Avertir le modérateur

27/04/2012

Compte rendu réunion travaux ligne Lyon Grenoble

Bonjour,

L'Adut a été invité à participé à une réunion sur les travaux qui auront lieu sur notre ligne.

 Nous avons plaisir de vous inviter à la réunion « Travaux RVB de la ligne Lyon Grenoble » en présence d’Elyette Crozet Bay, présidente du comité de ligne Lyon SAG et Gwendoline Delbos-Corfield présidente du comité de ligne SAG Grenoble. Cette réunion se tiendra le :

 Mardi 24 avril 2012 à 12h15

MAISON DES SYNDICATS

11 BOULEVARD GAMBETTA

38110 LA-TOUR-DU-PIN

 Cette réunion permettra un temps d’information et d’échanges.

 En attaché le document de travail de la réunion réalisé par la Région Rhône Alpes en partenariat avec la SNCF et RFF:

Préparation réunion du 24 04 2012_ V3.ppt

Notre compte rendu en commun avec l'association des usagers des gares de Chabon, Le Grand Lemps et Vireu sur Bourbre :

2012-04-25 CR Réunion travaux ligne Lyon Grenoble.pdf

2012-04-25 CR Réunion travaux ligne Lyon Grenoble - Etude spécifique des horaires proposés.pdf

RFF nous a illustré les travaux avec une suite rapide que vous pouvez via ce lien:

http://www.youtube.com/watch?v=RFATsgyb5e4

 

Nous vous tiendrons dès que possible au courant de toute évolution de modification du trafic dès que la SNCF nous en informera.

Cordialement,

Eric

 

06/02/2012

Sureté et sécurité du parking de la gare Isle D'Abeau (23.01.2012 CAPI)

Compte rendu Réunion CAPI le 23/01/21012 18h30
Sujet : Sureté et sécurité du parking de la gare IDA
 
Présents : Mr PAYEBEN - Mme ASCIAC - Mr Patrick .. (responsable technique infrastructure) pour la CAPI
        Mr Pascal CALLOT - Roland BORGHI pour l'ADUT
 
Nous avons remis la pétition et expliqué rapidement nos doléances. Un aménagement rapide pour sécuriser la zone de l'ancienne Rn6 ouverte au stationnement est nécessaire avant la création d'un véritable parc relais sur la gare de l'Isle d'Abeau
Mr Patrick … a présenter les propositions d'aménagement envisagées pour une réalisation avant le printemps. Cf. le plan ci-joint
Pour le passage souterrain sous les rails il est nécessaire de connaitre l'utilité de ce passage (accès technique ou corridor écologique) en fonction un aménagement pourra être envisagé.
 
Mme ASCIAC a indiqué que pour la région les aménagements des gares de la CAPI doit se faire en fonction du niveau de fréquentation des gares. Classement (info de la région) des gares de la CAPI est le suivant : Bourgoin - La Verpillère - Isle d'Abeau - Saint Quentin Fallavier, donc pas de parc relais dans les 5 ans à venir pour IDA.
 
Mr PAYEBEN : Indique qu'une réflexion doit être engagée avec l'ADUT sur l'aménagement des parking et notamment pour le développement du covoiturage pour rejoindre les gares, le gardiennage des parking ….Leur objectif n'est pas forcément l'agrandissement des parking mais une gestion différente.
Pour la sureté du parking il a confirmé que cette mission était réalisé par la gendarmerie et la police municipale. La CAPI n'a pas de politique de vidéo surveillance. L'évolution de cette gare est programmée avec la ZAC de Champoulant et la ZAC de la gare de l'Isle d'Abeau donc au moins 5 ans d'attente.
 
Mme ASCIAC confirme la mise en place par la région d'une consigne collective de vélo sur le parvis de la gare IDA en lieu et place du monument aux morts.
Elle indique également que la réorganisation du réseau RUBAN doit être au plus prêt des horaires de train.
 
Fin de la réunion 20h00

20120130-ADUT-CAPI - PARKING DE LA GARE IDA.pdf

08/10/2011

SNCF: l'agresseur du contrôleur incarcéré, réunion sur la sécurité lundi

http://www.liberation.fr/depeches/01012364506-sncf-trafic...

Le contrôleur de la SNCF agressé à coups de couteau jeudi dans le train Lyon-Strasbourg est toujours dans un état stationnaire et n'a été victime d'aucune complication, ont indiqué samedi le procureur de la République de Besançon, Alain Saffar, et le CHU de Besançon. ( © AFP Jacques Demarthon)

BESANCON (AFP) - L'homme suspecté d'avoir grièvement blessé à coups de couteau un contrôleur SNCF, jeudi dans le train Lyon-Strasbourg, a été mis en examen samedi pour tentative d'homicide volontaire aggravé et incarcéré alors qu'une réunion est prévue lundi sur la sécurité entre direction et syndicats.

Cette agression a provoqué jeudi et vendredi d'importantes perturbations sur tout le réseau SNCF, de nombreux collègues du contrôleur ayant exercé leur droit de retrait. Le trafic était toutefois presque revenu à la normale samedi midi.

Vendredi, dans un contexte très émotionnel, la direction de la SNCF avait déjà reçu les syndicats de cheminots à tour de rôle, et une nouvelle réunion est prévue lundi avec la sécurité pour thème central.

Les travaux de discussion de cette réunion "auront pour objectif de mettre en oeuvre un plan d'amélioration réelle de la sûreté dans les trains et les gares", selon l'Unsa-cheminots.

"Après l'émotion il est temps de faire un retour d'expérience" et "de mettre en place un calendrier de réunions" autour notamment des effectifs et de l'accueil embarquement, a déclaré Fabien Tosolini de la CFDT-cheminots.

"Nous demandons en priorité deux contrôleurs sur chaque train, ainsi qu'un filtrage des passagers sur le quai, comme cela se fait sur les iDTGV, pour avoir l'assurance que les passagers sont bien en possession de leurs billets et permettre ainsi de diminuer le risque de problèmes à bord du train", dit-il.

L'homme de 27 ans suspecté d'avoir agressé à coups de couteau un contrôleur, jeudi dans le train Lyon-Strasbourg, a quant à lui été mis en examen samedi matin pour "tentative d'homicide volontaire sur personne chargée d'une mission de service public et menaces de mort sur personne chargée d'une mission de service public".

L'agresseur, qui présentait des antécédents judiciaires et psychiatriques, a affirmé ne se souvenir de rien. Il a été amené samedi matin devant le juge d'instruction avec un large bandage à la main gauche puisqu'il s'était entaillé les veines du bras avant d'agresser le contrôleur.

Se basant sur un rapport d'un expert psychiatre, qui avait jugé l'état du jeune homme "compatible avec la garde à vue et une éventuelle incarcération", le juge des libertés et de la détention a ensuite décidé de le placer en détention provisoire à la maison d'arrêt de Besançon.

Son avocate, Me Josiane Weinacht, a affirmé que son client avait "avant tout besoin de soins, et ces soins psychiatriques ne pourront pas lui être prodigués en prison. Sa place n'est pas en prison", a-t-elle appuyé.

L'avocate a précisé que son client, un célibataire sans enfant et sans profession originaire de Mulhouse (Haut-Rhin), avait lui-même sollicité des soins psychiatriques par le passé.

Elle a aussi déploré que les autorités "vident les institutions psychiatriques au nom de sacro-saintes réductions budgétaires". "Il a besoin de soins pour lui permettre d'apporter les réponses que se posent la famille de la victime", a-t-elle ajouté.

Selon elle, un passager du Lyon-Strasbourg avait averti les contrôleurs peu avant l'agression, leur lançant: "Ce monsieur devient fou".

Le contrôleur agressé, Bernard Mortellier, 54 ans, était toujours samedi dans un "état stationnaire". Aucun organe vital n'a été touché, mais le contrôleur souffre d'un hémopneumothorax et présente dix plaies, dont trois qui sont plus graves que les autres.

"Le patient est toujours sous sédation en réanimation. Il reste sous surveillance médicale. Aucune complication n'est survenue durant la nuit", a fait savoir le CHU de Besançon dans un communiqué transmis par la préfecture du Doubs.

"Même s'il est dans un état stabilisé il faut rester prudent, les médecins ne disent pas qu'il est complètement et définitivement tiré d'affaire", a toutefois souligné le procureur de Besançon, Alain Saffar.

© 2011 AFP

19:49 Publié dans Réunions, SNCF | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu