Avertir le modérateur

27/09/2017

Gestion des TER : bras de fer entre les régions et la SNCF

Bonsoir,

Nous aussi on attends une nouvelle convention ou quelque chose qui prouve que le deuxième budget de la Région Auvergne Rhône-Alpes sert à quelque chose.

Car depuis le départ de Mr Mignola nous n'avons plus de nouvelles !

Nous sommes loin des comités de lignes organiser par l'ancienne région

Eric

 

http://www.lagazettedescommunes.com/524215/gestion-des-te...

Publié le 27/09/2017 • Par Nathalie Da Cruz

TER-ARF-final

Alors que la plupart des conventions avec SNCF Mobilités sont en cours de renégociation, plusieurs régions clament leur insatisfaction à l’égard du service rendu. En toile de fond se profile l’ouverture à la concurrence.

Rien ne va plus entre SNCF Mobilités et la région Paca. La convention qui les lie pour l’exploitation des TER est arrivée à échéance à la fin de l’année 2016. A la suite de discussions infructueuses, les élus de la région ont quitté la table des négociations. Certes, depuis janvier, le service perdure mais dans le cadre d’une « prescription unilatérale de service public ». Dans ce cas, c’est l’autorité organisatrice qui définit le service, les dessertes et la facture, et l’opérateur historique de transport doit s’exécuter. Ambiance glaciale, donc, dans la région méridionale.

A l’autre bout de l’Hexagone, plus exactement dans la région Grand Est, les négociations ont, à l’inverse, abouti dans les temps. Une nouvelle convention a été signée fin 2016 pour une durée de huit ans. Elle prévoit le principe de lots détachables à confier à d’autres opérateurs que SNCF Mobilités dès que la loi française le permettra. Philippe Richert (LR), son président, s’enorgueillit d’avoir obtenu une baisse de la facture – 420 millions d’euros par an contre 430 auparavant – et, en parallèle, 200 trains en plus !

Trois régions « frondeuses » sur onze

A la veille du congrès de Régions de France, le 28 septembre à Orléans, ces disparités posent question. Dans la région Grand Est, 95 % des TER arrivent à l’heure. En Paca, le taux est tombé à 75 % en 2016. « Il est remonté à 82 % début 2017 et est redescendu à 80 % ces derniers mois », déplore le président Renaud Muselier, président (LR).

Sur onze régions devant renégocier leur convention avec SNCF Mobilités, trois – Auvergne – ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

 

25/09/2017

Alain Thauvette, l’ex-patron d’Euro Cargo Rail, entre à la SNCF

Bonjour,

Encore des remplacements, les gens ne restent pas à la SNCF Auvergne-Rhône-Alpes !

La mission est trop dure, trop compliquée ?

Espérons qu'ils prennent en compte les vrais problèmes de notre nouvelle région !

Déjà, les heureux gagnants de la politiques veulent voler vers d'autres horizons plus prolifiques et plus motivants (Patrick Mignola, Laurent Wauquiez).

En attendant, c'est nous voyageurs qui subissons le jeu des chaises musicales ou toutes décision est au point mort depuis de longs mois.

Eric

 

http://www.transportinfo.fr/alain-thauvette-lex-patron-de...

7 septembre 2017

Sacrée reconversion ! Celui qui était encore le premier concurrent frontal de la SNCF dans le fret ferroviaire est entré… à la SNCF. Le Franco-Canadien Alain Thauvette, qui a longtemps dirigé Euro Cargo Rail (ECR), la filiale française de la Deutsche Bahn, est depuis le 4 septembre directeur régional du TER dans la région Auvergne Rhône-Alpes, celle de Laurent Wauquiez.

Président durant six années de l’Association française du rail (AFRA), le lobby des opérateurs privés, il siégeait à Berlin au conseil d’administration de DB Cargo AG et dirigeait l’activité fret du groupe allemand en Europe de l’Ouest dont ECR. Mais les relations entre le groupe public allemand et Alain Thauvette se sont achevées à l’automne 2016 sur fond de restructuration.

Depuis, la SNCF s’était rapprochée de lui. Elle en avait fait un des experts invités à plancher sur l’amélioration de la robustesse ferroviaire, un travail qui a donné lieu à un rapport publié par la SNCF en juillet dernier.

Marc Fressoz

28/06/2017

De nouveaux ascenseurs en vue en gare de la Tour-du-Pin : "enfin!" disent usagers et mairie

https://www.francebleu.fr/infos/transports/de-nouveaux-as...

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère mardi 27 juin 2017 à 18:09

Début de la phase de démontage des vieux ascenseurs de la passerelle, le 21 août.
Début de la phase de démontage des vieux ascenseurs de la passerelle, le 21 août. © Radio France - Céline Loizeau

Depuis 5 ans, à la Tour-du-Pin, mairie comme usagers se plaignent du mauvais état et des pannes à répétition des deux ascenseurs qui permettent d'accéder à la passerelle de la gare qui relie les 2 voies. La SNCF lancera les travaux de démontage des ascenseurs le 21 août.

A la Tour du Pin, la gare accueille un peu plus de 800.000 voyageurs par an. Mais pour accéder à la passerelle qui permet de passer d'une voie à l'autre, ce n'est pas tous les jours simple. Les ascenseurs sont vieux, doivent souvent composés avec des infiltrations d'eau et les pannes se multiplient. Quand les ascenseurs sont hors service, il ne reste plus que les escaliers. Impossible pour les personnes en fauteuil roulant, compliqué pour celles en béquilles mais aussi avec poussette ou tout simplement avec un bagage lourd. Les soucis sont récurrents depuis 5 ans. L'association dauphinoise des usagers du train alerte régulièrement la mairie. En 2015, le conseil municipal vote même une motion pour que les choses bougent.

 

Et ça bouge enfin en cette année 2017 puisque ce 27 juin la SNCF a annoncé que le chantier débutera le 24 juillet. Il s'agit en fait de la phase préparatoire. Concrètement, le démontage des 2 ascenseurs démarrera le 21 août afin d'être remplacés. "Il s'agit d'ascenseurs plus grands, qui répondent aux normes d'aujourd'hui", précise Marie-Laure Naty, direcrtrice de projets à SNCF Mobilité Gares et Connexions. Tout doit prendre fin le décembre. Ce chantier s'élève à 723.000 euros, somme entièrement réglée par SNCF Réseau. La SNCF profite de ce chantier pour effectuer quelques aménagements pour les personnes déficientes visuelles ou qui souffrent de problèmes auditifs. "La gare sera alors entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite et globalement ces travaux amèneront plus de confort à l'ensemble des voyageurs", affirme la SNCF

L'Adut veut que d'autres gares aient aussi les droit à des travaux

Comme la mairie, les associations sont satisfaits de voir ces travaux bientôt démarrer. C'est le cas de Katuvue*, qui rassemble des déficients visuels, mais aussi de l'Adut, l'association dauphinoise des usagers du train. Michel Verdel, l'un de ses membres, souhaite cependant que des efforts en matière d’accessibilité soient aussi faits pour les gares voisines, comme celle de Bourgoin-Jallieu. Et de s'indigner car les choses prennent du temps : "la SNCF, l'Etat ont de l'argent. Quand on pense qu'on veut nous imposer un Lyon-Turin avec 45 milliards d'euros et qu'on ne trouve pas de l'argent pour faire des aménagements quotidiens à des gens qui ont le droit de voyager tous les jours."

Pas d'impact sur le trafic des trains

Ces travaux auront lieu essentiellement la nuit. Ainsi, le trafic des trains ne sera pas impacté. En revanche, la journée, la passerelle ne sera plus accessible que par escaliers. Impossible donc pour les personnes handicapées qui devront alors réserver un taxi pour faire leur voyage. Le client paie le prix du billet de train, le surcoût est pris en charge par la SNCF. Il faut réserver 48h à l'avance. Ce service de substitution, réservé aux personnes handicapées, doit leur permettre d'aller de la gare de la Tour du Pin à une autre gare de la ligne Lyon-Grenoble (sauf celles de l'Isle d'Abeau et Saint-Quentin-Fallavier). Cependant, pour l'instant, rien n'est prévu entre le 21 août, date du début du démontage des ascenseurs, et le 12 septembre, en raison d'un changement récent concernant le calendrier du chantier. "Mais le problème sera vite réglée", a promis Sandrine Chaix, conseillère régionale déléguée aux personnes handicapées. La Région étant l'autorité organisatrice de transports. Le numéro d'Allô TER, service de substitution, c'est le au 09.69.32.21.41

Par ailleurs, la SNCF proposera une information sur ces travaux en gare et via des flyers à partir de la première quinzaine de juillet. La mairie de la Tour-du-Pin apportera aussi des précisions sur son site internet et sa page Facebook. Les abonnés de la SNCF recevront eux un SMS explicatif.

Reportage en compagnie de la mairie, la SNCF et l'asso Adut

*L'association Katuvue participe ce samedi 1er juillet, de 9h30 à 19h, à Ruy, à une journée "tous handicaps" avec notamment parcours de randonnée et échanges entre associations. Cela se passe hall des sports et l'entrée est gratuite. Cette journée sera suivie d'une soirée dansante sur le thème des années 80. Le prix d'entrée pour la soirée est fixé à 10 euros pour les adultes; 5 euros pour les 6-15 ans; et c'est gratuit pour les moins de 6 ans.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu