Avertir le modérateur

22/03/2018

Grève du Jeudi 22 Mars 2018 [MAJ le 22-03-2018 à 7h32]

Bonjour,

La SNCF a mis en place en début d'après midi le planning de circulation.

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/horaires/gr...

Mouvement social interprofessionnel.

01 - Lyon - Bourgoin - Grenoble

Grenoble - Bourgoin - Lyon / jeudi 22

54 - Lyon - Chambéry

Chambéry - Lyon / jeudi

62 - Grenoble - St André le Gaz

Grenoble - St-André-le-Gaz / jeudi

Mis à jour le 21 mars à 18h00

 

--------------------------------------------

Par contre il faut s'armer de patience leur serveur est OUT avec la forte affluence des usagers qui veulent préparer leur journée de travail. Tout le monde ne peut pas poser une journée de congé !

502 Bad Gateway


nginx/1.10.3

Dommage que les usagers n'aient pas un service public à la hauteur

Eric

16/03/2018

INFOGRAPHIE - Réforme de la SNCF : le calendrier des jours où les cheminots seront en grève

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/infograph...

vendredi 16 mars 2018 à 12:43 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Les syndicats de la SNCF appellent à faire grève deux jours sur cinq à partir du mardi 3 avril et jusqu'au jeudi 28 juin, pour protester contre le projet de réforme du gouvernement. Découvrez les jours où les cheminots seront en grève.

Selon le calendrier, 36 jours de grève sont prévus jusqu'à la fin du mois de juin.
Selon le calendrier, 36 jours de grève sont prévus jusqu'à la fin du mois de juin. © Maxppp -

L'intersyndicale CGT-Unsa-Sud-CFDT de la SNCF a annoncé jeudi 15 mars une grève sur le rythme de "deux jours sur cinq", à partir du mardi 3 avril et jusqu'au jeudi 28  juin, pour protester contre la réforme en cours de l'entreprise. Pour vous aider à vous y retrouver, voici le calendrier des jours où prendre le train sera compliqué.

 
  - Aucun(e)
-

Ce type de mobilisation choisi par les syndicats est inédit et vise à engager un "conflit marathon", a expliqué sur franceinfo Rémi Aufrère-Privel, secrétaire général adjoint de la CFDT Cheminot, le 16 mars. "On ne pense pas que pour convaincre le gouvernement il faille un sprint". Le syndicaliste a évoqué également "la nécessité de gêner sans trop gêner les usagers".

La ministre des Transports a de son côté jugé "irresponsable" la "posture des syndicats". "Les syndicats disent deux jours de grève tous les cinq jours, moi je dis négociation sept jours sur sept", s'est notamment défendue Elisabeth Borne.

Les vrais chiffres du rail en France

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/16/2760890-les-v...

Publié le 16/03/2018 à 07:42

Quelle réalité pour l'état du réseau ?

Le réseau français compte près de 30 000 km de lignes dont 2 600 km de lignes à grande vitesse, avec 3 000 gares. La circulation des trains est ralentie sur 5 000 km de lignes, en raison du mauvais état des voies.

Selon les chiffres de l'Arafer (le régulateur), chaque kilomètre de ligne voyait passer 40 trains de voyageurs par jour et par sens en 2015, ce qui place la France à la 10e position en Europe en matière d'intensité d'utilisation du réseau ferroviaire.

Mais la moitié des circulations se concentrent sur 9 % du réseau national, 80 % des circulations sur 27 % du réseau et… 99 % des circulations sur seulement 69 % du réseau. La SNCF a transporté près de 5 millions de voyageurs par jour en 2017, dont 3,5 millions en Ile-de-France et 1 million dans les TER.

La SNCF, combien de divisions ?

La SNCF et ses filiales emploient 270 000 personnes dans 120 pays, dont presque 220 000 en France (l'opérateur de bus, trams et métros Keolis compris). Les trois Epic (établissement public à caractère industriel et commercial) comptent 147 000 employés en France, dont 131 000 au statut. Le statut des cheminots met les agents à l'abri d'un licenciement économique puisqu'il prévoit seulement trois cas de départ : démission, retraite ou radiation. Il donne aussi droit à un régime spécial de prévoyance et de retraite.

Qui paye ?

Le groupe SNCF a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 33,5 milliards d'euros, dont un tiers à l'international.

Les recettes commerciales du groupe public ferroviaire français (les trois Epic, sans les filiales) ont atteint, en 2017, 10,7 milliards d'euros, sur des charges du système ferroviaire français se montant à 23,5 milliards d'euros (soit 45,5 %).

Le solde est essentiellement compensé par 10,4 milliards d'euros de contributions publiques – les régions, par exemple, dépensent 3 milliards par an pour les TER – et «un besoin de financement», c'est-à-dire une dette supplémentaire, de 2,2 milliards.

La SNCF est-elle vraiment trop chère ?

Le rapport Spinetta estime que «la situation statutaire de la SNCF, les frais de structure et les excédents de personnel génèrent un écart potentiel de compétitivité d'au moins 30 % par rapport aux règles du marché».

À combien s'élève la dette ?

Il faudrait parler des dettes du groupe, puisqu'on ne peut pas additionner celle de SNCF Mobilités (7,9 milliards d'euros à fin 2017, pour moitié imputables au fret), jugée «soutenable», et celle de SNCF Réseau (46,6 milliards, selon les normes comptables IFRS), jugée préoccupante.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu