Avertir le modérateur

17/10/2018

Moins de trains, des horaires ou parcours modifiés... 2019 s'annonce «compliquée» sur le réseau TER en Auvergne Rhône-Alpes

https://www.20minutes.fr/societe/2355363-20181016-moins-t...

SNCF La SNCF et la région ont détaillé ce mardi la nouvelle grille horaire des trains qui prévoit la suppression d’une centaine de trains et de multiples adaptations sur le réseau TER, dès le 9 décembre…

Elisa Frisullo

— 

Dès le 9 décembre, la nouvelle grille horaire des trains va s'accompagner de suppressions de trains et nombreses adapatations sur le réseéau TER. Illustration.
Dès le 9 décembre, la nouvelle grille horaire des trains va s'accompagner de suppressions de trains et nombreses adapatations sur le réseéau TER. Illustration. — AFP
  • La nouvelle grille des trains en Auvergne Rhône-Alpes a été détaillée ce mardi par SNCF Réseau et Mobilités et la Région.
  • En raison des travaux de création d’une nouvelle voie à la Part-Dieu, environ 10 % des 1.500 TER en Rhône-Alpes vont être supprimés, et plusieurs adaptations sont prévues sur les circulations dès le 9 décembre.

Des trains en moins, des terminus, des horaires ou des arrêts modifiés… En 2019, bon nombre d’usagers TER vont voir leurs trajets modifiés en Auvergne Rhône-Alpes par la nouvelle grille horaire détaillée ce mardi par la SNCF et la Région. « 2019 sera une année compliquée. Pour les voyageurs, l’impact majeur sera dû aux travaux en gare de la Part-Dieu », indique Alain Thauvette, directeur régional TER chez SNCF mobilités.

Dès l’an prochain, les travaux de création d’une douzième voie dans cette gare lyonnaise vont réduire la capacité d’accueil des trains à quais et vont donc modifier les circulations prévues dès le 9 décembre, dans le cadre du service annuel de la SNCF. « La création de cette voie va entraîner pour 2019 la neutralisation de l’actuelle voie K. La capacité d’accueil des trains sera réduite de 20 %. Mais au final, seuls 10 % des trains de la région seront impactés et aucune place ne sera supprimée », résume Thomas Allary, directeur territorial SNCF Réseau.

Moins de TER mais le même nombre de voyageurs transportés

Pour éviter de trop pénaliser les voyageurs, la SNCF a en effet prévu la suppression d’une centaine des 1.500 TER circulant chaque jour dans la région, tout en s’engageant à transporter le même nombre de voyageurs qu’aujourd’hui. « Les trains maintenus seront plus gros », précise la SNCF.

Selon les axes, les perturbations ne seront pas les mêmes. Trois lignes, à savoir Lyon-Saint-Etienne, Lyon-Grenoble et Lyon Bourg-en-Bresse, vont voir certains trains quotidiens disparaître de la nouvelle grille de circulation. Sur cette dernière liaison, par exemple, les TER reliant Lyon à Villars-les-Dombes en heure de pointe vont être supprimés. Villars continuera d’être desservie par les trains Lyon-Bourg qui assureront dès lors la desserte de tous les arrêts avec un temps de parcours plus long.

09/10/2018

Grèves : les usagers jugent insuffisant le dispositif d'information de la SNCF

http://www.lefigaro.fr/conso/2018/10/08/20010-20181008ART...

Grèves : les usagers jugent insuffisant le dispositif d'information de la SNCF

VIDÉO - Les usagers incriminent notamment des informations fournies insuffisamment tôt et des difficultés pour savoir où trouver les informations, selon l'UFC-Que Choisir.

Les voyageurs ont-ils été correctement informés lors de la grève SNCF du printemps dernier? La réponse est «non», si l'on en croit une enquête réalisée par l'UFC-Que Choisir. D'après cette enquête, «les usagers ont eu recours à diverses sources d'information dédiées» mais «ces systèmes ont récolté un faible taux de satisfaction de la part des voyageurs».

Pour rappel, cette grève, qui s'est étendue du 3 avril au 28 juin, a eu un impact important auprès des usagers. Selon l'enquête de l'UFC-Que Choisir, 87% des 1 941 répondants ont eu au moins un de leur train annulé au cours de cette période.

Les voyageurs mécontents des renseignements reçus

Selon l'UFC-Que Choisir, la note moyenne des usagers concernant l'information fournie par la SNCF durant la grève s'élève à 4,8 sur 10. Les voyageurs ressortent donc globalement mécontents des renseignements reçus. «Les usagers incriminent en premier lieu des informations fournies insuffisamment tôt (64% d'insatisfaction), une difficulté pour savoir où trouver les informations (52%) et l'inexactitude de ces dernières (49%)», note l'enquête.

Pour s'informer, les voyageurs ont essentiellement consulté les sites de la SNCF à 58%, l'application de la SNCF à 35%, les SMS, alertes et e-mails de la SNCF à 24%, les réseaux sociaux de la SNCF (Twitter et Facebook) à 6% et enfin le site de la ligne de train à 5%.

 
 

SNCF : des usagers désabusés - Regarder sur Figaro Live

Des complications pour se faire rembourser

«La note de satisfaction moyenne portant sur l'information délivrée sur les dédommagements s'établit quant à elle à 4,2/10, un taux particulièrement faible», précise l'UFC-Que Choisir.

Si un dispositif d'indemnisation dédié a été mis en œuvre pour les abonnés (TER, TGV, Transiliens, Intercités), cela n'était pas le cas pour les non-abonnés. 77% des non-abonnés savaient qu'ils pouvaient prétendre à un dédommagement dans le cadre de la grève mais seulement 48% d'entre eux ont effectué une demande de remboursement ou d'échange. Et sur ces 48%, 35% déclarent avoir rencontré des difficultés au moment de leur demande.

«Ces plaintes visent en premier lieu une opacité quant à l'interlocuteur auquel s'adresser pour émettre la requête», précise l'enquête. Les mécontentements concernent également le traitement de la demande tardif voire inexistant ou encore l'impossibilité de se faire rembourser via le site SNCF.

13/09/2018

Coignard - La SNCF, d'échec en échec vers le succès

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/coi...

Faut-il en rire ou en pleurer ? La SNCF se félicite du succès spectaculaire d'une application qui permet aux voyageurs de signaler ses nombreux dysfonctionnements.

Par
Modifié le - Publié le | Le Point.fr
Une nouvelle fonctionnalite permet aux usagers de signaler en temps reel un train en retard ou carrement supprime. Lance en avril dernier, le dispositif fonctionne au-dela de toute esperance.

Alors que la ministre des Transports annonce une loi de programmation pluriannuelle, dont une des priorités consistera à financer des trains pour que – objectif ambitieux – les clients puissent se rendre à leur travail, la SNCF pousse un cri de victoire après l'année horrible qu'a traversée l'entreprise publique, entre grèves et pannes géantes.

Quel est donc ce domaine d'excellence jusqu'alors méconnu ? Il s'agit d'une nouvelle fonctionnalité qui, à partir de l'application SNCF, permet aux clients de signaler en temps réel un train en retard ou carrément supprimé, ainsi qu'une trop forte af...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu