Avertir le modérateur

07/03/2019

Les buralistes vont expérimenter la vente de billets SNCF

https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribu...

Les Echos Le 06/03 à 21:06

Le détail des bureaux de tabac qui participeront à l'expérimentation n'a pas encore été défini - JULIEN DE FONTENAY/JDD/SIPA

Le président de la confédération des buralistes et le patron de la SNCF se sont mis d'accord pour une « première série de tests ».

« Un paquet de cigarettes, une grille de loto et un aller-retour pour Bordeaux, s'il vous plaît ». C'est le genre de phrase que l'on pourra bientôt entendre dans certains bureaux de tabac. Mercredi, le président de la confédération des buralistes Philippe Coy a annoncé « une première série de tests » pour la vente de billets de train dans ces commerces, qu'il ne considère pas comme une concurrence aux guichetiers de la SNCF.

« Les orientations sont actées. Maintenant, il nous reste à travailler sur le projet, sa mise en oeuvre et comment cela peut se déployer », a expliqué Philippe Coy à Franceinfo, après une rencontre avec le patron de la SNCF Guillaume Pepy . « Nous allons maintenant travailler avec les équipes pour déployer une première série de tests prochainement », a-t-il ajouté.

Pour Philippe Coy, il s'agit de donner plus de flexibilité dans l'achat de billets de train : « Les régions ont un souci de servir encore mieux les territoires, il est impératif aujourd'hui d'avoir des amplitudes horaires qui correspondent aux attentes des usagers », a-t-il indiqué. « Ce n'est absolument pas de la concurrence aux guichetiers de la SNCF », a souligné Philippe Coy, pour qui il s'agit de « compléter l'offre » du groupe public.

Des billets de TER sur les marchés

La SNCF n'a pas souhaité faire de commentaire après la visite de Philippe Coy. Guillaume Pepy avait estimé le 26 février que la vente de billets de train dans les bureaux de tabac était « une bonne idée ».

« Il y a beaucoup de bureaux de tabac, on vend de moins en moins de cigarettes, on pourrait vendre autre chose, et les billets de TER c'est une vraie bonne idée », avait-il dit sur RMC et BFMTV.

La SNCF expérimente aussi la vente de billets des TER dans des guichets mobiles présents sur les marchés et travaille avec La Poste et les collectivités locales pour diversifier ses canaux de distribution. « Mon objectif, c'est qu'on puisse acheter des billets de TER partout en France », avait souligné le patron de la SNCF.

Source AFP

05/03/2019

Travaux d’aménagement des gares de St-André-le-Gaz et Bourgoin-Jallieu du 4 mars au 12 juillet. Certains TER seront supprimés et des autocars mis en place.

Travaux d’aménagement des gares de St-André-le-Gaz et Bourgoin-Jallieu du 4 mars au 12 juillet. Certains TER seront supprimés et des autocars mis en place. Plus d’information en cliquant ici.

https://www.ter.sncf.com/medias/PDF/auvergne_rhone_alpes/...

 

Covoiturage, vélo, TER : comment vous êtes incités à changer vos déplacements

https://www.leprogres.fr/france-monde/2019/03/05/covoitur...

Le Sénat étudie à partir de ce mardi la loi d'orientation sur les mobilités qui fait la part belle aux transports respectueux de l'environnement. Les aides seront fléchées pour inciter les Français à prendre vélos, trains du quotidien et à covoiturer.

 

  • Le 05/03/2019 à 07:22 mis à jour à 08:33

 

Le Sénat étudie à partir de ce mardi la loi d'orientation sur les mobilités qui fait la part belle aux transports respectueux de l'environnement. Les aides seront fléchées pour inciter les Français à prendre vélos, trains du quotidien et à covoiturer.

Pourquoi, c'est important ?

Il n'y a plus d'argent pour les grandes infrastructures et les moyens de l'Etat seront mis à disposition des transports du quotidien les plus écologiques possibles. Cette loi doit aussi inclure les nouvelles modalités du permis de conduire.

Comment ? Le covoiturage encouragé

Les collectivités locales pourront subventionner les offres de covoiturage pour en faire une solution de mobilité. La loi leur donnera là aussi la possibilité de mettre en place des voies réservées au covoiturage ou aux véhicules les moins polluants sur les grands axes, autoroutes et périphériques.

Les trottinettes réglementées

L'usage des nouveaux engins de déplacements, comme les trottinettes électriques, va être enfin encadré. Interdiction de rouler sur les trottoirs, de prendre un passager, de se placer entre deux files de voiture, obligation du port du casque...Les sénateurs ont le choix des mesures. La vitesse ne peut être limitée en deçà de celle des autres véhicules.

Aux entreprises de financer le vélo

Un forfait d'un montant maximum de 400 euros par an (en franchise d'impôt et de cotisations sociales) sera créé pour que les employeurs puissent encourager les déplacements domicile-travail à vélo ou en covoiturage. L'Etat le mettra en place d'ici à 2020 pour ses propres agents, à hauteur de 200 euros par ans.

Quelque 350 M€ sont prévus pour financer des pistes cyclables. Si les Français qui résident à moins de 8 kilomètres de leur travail pédalaient comme les Danois ou les Néerlandais, la pollution atmosphérique seraient diminuée par 10 et les bouchons par six. 

Navettes autonomes avec prudence

Les navettes autonomes collectives devant être autorisées en 2020 sur des trajets définis à l'avance et les véhicules particuliers deux ans plus tard mais le système contraindra le conducteur à garder le contrôle du véhicule.

Voiture électrique : un plan de... charge

Pour favoriser les voitures électriques, la LOM rendra obligatoire le pré-équipement de bornes de recharge électrique dans tous les parkings de plus de 10 places des bâtiments neufs ou rénovés, et l'équipement de tous les parkings de plus de 20 places des bâtiments non résidentiels d'ici à 2025.

Le coût d'installation des bornes de recharge électrique ouvertes au public doit être "drastiquement réduit" grâce à une plus grande prise en charge des coûts de raccordement au réseau. Les aides individuelles seront étudiées dans la loi de finances.

Trains : le TER avant le TGV

La priorité en matière d'infrastructures est donnée aux transports du quotidien et à l'entretien des réseaux existants, tant ferroviaire que routier. Un effort particulier est mis sur le désenclavement des territoires, avec une enveloppe d'un milliard d'euros pour achever certains axes routiers et une autre avec les régions sur la désaturation des grands nœuds ferroviaires et aider les transports en commun. Les grands travaux ferroviaires sont réduits à la portion congrue.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu