Avertir le modérateur

03/09/2018

La Fédération des usagers de transports accusent la SNCF et la Région de délaisser le rail en Auvergne-Rhône-Alpes

https://www.placegrenet.fr/2018/09/02/la-federation-des-u...

Par FM | le 02/09/2018 | 12:47

FIL INFO – La démission de Nicolas Hulot ne fait pas réagir que la classe politique. La Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) Auvergne-Rhône-Alpes profite du départ du ministre de la Transition écologique et solidaire pour rappeler le poids du trafic routier sur l’environnement. Et dénonce un manque d’ambition ferroviaire de la part de la SNCF et de la Région.

« On ne réduira pas le trafic automobile s’il n’y a pas d’offre ambitieuse en matière de transports publics », clame la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnauts) Auvergne-Rhône-Alpes. Celle-ci profite de la démission du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot pour rappeler que « le trafic routier est largement responsable des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution de l’air ».

Suppressions de trains et fermetures de gares

Or, la Fédération estime que « rien n’est fait » en Auvergne-Rhône-Alpes pour améliorer l’offre de transports publics plus respectueux de l’environnement. « Au contraire », jugent les usagers des trains de la région, qui constatent la suppression par la SNCF de treize TGV desservant des gares comme Annecy, Chambéry, Grenoble, Lyon-Part-Dieu ou Valence-ville. Auxquelles viennent s’ajouter des changements d’horaires « sans concertation ».

Train en direction de la gare de Grenoble. © Léa Raymond - Place Gre'net

Train en direction de la gare de Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

Autres motifs de colère : la fermeture de guichets ou de gares, ou des travaux pour maintenir certains petites lignes accusés d’avancer « à l’allure d’un escargot ». Deux lignes ont par ailleurs été fermées : Saint-Claude-Oyonnax et Clermont-Ferrand-Saint-Étienne. Des fermetures que la Fnaut met en parallèle avec les travaux autoroutiers qui représentent « plus centaines de millions d’euros d’investissement ».

Autant d’éléments, en plus des retards fréquents ou des trains trop souvent bondés, qui incitent la Fédération à rappeler le Conseil régional à ses responsabilités, en tant qu’autorité partenaire et financeur régional de la SNCF. « La Fnaut Auvergne-Rhône-Alpes demande à la Région de prendre conscience de l’urgence climatique et de changer radicalement de politique en sollicitant l’État et la SNCF », concluent ainsi les usagers courroucés.

La Région trop laxiste vis-à-vis de la SNCF ?

La Fnaut avait par ailleurs amplement dénoncé l’attitude de la SNCF durant la longue période de mouvements de grève précédant l’été. Estimant que la société traitaient différemment les clients des TGV et ceux des TER, la fédération avaient demandé à la Région d’obtenir les remboursements des abonnements mensuels pour les usagers TER. Tout en dénonçant des suppressions de trains dépassant le cadre des mouvements sociaux.

Pour le Fnaut, selon qu'ils montent dans un TER ou un TGV, la SNCF ne traite pas ses clients de la même manière © Florent Mathieu - Place Gre'net

Pour le Fnaut, selon qu’ils montent dans un TER ou un TGV, les clients de la SNCF ne sont pas traités de la même manière. © Florent Mathieu – Place Gre’net

D’autres conseils régionaux se montrent plus sévères à l’égard de la SNCF et n’hésitent pas à taper du poing sur la table. Face à de récentes annulations inopinées de TER, la Région Pays-de-la-Loire a ainsi sèchement rappelé à l’ordre la compagnie, déclarant notamment : « Toute suppression de train met en difficulté les usagers et c’est l’image du réseau régional qui en pâtit ». De quoi rendre jalouse la Fnaut Auvergne-Rhône-Alpes ?

FM

LA RÉGION INVESTIT SUR LA LIGNE GRENOBLE-GAP

Accusé de se désintéresser du ferroviaire, le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes n’en a pas moins annoncé son engagement financier pour la ligne Grenoble-Gap, aux côtés de la Métro et du Conseil départemental de l’Isère. Un investissement attendu depuis longtemps par le Collectif de l’Étoile ferroviaire de Veynes, qui révélait la bonne nouvelle au début du mois d’août. Non sans y ajouter quelques bémols.

Un train TER en gare de Clelles © Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes

Un train TER en gare de Clelles. © Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes

Les usagers craignent en effet que les travaux ne soient financés qu’entre Grenoble et Clelles sans aller au-delà, faute d’investissements de la part de l’État et de la Région Provence-Alpes-Côtes-d’Azur. Bien décidé à ne pas laisser retomber la pression, le collectif a d’ores et déjà prévu une action à Lus-la-Croix-Haute, à l’occasion de son assemblée générale.

22/08/2018

Refus de dédommagement pour la grève du mois de mai => Appelez le 09 69 32 21 41

Bonjour,

J'ai pu retrouver auprès de mon employeur mon justificatif de transport du mois de Mai 2018.

J'ai donc transmis aujourd'hui 22/08/2018 le document demandé et maintenant j'attends leur réponse :

Merci d’avoir complété ce formulaire, votre demande va être traitée dans les meilleurs délais.

Si votre dossier est conforme, vous recevrez avant le 31/08/2018 votre dédommagement par courrier sous forme d'un bon d'achat TER.

Monsieur X,

Merci d’avoir complété le formulaire, votre demande va être traitée dans les meilleurs délais.

Si votre dossier est conforme, vous recevrez avant le 31/08/2018 votre dédommagement par courrier sous forme d'un bon d'achat TER.

Avec toute mon attention,

Paul, votre conseiller

Ceci est un mail automatique. Merci ne pas répondre à ce mail.

La SNCF semble attentif au couac interne

Eric

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour,

J'ai appelé ce matin Mardi 14/08/2018 le service client Allo TER 09 69 32 21 41, il faut être patient car il y a un temps d'attente.

La conseillère n'arrive pas à traiter mon dossier car je n'ai pas pu lui donner il n'apparait nul part dans AUCUN des messages reçus.

Mon numéro de carte ne l'aide pas car elle n'est pas le service commercial.

Voila comment la SNCF arrive à ne pas rembourser ses clients alors que le mois précédent, aucun soucis.

Pourquoi devons nous perdre AUTANT de temps pour un résultat NUL, la SNCF devrait nous dire qu'elle refuse de nous rembourser ça ira bien plus vite pour tous.

Nous en sommes très loin du remboursement intégrale que nous avions demandé avec l'appui de la FNAUT. La SNCF est arrivé avec une complexité à ne plus rembourser ses clients !

Eric

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour,

Message électronique CONTRADICTOIRE et INDÉCENT reçu vendredi 10 Aout 2018 à 17h39

Faut-il plusieurs mois pour traiter un dossier automatiser dont la SNCF a TOUT les éléments ?

Avec un tel traitement, la SNCF donne une très mauvaise image d'elle-même: méprisante, "je m'en foutiste",

Nous ne sommes pas responsable du BORDEL Interne de prise de décision de la SNCF, jusqu'a maintenant il suffisait d'aller au guichet pour avoir un remboursement qui nous est dût, et là nous devons ATTENDRE et se battre pour obtenir quelque chose.

Cette stratégie pour éliminer des remboursement est HONTEUSE, forcement les gens vont perdre patience.

Eric

VOTRE DEMANDE DE DEDOMMAGEMENT
ABONNES MENSUEL MAI 2018

 

Monsieur XXX,
J’ai bien pris connaissance de votre demande de dédommagement suite à la grève nationale.
Je tiens tout d’abord à vous assurer que je regrette les désagréments vécus en la circonstance.
Avec les éléments portés à notre connaissance sur le formulaire que vous avez renseigné sur votre site TER, j’ai le regret de vous informer que vous n’êtes pas éligible à cette mesure commerciale qui concerne les abonnés mensuels du mois de mai.
En effet, afin de bénéficier de cette mesure commerciale, l’ensemble des conditions suivantes sont nécessaires :
• Etre en possession d’un abonnement TER du mois de mai 2018.
•• La date du début de votre abonnement est comprise entre le 10/04/2018 et le 21/05/2018 inclus.
•• Joindre au Formulaire en ligne  votre abonnement de mai. Aussi, si vous êtes en possession d’un abonnement papier, celui-ci est lisible (photo nette, le scan n’est pas tronqué,les inscriptions sur le billet sont clairement identifiables…)
Nous vous rappelons que votre demande devait être renseignée de manière conforme avant le 16 Juillet 2018. Toutefois, nous vous offrons la possibilité de refaire une nouvelle demande au plus tard le 15 Août 2018, en prêtant attention aux pré-requis mentionnés ci-dessus.
Pour toute autre information, je vous invite à contacter votre Centre de Relation Client via la page « contactez-nous » de votre site TER et si nécessaire de renouveler votre demande en cliquant sur le lien suivant Formulaire en ligne .
Avec toute mon attention, 
Marie MARTIN
Votre conseillère Relation Client TER

 

-----------------------------------------------------------------------

Bonsoir,

message électronique reçu aujourd'hui le 6 aout à 19h11 suite à ma requête envoyé il y a plus d'un mois:

VOTRE DEMANDE DE DEDOMMAGEMENT
ABONNE MENSUEL MAI 2018

 

Monsieur XXXX,

J’ai bien pris connaissance de votre demande de dédommagement suite à la grève nationale.

Je tiens tout d’abord à vous assurer que je regrette les désagréments vécus en la circonstance.

Avec les éléments portés à notre connaissance sur le formulaire que vous avez renseigné sur votre site TER, j’ai le regret de vous informer que vous n’êtes pas éligible à cette mesure commerciale qui concerne les abonnés mensuels du mois de mai.

Pour toute autre information, je vous invite à contacter votre Centre de Relation Clients via la page « contactez-nous » de votre site TER et si nécessaire de renouveler votre demande en cliquant sur le lien suivant Formulaire en ligne.  

Avec toute mon attention,

Marie MARTIN
Votre Conseillère Relation Client TER

 

Bonjour,

Vous avez été nombreux à nous faire remonter ce problème de refus de remboursement, la SNCF a fait une réponse "cachée" via les réseaux sociaux Twitter.

La communication est encore déplorable

SMS reçu le 1er août 2018:

Pour vous remercier de votre fidélité, SNCF vous offre 50% sur la part du TER de votre abonnement du mois de septembre. Rendez-vous au guichet dès le 20 aout avec votre justificatif du mois de juin pour en profiter. STOP SMS au 38638

Donc retour au guichet comme pour le mois d'Avril.

Espérons que nous ne soyons pas baladé encore une fois de service en service de site en site. Cette stratégie a déjà fait fuir de nombreux habitués avec un tel service aussi déplorable. Sachant que RIEN n'est indiqué sur le site principal de la SNCF.

Attention un remboursement pour service non effectué n'est pas un PRIVILÈGE !

Il est inacceptable que la SNCF ne reconnaisse pas son manquement de service en faisant passé un remboursement logique pour de la fidélité. Toutes personnes ayant été lésé par les 3 mois de grève DOIT être rembourser quelque soit sa couleur ou son pédigrée et certainement pas sa fidélité.

Eric

 

https://twitter.com/SNCFTERAURA/status/102491932814209433...

Après de nombreux retours sur un refus de dédommagement pour la grève du mois de mai, nous recherchons l'origine de ce dysfonctionnement. Seraient massivement touchés les clients avec un abo. combiné. Merci de contacter ALLO TER : 09 69 32 21 41 pour faire enregistrer votre demande.

Merci à Kevin pour l'information

24/07/2018

Trains en Auvergne-Rhône-Alpes : fin de la grève mais pas de la grogne des usagers

https://www.placegrenet.fr/2018/07/23/trains-en-auvergne-...

Par FE | le 23/07/2018 | 8:02

FIL INFO – La Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) a renouvelé au mois de juillet ses réclamations auprès de la SNCF concernant les TER d’Auvergne-Rhône-Alpes. Malgré la fin de la grève, des trains seraient encore supprimés. La Fnaut demande également à la Région d’agir pour les usagers.

Train en Gare de Grenoble © Léa Raymond

Train en Gare de Grenoble © Léa Raymond

« Une situation inadmissible ». La grève des cheminots a beau être terminée depuis juin, la Fédération des associations d’usagers des transports (Fnaut) de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) dénonce encore des suppressions de trains. Et souligne le peu d’écoute de la part de la SNCF et le manque de soutien de la Région.

« La situation s’est toutefois un peu améliorée depuis mi-juillet », concède François Lemaire, vice-président de la Fnaut Aura, concernant le trafic ferroviaire. « Mais des trains sont encore supprimés. Et sur des lignes comme Grenoble-Gap, la situation est catastrophique. »

« Un dédommagement complexe à obtenir et confidentiel »

En outre, la Fnaut insiste sur la difficulté pour se faire dédommager. « Pour les abonnés mensuels, la démarche ne peut se faire que par Internet. Et il est très difficile d’accéder au formulaire de demande. » L’association a donc mis le lien sur son site afin de rendre l’information un peu moins “cachée”. D’autant que ce lien n’était pas censé fonctionner au-delà du 15 juillet*.

Les usagers déplorent en outre que ces dédommagements ne soient actés que pour avril et mai, mais que rien ne soit annoncé pour le mois de juin, « à l’inverse d’autres régions ». Elle réitère donc sa demande de soutien au conseil régional.

Des opérations de maintenance reportées pour cause de grève

Du côté de la SNCF, le responsable communication de la région Laurent Perrier juge « surprenante » la position de la Fnaut, étant donné « les informations fournies quotidiennement par mail, par le site tenu à jour ou par téléphone avec le numéro spécial “Allô TER”. »

Lettre d'information envoyée aux usagers SNCF pendant la grève

Lettre d’information envoyée aux usagers SNCF pendant la grève

« De plus, le retour à la normale est intervenu très rapidement, indique Laurent Perrier. La grève s’est terminée le 27 juin et dès le 2 juillet, neuf trains sur dix circulaient. Mais certaines opérations de maintenance ont dû être reportées à cause de la grève, ce qui a pu causer des perturbations ultérieures. »

Concernant les dédommagement pour le mois de juin, en revanche, les discussions avec la Région seraient encore en cours. Et l’annonce devrait intervenir « dès que possible ».

FE

* Ce 23 juillet au matin, le lien était toujours fonctionnel.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu