marc GREINERL’alimentation de deux postes d’aiguillage a été coupée hier matin à la suite d’actes de malveillance, entraînant l’arrêt des trains. Photo le DL/Marc GREINER

La Fédération nationale des mines et de l’énergie (FNME) de la CGT a revendiqué ce mercredi à la mi-journée les actions menées mardi matin à Grenoble, qui ont conduit notamment à la rupture d’alimentation d’électricité –assurée par GEG (Gaz électricité de Grenoble)- de deux postes d’aiguillage de la SNCF.

Cet incident a conduit à la paralysie du trafic ferroviaire isérois, dix TER étant annulés et quatre autres trains, dont deux TGV en provenance de Paris, se trouvant bloqués en gares de Voiron et de Saint-André-le-Gaz.

Dans un communiqué, la FNME CGT indique que, «au-delà des manifestations, les salariés de l’énergie, à l’appel de la FNME CGT, sont intervenus de nouvelles fois sur l’outil de travail comme à Grenoble avec la coupure d’électricité du quartier de la mairie de Grenoble et de la ligne SNCF Grenoble-Voiron, avec le blocus d’accès ou l’occupation de nombreux sites de travail » [ailleurs en France].

« Toutes ces interventions sur l’outil de travail sont revendiquées par la FNME CGT, comme l’ensemble de celles décidées par les assemblées générales de grévistes », poursuit le rédacteur du texte.

La CGT explique par ailleurs que « depuis de nombreux mois, les électriciens et gaziers sont mobilisés pour l’avenir de leur emploi, de leurs entreprises et de leurs garanties collectives (…). Des centaines de milliers de manifestants à l’échelle nationale n’avaient comme seul objectif que de défendre le service public à la française . Les nombreux cas de défaillance de la privatisation des services publics à l’échelle internationale démontrent le bien-fondé de notre démarche », note encore la CGT pour expliquer ces actions.

22/05/2018

Grenoble - Voiron : des trains bloqués à la suite d’un incident électrique

https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/05/22/des-train...

Gare de Voiron. Photo Archives Le DL

Gare de Voiron. Photo Archives Le DL

Une rupture d’alimentation électrique sur deux postes d’aiguillage contrôlant le trafic ferroviaire entre Grenoble et Moirans d’une part, et Grenoble et Chambéry d’autre part, cause actuellement d’importantes perturbations.

Deux TGV sont bloqués, dont l’un à Voiron, la régulation des trains aux abords de Grenoble n’étant plus opérationnelle depuis 10 h 30.

La SNCF indique que des travaux sont en cours et  que la circulation des trains pourrait reprendre à partir de 13 heures.

Publié le 22/05/2018 à 12:24

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu