Avertir le modérateur

05/12/2018

FNAUT - Communiqué de presse du 2 décembre sur le futur service 2019

Fédération des associations d’usagers des transports d’Auvergne-Rhône-Alpes


Communiqué du 2 décembre 2018 20181203_FAUT_CP_changement d'horaire 2019 sans tel V rectifiée.pdf


Dans une semaine, la SNCF change de nombreux horaires de train sans avoir informé les voyageurs.
Aucune affiche dans les gares, aucune affiche dans les trains, aucune annonce sur le site des TER Auvergne-Rhône-Alpes, aucune nouvelle fiche horaire dans les présentoirs, aucun SMS, aucune campagne de communication, quelques courriels pour les abonnés mais rien pour les occasionnels, alors que les nouveaux horaires s’appliquent dès le dimanche 9 décembre !
Certes, en gare de Lyon Part Dieu, de grandes affiches expliquent les travaux qui vont commencer mais pas les changements d’horaires, pas les suppressions de train, pas les changements de destination. Pourtant 18 % des trains passant par Lyon Part Dieu sont concernés. Aucune information dans les autres gares.
Pourquoi une telle discrétion ? La SNCF et la Région savent communiquer... quand elles le veulent.
Des conséquences désastreuses :
Des usagers vont attendre leur train qui ne viendra pas, d’autres arriveront en gare de Lyon Perrache au lieu de Lyon Part Dieu ou de Lyon Vaise, d’autres n’auront pas leur correspondance et ils n’auront pas pu anticiper pour gérer les conséquences, retard au travail, rendez vous raté, retard pour aller chercher son enfant, etc.
La FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes demande :
à la SNCF de réagir de toute urgence en informant le plus rapidement possible les usagers par tous les moyens à sa disposition
à la Région de préciser, dans la convention qui la lie à la SNCF, l’indicateur
qualité sur l’information des usagers
.

20181203_FAUT_CP_changement d'horaire 2019 sans tel V rectifiée.pdf

04/12/2018

RDV le 5 décembre 18h30 Mairie de Domessin Stop à la prise d'otage par la Région et la SNCF

RDV le 5 décembre 18h30 Mairie de Domessin
Stop à la prise d'otage

par la Région et la SNCF


On veut des TER!

téléchargez le tract d'appel à agir le 5/12

 

 

Il y a urgence pour le 9 décembre, date de mise en place de ce service horaire catastrophique.
Déjà la Région a proposé une rencontre le mercredi 5 décembre 18h30 mairie de Domessin, en vue de présenter les premières améliorations.
Nous appelons tous les usagers TER disponibles à venir y exprimer leur exigences.
Nous devons sortir de cette réunion avec au moins 4 trains directs Chambéry Lyon, aller et retour, en plus, et c'est un minimum pour le 9/12 !
Il nous faudra ensuite :
- jour après jour suivre la bonne circulation de ces trains
- exiger une montée en charge d'un niveau de dessertes au moins équivalent aux autres lignes impactées par les travaux de Lyon.
Nous comptons sur vous, les résultats dépendront de votre mobilisation.

 

Ils sont mobilisés pour sauver leurs TER

https://www.ledauphine.com/savoie/2018/12/03/ils-sont-mob...

Par Emmanuel CABRIT | Publié le 03/12/2018 à 06:00

Élus et habitants ont bloqué symboliquement un train en gare   de Lépin-le-Lac, pour demander le maintien des dessertes TER.  Photo Le DLÉlus et habitants ont bloqué symboliquement un train en gare de Lépin-le-Lac, pour demander le maintien des dessertes TER. Photo Le DL

Ce dimanche, plus de 350 personnes ont manifesté devant la gare de Lépin-le-Lac, pour réclamer le maintien des dessertes de cette gare et de celle de Pont-de-Beauvoisin où le nombre d’arrêts va considérablement diminuer à partir du 9 décembre.

Le collectif “DutrainenAvantPays73” est parvenu à réunir bon nombre d’habitants ainsi que des élus locaux. Les usagers ont exprimé leur désarroi de ne plus pouvoir compter sur le train pour se rendre quotidiennement au travail, à Chambéry ou à Lyon.

Le cortège a ensuite pris la direction des rails pour bloquer le train de midi avant de prendre le temps d’échanger.

Les élus locaux, qui ont pris connaissance de ce problème récemment, contestent la décision de la SNCF. Denis Guillermard, président de la Communauté de communes du lac d’Aiguebelette, rappelait que des milliers de véhicules passent quotidiennement sur le territoire et que ces suppressions de dessertes allaient se traduire par une augmentation du trafic routier, jusqu’à l’engorgement des axes principaux. L’élu est revenu aussi sur l’investissement de 55 millions d’euros par la SNCF pour rénover la voie entre Chambéry et Saint-André-le-Gaz, celle-là même qu’empruntent actuellement les TER et qui s’apprête à être sacrifiée au profit du TGV.

Julian Boutin, l’un des porte-parole du collectif, explique que le but de cette mobilisation était d’alerter la population et d’exiger de la Région et de la SNCF que les gares de l’Avant-Pays savoyard ne subissent pas une diminution des arrêts de 75 %, mais de 20 %, comme c’est le cas dans d’autres gares de la région qui seront affectées par les travaux engagés en gare de Lyon Part-Dieu.

Le prochain rendez-vous est donné par le collectif en mairie de Domessin le 5 décembre à 18 h 30, avec des représentants de la Région et de la SNCF.

Par Emmanuel CABRIT | Publié le 03/12/2018 à 06:00

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu