Avertir le modérateur

01/02/2019

Des trains de Bombardier refusés pour des problèmes de qualité

https://www.journaldemontreal.com/2019/01/31/des-trains-d...

AFP MISE à JOUR

Paris | La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) a indiqué jeudi avoir refusé la livraison de nouveaux trains de banlieue Regio 2N construits par Bombardier pour l’Ile-de-France, critiquant «une situation de non-qualité (...) inacceptable». 

«On a un problème avec Bombardier» qui fournit les nouveaux trains Regio 2N, a sobrement résumé le patron de SNCF Transilien, Alain Krakovitch, confirmant une information du journal Le Parisien. 

«Il était prévu qu’on ait, pour début 2019, 42 nouvelles rames (...), on a reçu 32, sauf que les dernières rames qu’on a reçues n’ont pas un niveau de qualité satisfaisant du tout», a-t-il expliqué à des journalistes. 

Il a cité «des non-qualités industrielles, comme des vis mal serrées, des câblages déficients (...) Dès la première utilisation, la rame a une panne», a raconté le patron des trains de banlieue parisiens. «C’est évidemment insupportable!» 

Huit des 32 rames sont concernées par ces défauts», a ajouté M. Krakovitch. 

Des employés du constructeur canadien s’occupent des réparations à l’atelier de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), mais «là, on est sur une situation de non-qualité que l’on considère comme inacceptable, ce qui fait qu’on n’accepte plus de réceptionner les rames», a-t-il dit. 

La SNCF attend «des explications» et «un plan d’action global», a-t-il dit. 

Ces rames sont destinées à la ligne R, qui relie Paris à Melun puis Montereau (Seine-et-Marne) ou Montargis (Loiret). Leur indisponibilité a des conséquences sur la bonne marche de la ligne D du RER, puisque les vieux trains de la R devaient venir la renforcer. 

«Je ne peux accepter un nouveau retard sur les Regio 2N d’autant plus dans le contexte très difficile de la ligne R qui a terriblement souffert de la grève perlée de 2018», a dénoncé Valérie Pécresse, la présidente d’Ile-de-France Mobilités (l’autorité régionale des transports, qui paie les nouveaux trains), dans un courrier au patron de la SNCF Guillaume Pepy. 

L’élue a exigé «un plan de rattrapage» pour que les retards de livraison ne viennent pas affecter le renouvellement du matériel prévu sur d’autres lignes. 

«Ce qui est embêtant, c’est que ce sont des matériels qui sont censés être rodés. On ne comprend pas trop», a-t-on glissé chez Ile-de-France Mobilités. 

Bombardier France, qui fabrique les trains à Crespin (Nord), n’a pas souhaité faire de commentaires. «On veut regarder les choses de près», a indiqué une porte-parole à l’AFP.

31/01/2019

ADUT - Communiqué de Presse - Malaises de voyageurs dans les trains – Mise en danger de la santé et de la sécurité des voyageurs

Communiqué de Presse
Malaises de voyageurs dans les trains – Mise en danger de la santé et de la sécurité
2 malaises de voyageuses en 3 semaines sur la ligne en Y « Lyon / St André le Gaz / Grenoble –
Chambéry » dues à la même raison : voyageurs entassés dans une rame TER2N ou Regio2N en heure
de pointe !
Depuis la mise en place du service annuel 2019 (SA2019) sur la ligne, avec la réduction importante de
l’offre qui l’a accompagnée et une composition insuffisante des trains qui circulent, les conditions de
transport sont tellement dégradées que la santé et la sécurité des voyageurs sont mises en danger !
Trop, c’est trop ! Malgré les alertes émises par l’ADUT après le malaise d’une voyageuse le 7 janvier
2019 dans le TER 17604, c’est une voyageuse dans le TER 885351 le 28 janvier 2019 qui a nécessité
l’intervention des pompiers à Vénissieux.
Il faut impérativement que la SNCF corrige la situation en rectifiant dès à présent les erreurs du
SA2019 : remettre plus d’offre sur la ligne et assurer une composition adaptée des trains qui
circulent.
Il faut impérativement que la région Auvergne-Rhône-Alpes assume son rôle d’Autorité Organisatrice
de la Mobilité en veillant à ce que la santé et la sécurité des voyageurs ne soient pas mises en danger
dans les TER sur la ligne en Y « Lyon / St André le Gaz / Grenoble – Chambéry » !

Contact :
ADUT - Association Dauphinoise des Usagers du Train
Email :
adut.ter.ra@gmail.com, Blog : http://adut.20minutes-blogs.fr/

 

17/01/2019

Ils manifestent contre la suppression des TER dans l’Avant-pays savoyard

https://www.ledauphine.com/savoie/2019/01/15/chambery-pon...

Dans l’Avant-pays savoyard, élus et habitants déplorent le manque de concertation avant la suppression de nombre de TER.  Photo le DL/Sylvain MUSCIO

Dans l’Avant-pays savoyard, élus et habitants déplorent le manque de concertation avant la suppression de nombre de TER.  Photo le DL/Sylvain MUSCIO

Le collectif DuTrainEnAvantPays73 (rassemblant élus, associations et habitants) était devant le Phare de Chambéry où se tient le salon Grand ski jusqu'à mercredi soir.

Après deux mois de contestation contre les décisions prises par la Région et la SNCF de supprimer 75 % des TER en gare de Pont de Beauvoisin et de Lépin-le-Lac sur la ligne Lyon-Chambéry, le collectif DuTrainEnAvantPays73 (rassemblant élus, associations et habitants) a profité du salon Grand ski, mardi, pour se mobiliser devant le Phare à Chambéry, espérant pouvoir interpeller des élus et obtenir des réponses de la Région AURA.

« Il est temps pour nous d’obliger l’exécutif à s’expliquer vraiment, pour que l’été 2019 soit le grand retour de nos trains », justifiait la quarantaine de personnes présente, mettant en avant les 55 millions d’euros investis sur la ligne en question en 2018 par la région, les problèmes de mobilité qu’engendre le manque de trains depuis le 9 décembre dernier.

Publié le 15/01/2019 à 17:10

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu