Avertir le modérateur

29/04/2018

La FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes demande 100% de remboursement pour les abonnés TER

Mesdames, Messieurs les journalistes,

La SNCF vient d’annoncer un geste commercial pour les abonnées des lignes TER : - 50% à partir du mois de juin. Ceci est absolument insuffisant pour les abonnés d’Auvergne-Rhône-Alpes. En effet Auvergne-Rhône-Alpes est la région la plus affectée par la grève. Ici ce n’est pas 2 jours sur 5 que des trains sont supprimés mais 7 jours sur 7.

Les abonnés TER sont doublement affectés,

  • d’abord physiquement par la suppression de leur train quotidien qui rend leur déplacement plus long et pénible
  • de plus financièrement car ils doivent payer pour leur transport de substitution, covoiturage, véhicule personnel, parking, car départemental, pour trouver des alternatives en garde d’enfants, etc. en plus de leur abonnement d’avril qu’ils n’ont pu suspendre.

Les services de la Région calculent actuellement les importantes pénalités que SNCF Mobilités devra verser à la Région pour les trains supprimés conformément à la convention TER. Par contre cette convention ne prévoit rien pour les abonnés.

Néanmoins la Région peut imposer à SNCF Mobilités un dédommagement plus favorable que ce qui est prévu. En effet chaque jour, SNCF Mobilités ne nous informe du plan de transport adapté que la veille à 17H et non au plus tard 24 H avant le début de la perturbation comme le lui impose le code des transport (articles L. 1222-8 alinéa 2 et L. 1222-11 ). 

La Fnaut Auvergne-Rhône-Alpes a donc écrit au Président de la Région pour l’enjoindre d’imposer à SNCF Mobilités une compensation financière aux abonnés TER de 100 % pour leur abonnement d’avril et ce dès le mois de mai.

Pièces jointes :
Lettre ouverte au Président d’Auvergne-Rhône-Alpes
Communiqué de presse sur les conditions de transports, 10 avril 2018

Cordialement

Anne-Marie Ghémard

Présidente de la FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes

CP grèves AuRA.pdf

lettre ouverte remboursement abonnés avril 2018.pdf

27/04/2018

Grève SNCF: Les abonnés TER d'avril auront une réduction de 50% en juin

https://www.huffingtonpost.fr/2018/04/27/greve-sncf-lentr...

27/04/2018 09:33 CEST | Actualisé il y a 4 heures

Les associations d'usagers demandent que les abonnements TGV, Intercités et TER soient remboursés d'au moins 60% de leur montant.

AFP
Des usagers à quai à la station Saint-Lazare, à Paris (Image d'illustration).

SNCF - La SNCF a annoncé ce vendredi 27 avril que ses clients abonnés des TER en avril paieraient leur abonnement à moitié prix en juin, en compensation des perturbations occasionnées par la grève des cheminots. L'annonce a été faite au moment où l'entreprise détaillait les prévisions de trafic pour ce samedi, début de la sixième période de cette grève en pointillé. Une journée qui sera à nouveau perturbée même si le trafic sera en "nette amélioration", selon la direction.

Les 275.000 abonnés concernés devront fournir leur abonnement d'avril ou un justificatif quand ils achèteront celui de juin, a précisé le directeur général des TER, Franck Lacroix. "Les associations d'usagers voulaient un geste à la fois simple, lisible et homogène", a-t-il commenté lors d'un point de presse, précisant que la mesure coûterait à la SNCF "un peu plus de 10 millions d'euros".

Pour les 750.000 usagers non abonnés qui prennent des TER tous les jours, les billets émis en avril sont utilisables pendant dix jours, et en cas de non-utilisation, ils seront remboursables sans frais pendant 61 jours, a précisé le responsable.

Pour les abonnés d'Ile-de-France, les modalités discutées le 17 mai

Les abonnés des trains de banlieue d'Ile-de-France (Transilien), eux, doivent être remboursés au prorata du nombre de jours de grève pendant lesquels moins d'un train sur trois a circulé sur leur ligne.

Les modalités de ce remboursement seront discutées le 17 mai lors d'une réunion avec Ile-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice, et les associations d'usagers concernées, a précisé la SNCF.

Quant aux abonnés TGV, ils bénéficieront d'une réduction de 30% sur leur abonnement de mai (pour les abonnements annuels) ou en bons d'achat (pour les mensuels) si moins d'un train sur trois a circulé sur leur ligne habituelle pendant les jours de grève entre le 22 mars et le 19 avril. Même chose pour les Intercités, à la différence que les abonnés annuels obtiendront 30% de réduction en juin.

Le principe sera ensuite le même s'il y a moins d'un train sur trois du 20 avril au 20 mai. Pour les abonnements hebdomadaires dans les deux cas, des bons d'achats son prévus, au prorata du nombre de jours de grève dans la semaine. Enfin, les abonnés TGV Max ne paieront pas en avril.

Les associations d'usagers attendaient plus

Jusqu'ici, l'entreprise n'avait fait que deux concessions aux usagers lésés par la grève: les jours de grève sont remboursés intégralement aux abonnés TGV et Intercités si moins d'un train sur trois est en circulation, et les détenteurs de la carte TGV Max (pour les 16-27 ans) sont eux intégralement dédommagés de leur abonnement de 79 euros du mois d'avril.

"Franchement décevant ces mesures, a réagi auprès du HuffPost Arnaud Vanhelle. "C'est du saupoudrage, une mesure qui se satisfait personne, a estimé l'initiateur d'une pétition demandant le remboursement des abonnements SNCF pendant les jours de grève. "La SNCF n'a toujours pas entendu les usagers. La mobilisation doit continuer. Les élus de tous les territoires doivent maintenant se mobiliser", a-t-il estimé.

De son côté, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) demande que les abonnements TGV, Intercités et TER soient remboursés d'au moins 60% de leur montant, "à valoir sur l'abonnement suivant, pour l'ensemble de la période de grève".

La SNCF n'est pas tenue légalement à des gestes commerciaux sur les grandes lignes. Pour les trains régionaux, la situation est plus compliquée. Chaque région a signé une convention avec la SNCF, avec des "dispositions complètement différentes d'une région à l'autre", selon la président de la FNAUT Bruno Gazeau, ce qui contraint les associations à négocier les dédommagements au cas par cas.

Dans ce contexte tendu, 60 millions de consommateurs publie une étude qui pourrait donner encore une bonne raison aux usagers de la SNCF de râler... D'après le magazine, de plus en plus de trains sont en retard: "alors que 10 à 12% d'entre eux arrivaient en retard en moyenne annuelle ces dernières années, ce taux a grimpé en flèche en 2017" pour s'établir désormais à 15,4%, soit plus d'un TGV sur sept.

22/04/2018

Grève à la SNCF : la région Auvergne-Rhône-Alpes va-t-elle rembourser les abonnés des TER ?

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/grev...

jeudi 19 avril 2018 à 15:56 Par Christophe Van Veen, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Saint-Étienne Loire

Victimes de la grève de la SNCF, les abonnés des TER demandent des remboursements immédiats de leurs abonnements. La région Auvergne-Rhône-Alpes vient de leur répondre : "pas tout de suite" !

La région explique que si remboursement il y a, ce ne sera pas pour tout de suite.
La région explique que si remboursement il y a, ce ne sera pas pour tout de suite. © Maxppp -

Auvergne-Rhône-Alpes, France

Ils sont les grands oubliés de la grève de la SNCF : les abonnés ! Autant les remboursements ou les substitutions des billets occasionnels sur les grandes lignes ont été clairement annoncés par la SNCF, autant pour les TER, les trains express régionaux, c'est le flou généralisé concernant les abonnements

La SNCF renvoie les usagers vers les régions et les conventions signées avec celles-ci, qui font des collectivités les organisatrices de la mobilité sur le réseau régional. D'où le coup de gueule de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) qui exige des remboursements pour les mois de grève. 

Remboursement intégral et sans justificatif

Patrice Belvègue de l'Association dauphinoise des usagers du train (Adut) défend les intérêts des usagers des lignes Grenoble/Chambéry/Lyon. Cet abonné paye 80 euros par mois son abonnement et n'a pu prendre le train que deux jours ce mois-ci. Il réclame un remboursement intégral par virement et sans pièces justificatives :  "Pour suspendre un abonnement, il fallait s'y prendre le 10 mars. Mais la grève a été annoncée le 15 mars. Donc l'usager s'est fait avoir ; et en plus il doit payer du covoiturage ou prendre sa voiture". 

Patrice Belvègue veut être remboursé pour son abonnement

Les jours de grève "pas prévus dans la convention" répond la région

Le remboursement des abonnés du TER touchés par la grève n'est "pas prévu" dans la convention signée avec la SNCF, explique la région. S'il y a un remboursement, il se décidera au niveau national entre les régions. C'est en substance la réponse que fournit Martine Guibert, la vice-présidente en charge des transports en Auvergne-Rhône-Alpes.   

Courant mai, le sujet sera évoqué à l'association des régions de France. Le remboursement des jours de grève, s'il a lieu, n'est en tout cas pas prévu "pour tout de suite". "Mais ce n'est pas exclu" car selon l'élue "il sera plus facile de définir les modalités à la fin du conflit, quand on pourra mesurer les conséquences financières". 

Martine Guibert en charge des transports à la région

Le calendrier des grèves d'avril à juin. - Radio France
Le calendrier des grèves d'avril à juin. © Radio France
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu