Avertir le modérateur

15/10/2018

A la SNCF, verbaliser pour gagner plus !

https://www.ledauphine.com/economie-et-finance/2018/10/15...

Des chèques cadeaux à ceux   qui dresseront le plus de procès-verbaux.  Photo C. ARCHAMBAULT/AFP

Des chèques cadeaux à ceux qui dresseront le plus de procès-verbaux. Photo C. ARCHAMBAULT/AFP

Si vous verbalisez plus que votre collègue, vous serez récompensés. Voilà comment le centre SNCF d’Asnières (Hauts-de-Seine) motive ses troupes. En lancant un concours intitulé « TOP LAFEUR » (pour lutte antifraude), il encourage ses agents commerciaux à dresser le plus de contravention entre le 1er  octobre et le 31 décembre. À la clé : des chèques cadeaux de plusieurs centaines d’euros. « Réalisez le plus grand nombre de CC (coupons comptables ou encaissement au comptant, NDLR) (hors CC à 5 euros) sur la période et gagnez 250, 150 ou 100 euros », peut-on lire sur une affiche transmise au Huffington Post par un syndicat de cheminots.

Pas une consigne de la direction

Ce concours ne s’adresse pas aux contrôleurs dans les trains mais plutôt aux agents commerciaux qui, depuis 2016, sont assermentés par l’entreprise publique pour dresser des procès-verbaux dans les gares. Par exemple : ils peuvent punir la non-validation d’une carte Navigo, l’absence d’un titre de transport ou encore certaines incivilités (cigarette allumée, crachat, etc.).

Contactée, la SNCF assure qu’« il s’agit d’une initiative locale qui ne répond aucunement à une éventuelle consigne de la direction ». Mais elle ne la condamne pas pour autant… « Si la méthode interpelle, le coût de la fraude qui représente plus de 300 millions chaque année n’interpelle pas moins. C’est autant de ressources financières en moins pour acheter des trains, les rénover, les nettoyer, maintenir les voies », explique la SNCF.

Selon un document interne que Le Figaro s’est procuré, d’autres centres SNCF, dont celui de Versailles dans les Yvelines, pratiqueraient également ces méthodes de management. « Ce concours peut sembler une pression positive, mais c’est surtout une pression négative », souligne Éric Bezou, militant au syndicat Sud Rail. « Si quelqu’un n’obtient pas de bons chiffres, que se passera-t-il ? Les agents le vivent très mal », explique ce cheminot.

08/10/2018

Mardi 9 octobre: grève interprofessionnelle

Voici les horaires pour demain avec peu de perturbation :

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/horaires/gr...

01 - Lyon - Bourgoin - Grenoble

Grenoble - Bourgoin-Jallieu - Lyon / mardi 9 octobre

54 - Chambéry - Lyon

Chambéry - Lyon / mardi 9 octobre

62 - Grenoble - St André le Gaz

Grenoble - St-André-le-Gaz / mardi 9 octobre

--------------------------------------------------------------

Bonjour,

Soyez patient car les horaires n'arriveront pas avant le milieu de l'après midi si ce n'est plus tard !

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes

Retrouvez à partir de 16h ce lundi, les affiches des programmes de circulation pour mardi 9 octobre, sur le site TER et l'APPLI SNCF.

 

--------------------------------------------------------------

Bonjour,

Nous ne savons pas vraiment ce que ça veut dire et quoi ça correspond

Mais voici une des information que nous pouvons lire sur le site de la SNCF :

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes

3/Mardi 9 octobre: grève interprofessionnelle, le trafic sera perturbé. Retrouvez plus d'information dès dimanche 7 octobre à 17h.

peut être un élément de réponse ici :

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/09/06/97002-2018090...

SNCF: pas d'actions SUD-Rail le 18 septembre mais appel à la grève le 9 octobre

SUD-Rail a décidé jeudi de ne mener aucune action le 18 septembre, jour de négociation de la convention collective nationale de la branche ferroviaire, mais appellera à faire grève lors de la journée interprofessionnelle du 9 octobre, a-t-on appris auprès du syndicat.

"La fédération SUD-Rail n'appellera pas à la grève le 18 septembre et ne participera pas aux actions décidées unilatéralement par la CGT Cheminots" pour cette journée, a déclaré à l'AFP Erik Meyer, porte-parole de SUD-Rail, à l'issue d'une consultation des instances du troisième syndicat de la SNCF.

SUD-Rail "appellera à la grève le 9 octobre pour se joindre à la journée interprofessionnelle organisée pour la sauvegarde des services publics et contre la politique sociale du président Macron qui vise à liquider cent ans d'acquis sociaux des salariés", a ajouté M. Meyer.

Après "l'échec de la stratégie portée par la CGT, l'Unsa et la CFDT au printemps" pour contrer la réforme ferroviaire, SUD-Rail "réunira ses structures les 25 et 26 septembre pour débattre de la stratégie de lutte qui nous permettrait d'engager la deuxième mi-temps" afin de "mettre un terme à l'application de la réforme ferroviaire", a-t-il poursuivi.

De début avril à fin juin, la CGT Cheminots, l'Unsa ferroviaire et la CFDT Cheminots (1er, 2e et 4e syndicats à la SNCF) avaient appelé ensemble à faire grève par épisode de deux jours sur cinq. SUD-Rail avait de son côté lancé un préavis de grève illimité.

"La loi de la réforme ferroviaire est applicable au 1er janvier 2020. Le conflit n'est pas terminé", d'autant qu'il reste à négocier la convention collective nationale de la branche ferroviaire et, au sein de la SNCF, "différents accords d'entreprise directement issus de la loi", a souligné M. Meyer.

La CGT Cheminots, qui avait mené seule deux jours de grève en juillet, a annoncé mercredi qu'elle organiserait le 18 septembre des rassemblements contre la réforme ferroviaire, avant une grève lors de la journée interprofessionnelle du 9 octobre.

Le Figaro.fr avec AFP

Des perturbations dans le service public ce mardi 9 octobre pour cause de grève nationale

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

© IP3 PRESS/MAXPPP
© IP3 PRESS/MAXPPP

Transports, cantines, écoles, services publics, secteurs de la santé ou du spectacle... Ce mardi 9 octobre, un mouvement de grève générale et nationale devrait provoquer de nombreuses perturbations dans différents secteurs.

Par France 3 alpes

La CGT, FO et Solidaires ont appelé à un mouvement interprofessionnel pour protester contre la politique "idéologique" du gouvernement et "la casse des droits collectifs" alors que l'exécutif traverse actuellement une mauvaise passe. 

 Cette date du 9 octobre avait préalablement été choisie par neuf organisations de retraités pour protester contre la revalorisation de leurs pensions, jugées trop faible, une mesure qui touchera des personnes déjà mises à contribution l'année dernière avec l'augmentation de la CSG. 

Un an après les ordonnances réformant le droit du travail, et quelques mois après la réforme de la SNCF, le contexte est moins favorable pour l'exécutif. 

 Sur le fond, les mesures des plans pauvreté et santé présentées en septembre par Emmanuel Macron n'ont pas apaisé les mécontentements. 

Les étudiants de l'Unef et les lycéens de l'UNL seront aussi au rendez-vous mardi.

Dans les transports, des appels à la grève ont été lancés à la SNCF et à la RATP par la CGT, SUD et FO.

Pour tout savoir sur les perturbations prévues pour la journée, un site à consulter

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu