Avertir le modérateur

13/09/2016

Fausse alerte au colis abandonné à la gare

http://www.leprogres.fr/rhone/2016/09/12/fausse-alerte-au...

Le 12/09/2016 à 07:09

Photo Le Bien Public
Photo Le Bien Public

Hier vers 19 h 10, en gare de Lyon Part-Dieu, le train en partance pour Dijon ville (voie E) a été évacué à la suite de l’annonce d’un colis abandonné.

Un périmètre de sécurité a aussitôt été mis en place par les services de sécurité. Des agents de la sécurité ferroviaire de la SNCF, et des policiers étaient sur place. Il a fallu gérer l’arrivée des trains de la voie D, les questions des voyageurs, en rassurer certains et répondre aux inquiétudes des autres.

Il a fallu patienter près d’1 heure pour que tout rentre dans l’ordre. La police a donné le feu vert pour lever le périmètre de sécurité et permettre aux voyageurs de regagner leurs trains. Le trafic a été fortement perturbé sur d’autres lignes.

14/04/2016

Région : les cheminots manifestent contre la suppression de postes dans les TER

http://www.tonicradio.fr/toute-l-actu-locale-de-lyon/item...

Région : les cheminots manifestent contre la suppression de postes dans les TER
Près de 200 cheminots ont manifesté ce jeudi matin à 11h devant l'Hôtel de Région où se trouve Laurent Wauquiez à l'occasion du vote du budget de la Région pour l'année à venir.
Ils protestent contre la suppression de plusieurs postes de contrôleurs à bord des TER annoncée pour le 1er juillet. La décision a été prise par la direction de la SNCF avec le soutien du Président du Conseil Régional de Rhône Alpes Auvergne.

Les cheminots défendent notamment la sécurité qui est garantie par les contrôleurs dans les TER et refusent de les réduire uniquement à une fonction répressive. La mesure entrainerait la suppression de plus de 100 emplois dans la Région. Pour se faire entendre, les opposants invitent à signer une pétition sur le site internet Change.org sur le sujet.

Cette décision intervient dans l'objectif d'une baisse du budget régional total, engagée par l'équipe du Président du Conseil Régional qui prévoit au minimum 75 millions d’euros d’économies.

J.Pa (avec C.A)

03/04/2016

Menace terroriste: la SNCF va déployer des agents armés dans les trains

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menace-terrorist...

Par LEXPRESS.fr , publié le , mis à jour à

Guillaume Pepy, patron de la SNCF, annonce le renforcement des mesures de sécurité dans les trains et les gares (illustration)Guillaume Pepy, patron de la SNCF, annonce le renforcement des mesures de sécurité dans les trains et les gares (illustration)express 3 avril 2016.jpg

Portiques de sécurité, patrouilles armées, chiens renifleurs, vidéosurveillance... Guillaume Pepy a annoncé le renforcement des mesures de sécurité dans les gares et les trains.

Depuis l'attentat manqué du Thalys, la question de la sécurité dans les trains est au centre des préoccupations. Le patron de la SNCF Guillaume Pepy a détaillé ce dimanche dans le Grand Rendez-vous Europe 1/iTélé quelques-unes des mesures qui allaient être mises en oeuvre dans les prochaines semaines, à la suite de l'adoption de la loi Savary sur la sécurité et la lutte contre la fraude dans les transports.  

Des agents de sûreté pourront patrouiller armés dans les trains

"Nos agents de sûreté vont avoir le droit de circuler, armés ou en civil, dans les trains", a déclaré Guillaume Pepy. Ils seront "habilités, entraînés à tirer". En outre, les agents de la SNCF pourront fouiller des bagages. Dans les trains, toujours, "les images des caméras de surveillance seront surveillées en permanence par un centre de sécurité". 

Dans les gares, les portiques de sécurité seront maintenus pour les Thalys. "Une trentaine de chiens renifleurs, une vingtaine d'unité de profileurs" seront également déployés, ainsi que des dispositifs de détection des explosifs et des armes à l'entrée des quais dans certaines gares. "On va renforcer la sécurité et moderniser les caméras de surveillance qui détecteront les mouvements suspects", a ajouté le patron de l'entreprise. 

Le surcoût qu'entraînent ces mesures de sécurité ne sera pas supporté par les clients, a assuré Guillaume Pepy, qui indique que "la SNCF dépense environ 400 millions d'euros pour ses mesures de sécurité".  

Loi Savary: pour les fraudeurs, la fête est finie

La proposition de loi Savary, votée le 9 mars 2016, doit par ailleurs rendre la vie dure aux resquilleurs dans les transports publics. Notamment en créant un "délit de soustraction à relevé d'identité" (le fait de fuir quand on est arrêté par un contrôleur), passible de deux mois de prison et 7500 euros d'amende; ceux qui déclinent leur identité devront la justifier (pour éviter les adresses fantaisistes), sous peine de 11 euros d'amende.  

Les multirécidivistes (dès cinq fraudes par an) seront susceptibles de se voir infliger six mois de prison et 7500 euros d'amende. Enfin, ceux qui signaleront sur les réseaux sociaux la présence de contrôleurs dans le métro seront passibles de deux mois de prison et 3750 euros d'amende.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu