Avertir le modérateur

26/04/2017

Appli SNCF : tout TER à portée de main

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/gares/servi...

Appli SNCF

Vous pouvez désormais acheter votre billet TER en quelques secondes directement sur l’appli SNCF : - Recherchez et sélectionnez votre trajet. - Cliquez sur "Acheter". - Sélectionnez votre tarif. - Validez. Vos billets sont directement chargés dans votre téléphone.
Pas besoin de les imprimer, ni de les composter

Appli SNCF

Avec l'appli SNCF vous pouvez aussi :

  • Recherchez un itinéraire depuis ou vers une gare ou une adresse et enregistrez-le pour recevoir des notifications personnalisées en temps réel (horaires de vos trains, voies de départs et perturbations)
  • Géo-localisez-vous pour trouver facilement les gares autour de vous ou pour rechercher un itinéraire depuis votre position 
  • Consultez les tableaux des départs et des arrivées de la gare de votre choix et enregistrez vos gares favorites pour un accès rapide
  • Importez vos billets (e-billets ou billets papier) et votre carte de fidélité SNCF
  • Enregistrez vos trajets habituels pour obtenir en un clin d’œil vos horaires en temps réel et vous organiser au quotidien

25/04/2017

SNCF: dans quelles régions les trains sont-ils le plus en retard ?

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiff...

  • Par Marie Simon Mis à jour Publié

Les TER arrivent moins souvent à l'heure et sont plus souvent annulés au dernier moment en région Provence-Alpes-Côtes d'Azur par rapport aux autres régions, d'après les données publiées par la SNCF.

LE SCAN ÉCO - La SNCF a mis en ligne et rafraîchi quelque 200 jeux de données mi-avril. Nous avons exploré celui concernant la régularité des TER par région et par mois depuis 2013. Bilan: la région PACA se distingue par les piètres performances de ses trains régionaux.

Nous ne sommes pas égaux devant la régularité des trains régionaux (TER). L'analyse des données de la SNCF dessine clairement deux France: celle du Nord et celle du Sud, où les TER arrivent nettement plus souvent en retard… quand ils ne sont pas annulés à la dernière minute.

● Un TER sur 10 en retard en France

Sur l'année écoulée, la palme de la régularité est attribuée à la Bretagne, avec 95,21% des TER qui arrivent à l'heure ou avec moins de 5 minutes de retard à leur terminus. Quant à la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA), elle ferme le classement, avec un taux de 84,66% seulement, loin derrière la moyenne nationale (90,58%).

170425_figaro ter à l'heure.jpg

● Moins de 2% des TER annulés en moyenne

C'est la même région PACA qui cumule le plus d'annulations de TER (3,36%), même si cette fois la distinction Nord-Sud est moins nette. Là encore, la Bretagne s'en tire avec les honneurs sur l'année écoulée (0,91%). La SNCF comptabilise les annulations tardives: les TER dont l'annulation est annoncée avant 16h la veille du départ ne sont pas prises en compte ci-dessous. La moyenne française s'établit à 1,92%.

170425_figaro ter à l'heure 2.jpg

● Météo, travaux et mouvements sociaux

Mais que se passe-t-il dans le sud-est de la France? La chaleur estivale maltraite-t-elle à ce point le matériel de la SNCF, plus adapté à la douceur bretonne? À la SNCF, on explique en effet que «le temps idéal pour la régularité des trains, c'est une pluie légère et des températures moyennes. Les aléas climatiques, de la neige aux feuilles mortes en passant par les inondations ou les pics de chaleur, ont en revanche un impact négatif immédiat».

Les «mouvements sociaux» et autres «grèves» sont mentionnés une centaine de fois dans la base de données de la SNCF. C'est moins que les «travaux» (112 occurrences), «intempéries» et aléas de la «météo» (130), causes «externes» (154) et autres soucis de «matériel» (162). Mention spéciale pour la Normandie où la régularité des TER a été troublée en mai 2016 par «une divagation de vaches au niveau de Pont-Hébert qui a duré 2 jours».

● Mai-juin et novembre, points noirs pour la circulation

À vrai dire, les choses ne s'améliorent ni ne se détériorent depuis 2013, début de la collecte de ces données régionales par la SNCF. Le taux de régularité et le taux d'annulation ne varient guère d'une année sur l'autre, région par région. Les moyennes nationales restent stables, aux alentours de 91% de trains à l'heure et de 2% de trains annulés. En revanche, si l'on distingue les mois de l'année, les mois de mai et novembre apparaissent clairement comme des moments critiques.

Pour la régularité de la circulation, c'est le mois de novembre qui ressort nettement. Parmi les raisons invoquées par les régions, les «patinages» et «enrayages» se multiplient, ainsi que les «défauts d'adhérence» sur les voies. La région PACA (en rouge) se détache très nettement. La région Grand-Est obtient une médaille d'or de la régularité sous réserve: la Lorraine n'a pas transmis de données de 2013 à fin 2015, le président de région Jean-Pierre Masseret (PS) s'y opposant au motif qu'il n'a pas «de visibilité sur les capacités des régions à poursuivre leurs missions d'autorité organisatrice des transports régionaux».

170425_figaro ter à l'heure 3.jpg

Pour les annulations de trains, la plupart des régions ont connu des séries noires en mai, bien que ce soit juin qui se distingue en moyenne nationale avec 3,34% de TER annulés. Là encore, la région PACA (en rouge) sort du lot avec un mois de novembre catastrophique (11%). Les «fortes intempéries» sont en cause en 2014 et en 2016. En 2013, la région pointe la fermeture d'une ligne après un accident routier. En 2015, elle n'a simplement pas ajouté de commentaire.

170425_figaro ter à l'heure 4.jpg

● La SNCF et la région PACA se renvoient la balle

Sans pointer spécifiquement la région PACA, la SNCF indique que, «les travaux menés régulièrement sur les infrastructures, ainsi que le renouvellement du matériel roulant permettent d'améliorer les performances, mais toutes les régions ne les effectuent pas au même rythme». Et d'ajouter que «nous ne sommes que transporteurs, la régularité est du ressort des autorités organisatrices des transports, les conseils régionaux. Il y a autant de conventions que de régions, avec des objectifs de régularité et des pénalités variables».

Du côté de la région PACA, on renvoie la balle à la SNCF. «Nous fournissons les TER, la SNCF affrète», en résumé. Tout en admettant que «la région est plus touchée que d'autres par les mouvements sociaux», on y souligne que le président de région Christian Estrosi (LR) «a rompu toute forme de négociations tant que le service public ne sera pas amélioré. En parallèle, il a lancé des assises des transports pour améliorer le service aux usagers», qui passe notamment par un appel à témoignage sur une application mobile dédiée.

● L'Open Data à la SNCF

La SNCF a accéléré l'ouverture de ses données, mi-avril. Outre la mise à jour de certains jeux de données, le groupe en a mis de nouveaux en ligne. Au total, le portail open data de la SNCF est riche de près de 200 jeux de données, de la carte de restauration des bars TGV au trafic de marchandises depuis 1841, en passant par la vitesse maximale de chaque ligne.

La base que nous avons utilisée ici concerne la régularité mensuelle des TER, région par région, hors Île-de-France. En effet, en région parisienne, les performances des lignes de Transilien ne sont pas analysées suivant les mêmes méthodes.

 

 

 

22/04/2017

Les gares ferroviaires dans le giron des régions ?

http://www.lagazettedescommunes.com/501120/les-gares-ferr...

Publié le 21/04/2017 • Par Camille Selosse

sncfFlickr / cc by JPC24M

Avec l'ouverture prochaine à la concurrence, c'est l'ensemble de la chaîne ferroviaire qui pourrait être bouleversé. Les régions souhaitent saisir l'occasion pour expérimenter leur propre gestion de certaines gares.

C’est acté. L’organisation actuelle de la gestion des gares françaises ne peut pas perdurer au vu de l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire (prévue d’ici à 2020 pour les TGV et 2023 pour les TER et trains Intercités). Aujourd’hui, c’est Gares & connexions, une filiale de SNCF Mobilités, qui en assume la charge. Sauf qu’avec l’arrivée potentielle de nouveaux opérateurs dans le transport de voyageurs, SNCF Mobilités ne peut plus garder la main sur ces infrastructures stratégiques.

Le risque d’atteinte à la concurrence est trop grand : l’opérateur historique français pourrait être tenté de s’octroyer les meilleurs services en gare. Fort de ce constat, l’Etat a donc prévu de faire évoluer le statut de Gares & connexions (1). Rattachement de la filiale à SNCF Réseau qui gère déjà les infrastructures ferroviaires ? Création d’une structure entièrement indépendante du groupe SNCF ? Ou d’une nouvelle branche aux côtés de SNCF Mobilité et SNCF Réseau ? La question n’est pas encore tranchée. Mais l’ouverture du débat donne des idées aux régions.

Chiffres-clés

  • 2 901 gares en France d'intérêt région ou local sont susceptibles d'être concernées par l'ouverture à la concurrence.
  • 10 millions : c'est le nombre de voyageurs par jour dans les gares françaises.
  • 600 millions d'euros ont été versés par les régions pour les TER et Transilien sur un total de 750 millions d'euros de redevances perçues par Gares & connexions.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu