Avertir le modérateur

29/04/2014

Présentation du Regiolis à Paris

Bonsoir,

Voici les derniers trains acheté par les régions de France.

Pour moderniser les parcs de trains express régionaux (TER), la SNCF (l’exploitant), Alstom (le constructeur) et les Régions (autorités organisatrices des transports collectifs régionaux) ont noué un partenariat qui a donné naissance au Régiolis.

Plus confortables, plus spacieux, plus silencieux et surtout on les dit plus fiables, les nouveaux TER Régiolis doivent être bien moins en retard, bien moins supprimés. Ils vont ainsi remplacer petit à petit les plus vieilles rames. Au final, ce sont 12 régions qui vont bénéficier de ce nouveau TER : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Franche-Comté, Haute-Normandie, Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA, Pays de la Loire, Picardie, Poitou-Charentes. Douze régions soient 182 nouvelles rames pour un coût total dépassant les 1,5 milliard d'euros.

Après ça sera à notre région de voir arriver ces nouveaux trains

Eric

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.sncf.com/fr/presse/article/29042014-presentati...

Publié le 29 avril 2014 à 12:38

L'Association des Régions de France, SNCF et Alstom ont présenté, mardi 29 avril 2014, le train de nouvelle génération REGIOLIS en gare Vaugirard à Paris. Cette présentation revêt un caractère symbolique puisqu'elle célèbre les premières mises en service commercial. A ce jour, 182 rames REGIOLIS ont été commandées par 12 Régions françaises, et seront exploitées et maintenues par SNCF. Ces commandes représentent un investissement majeur pour les Régions, qui financent intégralement l'acquisition de ces rames pour un montant de 1,4 milliard d'Euros.
Frédéric Cuvillier, secrétaire d'Etat aux Transports, à la Mer et à la Pêche, Alain Rousset, président de la Région Aquitaine et de l'ARF, Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays de la Loire et président de la Commission transport de l'ARF, Guillaume Pepy, président de SNCF et Henri Poupart-Lafarge, président d'Alstom Transport ont participé à cet évènement, en présence des autres Régions acquéreuses.

http://www.sncf.com/sites/default/files/presse_regiolis-v...

Le nouveau Regiolis à Bordeaux

Le nouveau Regiolis à Bordeaux -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

Nouvelle rame Regiolis d'Alstom en Aquitaine

Nouvelle rame Regiolis d'Alstom en Aquitaine -  Nouvelle rame Regiolis en marche

L'intérieur du nouveau Regiolis à Bordeaux

L'intérieur du nouveau Regiolis à Bordeaux -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

Regiolis arrive en Aquitaine

Regiolis arrive en Aquitaine -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

Intérieur et sièges du nouveau matériel d'Alstom Regiolis en Aquitaine

Intérieur et sièges du nouveau matériel d'Alstom Regiolis en Aquitaine -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

Intérieur et sièges du nouveau matériel d'Alstom Regiolis en Aquitaine

Intérieur et sièges du nouveau matériel d'Alstom Regiolis en Aquitaine -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

Intérieur et sièges du nouveau matériel d'Alstom Regiolis en Aquitaine

Intérieur et sièges du nouveau matériel d'Alstom Regiolis en Aquitaine -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

Le regiolis en atelier de maintenance

Le regiolis en atelier de maintenance -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

Arrivée du Regiolis à Bordeaux le 4 juillet 2013

Arrivée du Regiolis à Bordeaux le 4 juillet 2013 -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux le 4 juillet 2013

Cabine de conduite du nouveau train régional Regiolis d'Alstom

Cabine de conduite du nouveau train régional Regiolis d'Alstom -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

TER Aquitaine s'équipe des nouvelles rames Regiolis d'Alstom

TER Aquitaine s'équipe des nouvelles rames Regiolis d'Alstom -  Arrivée du Regiolis à Bordeaux

 

26/04/2014

Les écologistes veulent la fin de la première classe dans les TER

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/04/24/les-ecolog...

 

Les Verts veulent une classe unique, un tarif unique, pour les usagers des TER.

Il existe à la Région une procédure appelée “niche” qui permet à chacun des groupes de la majorité de proposer au vote une délibération par an, sans passer par un accord d’exécutif. Et cette niche, les élus écologistes de Rhône-Alpes comptent bien l’utiliser lors de la session de juin prochain. Et ils avertissent même leurs partenaires (PS, Front de gauche et PRG) qu’il serait bien de la voter.

« Ce que l’on a promis, on le fait »

« En 2010, nous avions tous inscrit dans nos programmes électoraux respectifs la fin des première et seconde classes dans les TER, pour faire une classe unique. Nous étions d’accord que cela répondrait à un souci de place et à un problème d’égalité entre les voyageurs », explique Corinne Bernard, avant d’ajouter : « Maintenant il est temps de tenir les promesses que nous avions faites et le programme pour lequel les électeurs ont voté. » La perte pour la SNCF, d’au plus 4 millions d’euros, serait compensée par des subventions régionales. Les écologistes veulent que cette mesure s’applique sur les lignes Lyon/Grenoble, Lyon/Annecy, Lyon/Genève et Lyon/Saint-Étienne.

Sauf que… « Le PS est aujourd’hui dans une phase d’hésitation, et à la Région, ils sont obsédés par les contraintes budgétaires et l’austérité. Les élus socialistes sont devenus seulement des gestionnaires. » Pierre Mériaux renchérit : « Nous, on considère que ce que l’on a promis, on le fait. Plusieurs autres Régions, dont certaines dirigées par le PS, ont déjà supprimé ces classes, comme l’Ile-de-France, la Picardie, la Champagne-Ardenne. Et en Rhône-Alpes, cela fait déjà six mois qu’on négocie pour cela, sans que cela aboutisse. »

Les élus d’Europe-Écologie-Les Verts rappellent aussi « que lorsque les trains sont blindés, les voyageurs peuvent passer en première classe, que cela est permis. Pourquoi ne pas aller plus loin, alors ? » C’est avec cet argument qu’ils comptent rallier leurs partenaires d’ici juin. « On verra s’ils osent voter contre une niche qui correspond à une de leurs promesses de campagne. » Voilà qui est dit…

Par Ève MOULINIER | Publié le 24/04/2014 à 06:01

14/04/2014

Le Plan "TER 2020" veut améliorer les services rendus aux voyageurs

http://www.macommune.info/article/le-plan-ter-2020-veut-a...

Le Régiolis d'Alstom ©sncf - cliquez sur l'image pour agrandir
 

Suite à plusieurs critiques émanant des Régions, Alain Le Vern, le nouveau directeur général SNCF Régions et Intercité  a présenté en début de semaine les grandes orientations du plan TER 2020. L'amélioration de qualité de service des trains régionaux passe selon lui par la régularité des trains, la décentralisation, l'acquisition de nouveaux trains, la lutte contre la fraude et la mise en place de nouveaux services pour les voyageurs (billets sans contact, information voyageurs, etc).

Publicité

Un voyageur qui est à l'heure est un voyageur heureux. La régularité des trains en région fait donc partie des priorités du plan TER 2020.  Actuellement la régularité est stabilisée autour de 92% (94% en Franche-Comté). La SNCF se fixe pour objectif de gagner un point d’ici à 2015.

Alain Le Vern, Directeur général SNCF Régions et Intercité  est allé à la rencontre des présidents de Région. "Décentralisation et transparence, ce sont des leviers essentiels de transformation de SNCF au service des Régions". Le but est d’adapter l’offre des TER aux enjeux des différents territoires. Une réponse face aux nombreuses critiques émises par plusieurs présidents de région. D'ailleurs, tel un symbole, la direction générale des Régions et Intercités déménagera à Lyon début 2016 dans un souci de proximité.  

Nouveau matériel roulant et nouveaux services

L'amélioration du service rendu aux voyageurs passe aussi par l'acquisition de nouveaux matériels roulants plus confortable. Douze régions, dont la Franche-Comté, ont acheté 182 rames Régiolis à Alstom. "Ces rames sont pensées pour le confort des voyageurs : réduction du bruit et des vibrations, espace bagage augmentée, prises électriques accessibles dans toutes les voitures, etc."  Neuf autres régions ont acheté 159 rames Regio2n à Bombardier Transport. Elles sont conçues pour les transports périurbains et  inter-villes.

Enfin, les nouvelles technologies vont aussi se mettre au service des voyageurs. La Bourgogne comme sept autres régions  vont associer l'application TER Mobile avec les horaires des autres transports en commun. Autre innovation : le billet sans contact.  Les clients TER de cinq régions (Basse-Normandie, Alsace, Aquitaine, Lorraine, Haute-Normandie)  pourront acheter depuis le mobile leur billet qui sera stocké dans la puce du téléphone et pourra être validé directement depuis l’appareil. Deux nouveaux services ne sont pas encore en phase de déploiement en Franche-Comté.

Ecoutez Alain Le Vern, Directeur général SNCF Régions et Intercité (source : SNCF la radio)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu