Avertir le modérateur

27/12/2017

Grenoble : un adolescent meurt, percuté par un train

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/12/26/grenoble-u...

Publié le 26/12/2017 à 21:59

Capture d'écran google streetview

Capture d'écran google streetview

Une tragédie s'est produite peu avant 19 heures ce mardi sur la ligne SNCF Grenoble-Chambéry.

Un jeune homme de 17 ans a en effet été percuté par un train alors qu'il se trouvait sous le pont du boulevard Maréchal-Foch dans le centre de Grenoble.

On ignore comment le garçon s'est retrouvé sur la voie ferrée. Toujours est-il qu'à leur arrivée sur les lieux, les sapeurs-pompiers n'ont pu que constater son décès.

Les policiers grenoblois ont procédé aux constatations d'usage et ouvert une enquête afin d'établir si ce drame est la conséquence d'un suicide ou d'un accident.

Le trafic des trains a évidemment été sérieusement impacté par ce dramatique événement. Il a ainsi été interrompu entre Grenoble et Chambéry jusqu’à 21 h 30 et perturbé entre Grenoble, Annecy, Saint-André-le-Gaz et Valence.

Publié le 26/12/2017 à 21:59

22/12/2017

TER Les régions font pression

http://www.liberation.fr/france/2017/12/21/ter-les-region...

Par Franck Bouaziz

Moins visibles que les TGV, moins «amortis» que les trains intercités, les trains express régionaux (TER) donnent du fil à retordre à la SNCF. Ce transport de proximité impose à l’opérateur ferroviaire de convoler avec les élus des 13 conseils régionaux. Lorsqu’un voyageur effectue le trajet Montpellier-Nîmes ou Nancy-Metz, le prix de son billet ne couvre que 25 % du coût du transport. Le reste est financé par les régions. Au total, les TER génèrent 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 3 proviennent directement de ces collectivités locales. Ainsi, le Grand-Est verse chaque année 430 millions d’euros à la SNCF pour faire circuler 1 676 trains et 450 cars par jour. Le prix des rames est aussi à la charge des collectivités régionales. Or, à ce tarif-là, les élus locaux estiment qu’ils n’en ont pas pour leur argent, d’où une grogne grandissante sur la ponctualité et la qualité de service.

Arrivé à la direction des TER il y a dix-huit mois, Franck Lacroix dresse un constat sévère : «Entre 2012 et 2016, nous avons perdu 7 % de clients, sur les 330 millions de voyageurs qui utilisent chaque année les TER.» Afin d’inverser la tendance, il a fixé des objectifs ambitieux. «Nous voulons gagner 5 % à 10 % de voyageurs supplémentaires et réduire les retards de 30 %.» Sur les transports régionaux, la SNCF s’est même engagée à verser des pénalités en cas de non-respect des engagement signés avec les régions. La reconquête des clients des TER est d’autant plus stratégique que c’est par les régions que la concurrence devrait arriver à partir de 2020. La filiale transport de la Caisse des dépôts, Transdev, serait d’ores et déjà candidate à l’ouverture de ce marché.

Vénissieux : GSE choisi par SNCF Immobilier pour réaliser son technicentre

http://www.lyonpoleimmo.com/2017/12/22/48065/venissieux-g...

La SNCF a confié à GSE la réalisation de ses deux futurs technicentres à Vénissieux et Romilly-sur-Seine.

GSE a indiqué jeudi avoir été choisi, en association avec le cabinet d’architectes Unanime, par la SNCF Immobilier pour la construction de deux de ses futurs technicentres à Vénissieux et Romilly-sur-Seine. Ces deux projets de Haute Qualité Environnementale (HQE) et de performance industrielle, seront menés en étroit partenariat avec les collectivités concernées.

Le technicentre de Vénissieux est amené à être l’"atelier du futur" de la SNCF pour ses centres de maintenance industrielle, et constituera ainsi l'un des centres d'excellence de la société ferroviaire. Ce technicentre installé pour l’heure à Oullins, va quitter l’entrée sud de Lyon à l’horizon 2019 pour Vénissieux, à la périphérie est de l’agglomération.

Un nouveau intégrant le BIM

« L’imposant ensemble, qui totalise aujourd’hui près de 80.000 m² bâtis, sera alors transféré sur un foncier de 8,5 hectares en cours d’acquisition auprès de Renault Trucks », précise GSE. Le nouveau technicentre intégrera à sa conception les dernières technologies BIM (Building Information Modeling), permettant de visualiser par ordinateur en temps réel le fonctionnement du bâtiment, enveloppe du technicentre.

Ceci permet également une gestion technique optimisée et rationalisée en termes de maintenance. Le défi sur ce site que relève actuellement la SNCF est d’incorporer à ce système de modélisation le matériel industriel, cœur de l’activité du site.

« L’objectif est de rationaliser, optimiser le fonctionnement de l’activité pour gagner en productivité et assurer un meilleur service. Au plan national, ce technicentre sera spécialisé dans la réparation de deux familles de pièces : les moteurs électriques et les pièces assurant la conversion de puissance électrique », poursuit GSE.

8,5 hectares de terrain

Le nouveau technicentre répondra aux normes nouvelles, avec gestion intelligente et économe des besoins énergétiques, un environnement de travail conforme aux exigences actuelles, mais aussi une utilisation des possibilités offertes par le digital et une optimisation de la gestion des flux industriels.

Le centre de Vénissieux est réalisé sur un terrain de 8,5 hectares de terrain. Il comprendra 33 000 m² d’atelier industriel, 6 000 m² de locaux tertiaires, dont 3 500 m² dans un bâtiment indépendant. Il regroupera 500 collaborateurs. L’investissement total se monte à 65 millions d’euros soit 40 millions d’euros pour terrain et bâtiment (dont 33,3 millions d’euros de CPI - Contrat de Promotion Immobilière) et 25 millions d’euros pour équipements et transfert

Sur ce technicentre, le bien-être des collaborateurs sera recherché, avec des bâtiments accueillant de grandes terrasses canopées pour les bureaux ainsi que de grandes baies vitrées donnant sur les ateliers, assurant des espaces de travail ouverts et lumineux, favorables au travail collaboratif.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu