Avertir le modérateur

24/11/2014

Un Crespinois à Lyon pour bichonner les rames du Regio2N de Bombardier

http://www.lavoixdunord.fr/region/un-crespinois-a-lyon-po...

Publié le 23/11/2014

PAR VÉRONIQUE BERTIN

Depuis jeudi, le Regio2N, le nouveau TER grande capacité de Bombardier, circule dans la région Rhône-Alpes. Sur place, une équipe de dix personnes de Bombardier dont Aurélien Cailleteau, 29 ans, arrivé à Lyon en février et installé là-bas pour au moins trois ans.

bombardier©thvallier2.jpg

Vu évoluer de A à Z

Le Nordiste est arrivé à Lyon en février pour accompagner cette mise en service. Ce nouveau train, il le connaît par cœur. Il a rejoint l’équipe du Regio2N au début de l’année 2010, « dès la dernière offre. J’ai donc vu son évolution de A à Z. J’ai participé aux choix de conception ». Mais comme il avait envie de « voir plus de terrain », il a rejoint « le service après-vente ». Il a ainsi participé à la campagne d’essais notamment à Velim en République Tchèque, « j’ai continué à le voir grandir », avant de poser ses bagages à Lyon en qualité de responsable du service après-vente pour la région lyonnaise.

Loin de la base de Crespin, il manage une équipe de dix techniciens (dont un superviseur et un référent technique). « Une flotte de quarante trains va être déployée en région Rhône-Alpes. Nous sommes là pour atteindre le taux de fiabilité requis par le contrat le plus rapidement possible. Nous devons aussi préparer la sortie de garantie tout en passant la main à la SNCF », relève-t-il.

Pas d’incident

Depuis février, Aurélien Cailleteau a suivi de près la marche à blanc, « 10 000 km à vide » entre Lyon et Maçon et Lyon et Valence, sur le réseau ferré de la région Rhône-Alpes. Cet hiver, la rame 20 (c’est le nom de la première rame livrée à la région Rhône-Alpes) a même poussé jusque les Alpes, « pour tester un peu la machine en condition réelle ». Il a formé les remiseurs (les agents qui déplacent les rames) et les cadres de la traction (les chefs de conducteurs). Il a aussi participé aux démonstrations de maintenance.

Jeudi, la rame a circulé sans incident technique. L’œil de l’expert a bien entendu repéré ce qu’il fallait sans doute encore améliorer. Fort des retours d’expérience du Francilien (dont la fiabilité est aujourd’hui au-delà des requis de la SNCF), Aurélien Cailleteau et son équipe vont suivre de près les premiers tours de roue du train deux niveaux. Le Nordiste va rester à Lyon encore trois ou quatre ans pour accompagner le déploiement des rames et s’assurer que tout fonctionne parfaitement.

Le Regio2N en bref

La commande.-24 février 2010: commande de 80 Regio2N; mars 2010: levée d’option pour 49 rames; 31 décembre 2013: commande de 30 rames supplémentaires par Picardie, Pays de La Loire, Midi-Pyrénées.

Le Regio2N est déjà en service en Bretagne (depuis début novembre), en région Provence - Alpes - Côte d’Azur (depuis le lundi 17 novembre) et en Rhône-Alpes (depuis le jeudi 20 novembre). Dans notre région, il devait être mis en service en janvier mais les premiers tours de roue avec des voyageurs pourraient avoir lieu un peu plus tard, en mars ou début avril.

Les caractéristiques.-Un train boa proposé en différentes longueurs alternant des caisses à un et deux niveaux. Une capacité exceptionnelle. Un haut niveau de confort: vastes portes pour faciliter les échanges, sièges plus larges, accoudoirs, luminosité, plancher chauffant, etc. Une vitesse pouvant aller de 160 à 200km/h.

Les essais.-Neuf rames d’essais et un LaboTrain pour 663 essais d’homologation et de qualification et vingt-quatre mois en centres d’essais en France et à l’étranger et sur le réseau.

Un train «impressionnant»

Aurélien Cailleteau a vu le Regio2N naître sur le papier. Il l’a ensuite vu sortir des chaînes de fabrication du site Bombardier de Crespin. Ce nouveau train, il le trouve « impressionnant. Je connais toute la technicité qui est à l’intérieur. Et il est d’une sacré complexité technique avec beaucoup de réseau informatique embarqué et de nouvelles technologies comme le moteur à aimant permanent. C’est un vrai défi. On a aussi misé sur le confort des voyageurs. Ce jeudi matin, j’ai trouvé émouvant de voir des gens enfin dans la rame. C’est vraiment un beau produit. »

19/11/2014

Lyon - La région Rhône-Alpes présente son nouveau matériel ferroviaire

http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/2014/1...

Ce mercredi 19 novembre, la région Rhône-Alpes présente, en avant-première à la presse, son nouveau matériel ferroviaire baptisé Regio 2N. Une présentation en gare de Lyon-Perrache.  

  • DM
  • Publié le 19/11/2014 | 10:36, mis à jour le 19/11/2014 | 18:20
Un train "made in France" fabriqué en région Nord-Pas-de-Calais par le constructeur canadien Bombardier. © J.Plan
© J.Plan Un train "made in France" fabriqué en région Nord-Pas-de-Calais par le constructeur canadien Bombardier.

Conçu et fabriqué par le canadien Bombardier Transports à Crespin (Nord), ce TER "nouvelle génération" effectuera sa première liaison commerciale en Rhône-Alpes jeudi 20 novembre entre Villefranche-sur-Saône et Vienne. Au total quarante rames à deux niveaux seront déployées. La réception et la mise en circulation des Regio2N en Rhône-Alpes s’échelonnent jusqu’en juin 2016. Dans un premier temps sur l'axe Villefrance / Lyon / Vienne, puis progressivement sur l'axe Ambérieu / Lyon / Saint-Etienne à partir de l'été 2015. Les nouveaux trains seront déployés à moyen terme sur l'axe Lyon / Saint-André le Gaz. Ces nouvelles rames offriront près de 15 000 places aux usagers. Le Regio2N doit répondre à une double ambition : augmenter la capacité de transports pour faire face à l’augmentation continue du trafic TER tout en offrant un haut niveau de confort et de services aux voyageurs. 

Le nouveau matériel ferroviaire est intégralement financés par le Conseil régional Rhône-Alpes pour un montant de 400 millions d'euros. Un engagement fort selon le président de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne ; "le Regio2N est à la hauteur de l’ambition du Conseil régional". A savoir fournir aux usagers : "confort, capacité et accessibilité". Car ces nouveaux TER sont plus spacieux mais se veulent aussi plus adaptés aux voyageurs à mobilité réduite.

Le nouveau TER Regio 2N © J. Plan
© J. Plan Le nouveau TER Regio 2N
Le nouveau TER Regio 2N - Objectif affiché : plus de confort à bord des nouveaux TER © J. Plan
© J. Plan Le nouveau TER Regio 2N - Objectif affiché : plus de confort à bord des nouveaux TER
Accoudoirs, prises de courant, éclairage, climatisation, espaces pour les vélos et poubelles de tri sélectif.... tout a été repensé à bord des rames. © J.Plan
© J.Plan Accoudoirs, prises de courant, éclairage, climatisation, espaces pour les vélos et poubelles de tri sélectif.... tout a été repensé à bord des rames.

Ce nouveau train se veut plus moderne, plus économe et plus confortable mais syndicats et usagers ont quelques inquiétudes. Le reportage ci-dessous...

Rhône-Alpes présente son nouveau matériel ferroviaire

 

Reportage de J.Plan et S.Adam (montage : P.Dehais) - Intervenants : Jean-Jack Queyranne (président de région) / Laurent Brun (Responsable régional Cheminots CGT) / Patrice Belvegue (Président Association Dauphinoise des Usagers du Train) - 19/11/14
 
1 230 trains TER chaque jour en Rhône-Alpes (sur un total de 1 600) et 500 autocars TER
155 000 voyages comptabilisés chaque jour (90 000 en 1997)
1,4 M de Rhônalpins utilisent régulièrement le TER
251 gares – 2 000 km de lignes ferroviaires
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
autres médias :

20/10/2014

Alstom et Bombardier pourraient payer 100 à 150 millions d’euros de pénalités à la SNCF

http://www.usinenouvelle.com/article/alstom-et-bombardier...

Par  - Publié le 17 octobre 2014, à 15h13

Alstom - Le train Régiolis

Les retards dans les livraisons des nouveaux TER vont coûter cher aux deux constructeurs de matériel roulant. La SNCF envisage de leur faire payer des pénalités. Une histoire qui se répète après celle des Francilien.

100 à 150 millions d’euros ! C’est la somme que pourraient verser les constructeurs Alstom et Bombardier à la SNCF en compensation des retards importants sur les livraisons des nouveaux TER. Ceux-ci atteindraient environ un an sur un certain nombre de rames.

Il y a quelques mois, lors de la polémique des quais trop larges, la SNCF laissait entendre à L’Usine Nouvelle que ces retards de livraisons n’existaient pas, malgré les rumeurs insistantes.

Aujourd’hui, Alstom et la SNCF ne nient plus que la production ne suit pas. C’est un sujet qui devient récurrent entre les constructeurs et l’opérateur de transport. Les livraisons des nouveaux Transilien de Bombardier ont été un casse-tête pendant deux ans. Alors, on peut se demander si les relations entre les deux parties ne sont pas biaisées. La SNCF impose des délais intenables et les constructeurs acceptent les conditions sans en mesurer les conséquences, de peur de perdre les contrats gigantesques qu’on leur fait miroiter.

Revoir les planning de livraison

Les régions sont déjà montées au créneau, à commencer par l’Aquitaine, qui a suspendu depuis avril 2013 le paiement de 43 millions d’euros à la SNCF pour la facture de ces nouveaux trains régionaux. Toutefois, la SNCF indique que des discussions sont en cours et que son but n’est pas de mettre en péril les industriels.

À ce jour, Alstom a reçu une commande de 184 rames Regiolis pour 13 régions, et Bombardier doit livrer 159 rames Regio2N pour 10 régions. Mais seules 36 rames Regiolis ont été livrées à ce jour. Chez Alstom, on confirme: "Nous recalons le planning de livraisons car le programme est ambitieux. C’est un train très apprécié des usagers."

Au départ, le contrat gigantesque signé par les régions avec les deux constructeurs concernait près de 1 900 rames, mais la crise économique est passée par là.

Olivier Cognasse

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu