Avertir le modérateur

29/05/2014

Après les trains trop larges, les trains trop longs pour les quais

http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/26/apres-les-trains-tr...

26/05/2014 à 18h50

David Débois, conducteur de trains, secrétaire du CHSCT du dépôt de Saint-Lazare

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre article sur les rames TER trop larges pour les quais et je souhaitais partager avec vous le problème que nous rencontrons avec la rame Z 50 000 qui circule entre la gare Saint-Lazare et la banlieue ouest de Paris depuis bientôt un an.

Making of

David Débois, conducteur de trains, secrétaire du CHSCT du dépôt de Saint-Lazare, nous a contactés par e-mail après avoir lu nos articles sur le rabotage des quais de gare. Au fil des échanges, il nous a décrit l’incompatibilité du matériel acheté par la SNCF avec les infrastructures existantes. En particulier la rame Z 50 000.

En septembre 2013, le cabinet d’expertises CHSCT Degest, agréé par le ministère du Travail, a d’ailleurs rendu un rapport sur cette rame.

Rue89 a pu consulter une synthèse de ce document qui dénonce « une réduction au minimum de toutes les marges de sécurités » et parle d’un « projet non abouti [...] qui risque de mettre en danger et les usagers et le conducteur ». Degest a été assigné en justice le mois dernier par la SNCF qui conteste la qualité, le coût et la validité de l’expertise menée.

Contactée par téléphone, la SNCF reconnaît avoir un contentieux avec le cabinet Degest qui aurait rendu tardivement le rapport en question. Elle explique que le matériel employé fait l’objet d’une habilitation par Réseau Ferré de France et souligne que la sécurité des conducteurs, des usagers et du matériel n’est pas remise en cause. Rodolphe Baron

Figurez-vous que la longueur de cette rame dépasse la longueur des quais de la gare Saint-Lazare.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, la question de la longueur des quais de Saint-Lazare n’est pas entrée en ligne de compte dans le cahier des charges de cette automotrice.

Le principe de base de cette rame devait d’être compatible sur tous les réseaux de banlieue parisienne, or il a fallu créer une version courte spéciale pour Saint-Lazare.

Cette version courte est pourtant restée trop longue pour les quais.

Le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) de Saint-Lazare avait demandé une expertise dans le cadre du grand projet que constituait l’arrivée de cette rame sur notre région.

L’expertise nous a confortés dans l’idée qu’il y a danger à arrêter un train à quelques centimètres du butoir pour faire entrer à quai toutes les portes de la rame. Elle nous a aussi alertés sur la largeur extraordinairement proche du maximum autorisé sur le réseau ferré français.

Cette alerte n’a malheureusement pas été entendue par notre direction qui a déployé son projet comme elle le souhaitait initialement.

Voici un court extrait du rapport d’expertise à ce propos :

« L’objectif fixé a été d’approcher davantage la largeur de la rame des limites du gabarit en vigueur sur le réseau ferré français, à savoir 3 060 mm. En conséquence, seuls 45 mm séparent la rame du bord du quai, soit un espace divisé par quatre comparativement à une rame Z2N, ce qui nous interroge sur les impacts que pourrait avoir cette réduction de la marge de manœuvre en termes de sécurité de l’exploitation ferroviaire. »

En février dernier, un accident s’est produit en gare de Clichy-Levallois mettant clairement en cause la réduction de cette marge de manœuvre puisqu’un capot mal fermé sur le flan de la rame a heurté le quai et arraché des câbles électriques.


Dégâts causés par l’accident à Clichy-Levallois (David Débois)

27/05/2014

TER trop larges : la SNCF et RFF n'ont pas coopéré

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transpor...

Par Lionel Steinmann | 27/05 | 06:00

Un rapport met en évidence des relations longtemps glaciales entre les deux entités.

Selon le ministre des Transports, « il n'y aurait pas eu d'erreur dans les commandes des nouveaux TER ».
Selon le ministre des Transports, « il n'y aurait pas eu d'erreur dans les commandes des nouveaux TER ».

L'enquête interne menée par la SNCF et Réseau Ferré de France (RFF) sur l'affaire des TER trop larges (« Les Echos » du 22 mai) ne devrait pas déboucher sur des sanctions. Après avoir réceptionné le rapport, hier, le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, a indiqué à la presse qu' « il n'y a pas eu d'erreur dans les commandes » des nouveaux trains régionaux, dont la largeur, supérieure à celle de leurs prédécesseurs, nécessite de raboter 1.300 quais.

Le rapport met, par contre, en lumière les relations très tendues qu'ont entretenues la SNCF et RFF durant des années. Si le problème de l'inadéquation entre la largeur des trains et celle des quais a tardé à être identifié, c'est à cause d'un « manque de coopération entre les différentes entités sur la période 2009-2011 », relève le rapport. Et une fois le litige identifié, à partir de 2011, SNCF et RFF ont surtout dépensé beaucoup d'énergie pour renvoyer la responsabilité (et l'addition qui allait avec) sur l'autre camp, en échangeant leurs arguments à coups de lettres recommandées.

Réunifier la « famille cheminote »

La lutte d'influence que menaient, alors, les présidents des deux entités, Guillaume Pepy et Hubert du Mesnil, dans la perspective de la future réforme ferroviaire, n'a pas contribué à pacifier le climat. Il a fallu, à la fin de 2012, la victoire de la SNCF et le départ de du Mesnil, remplacé par Jacques Rapoport, pour installer un climat plus collaboratif. Frédéric Cuvillier a d'ailleurs réaffirmé, hier, que la future réforme ferroviaire, qui sera examinée à la mi-juin par l'Assemblée nationale, va réunifier la « famille cheminote » (RFF et la branche infrastructures de la SNCF vont être réunis dans un même établissement public) et favoriser une meilleure communication.

Au final, ce sont les régions qui sortent en vainqueur de cet épisode. Non seulement elles ont obtenu l'assurance qu'elle ne paieront pas pour les travaux sur les quais, mais elles abordent en position de force le débat parlementaire sur la réforme, dans lequel elles comptent réclamer un accroissement de leur pouvoir, que ce soit dans la gouvernance du futur système, ou bien en obtenant plus de liberté tarifaire pour les TER. La polémique sur les quais trop larges aura servi de « préparation d'artillerie », aux débats parlementaires, estime un député. 

25/05/2014

Collectif Parfer Lyon - Crémieu

L'ADUT soutien le collectif PARFER

Pour le prolongement jusqu’à Crémieu de la ligne ferrée de l’Est Lyonnais

Le bureau du collectif rassemble une vingtaine de personnes dont des élus et des responsables d’associations qui travaillent ensemble depuis 2001.

Il est une force de réflexion et de proposition.

Issus de plusieurs communes ses membres représentent une grande diversité professionnelle et politique.

Les cotisations sont libres.

Actuellement, prés de 1300 sympathisants soutiennent le collectif, répartis principalement dans les cantons de Pont-de-Chéruy et Crémieu

Nous vous rappelons que la prochaine Réunion Mensuelle du Collectif PARFER LYON<=>CREMIEU se tiendra en la Salle LETRAT de TIGNIEU  :

le jeudi 15 mai 2014 à 20h30

 Le collectif PARFER LYONCREMIEU a décidé de lancer une pétition papier qui va compléter celle mise en ligne en février dernier. Nous vous sollicitons afin que vous nous aidiez à recueillir le maximum de signatures en faisant signer cette pétition dans votre entourage. A cette fin nous vous communiquons en pièces jointes :
  •  la trame de la pétition
  • un texte d'accompagnement résumant la situation du projet de prolongement du tram et expliquant la position du Collectif (c’est le texte de la pétition en ligne)
 Nous vous donnons ci-après les quelques explications pratiques suivantes :
  • Il ne faut pas signer la pétition papier si vous l'avez déjà signée en ligne
  • Essayez de faire remplir complètement une feuille avant d’en commencer une nouvelle
  • Vous pouvez faire passer les originaux des feuilles remplies et signées :
    • En les rapportant à l’une de nos prochaines réunions mensuelles
    • Ou en les envoyant à l’adresse de notre président (adresse indiquée sur le site internet du Collectif)
Nous comptons sur votre appui et nous vous en remercions par avance. Vous trouverez ci-joint le bulletin du Collectif PARFER LYON CREMIEU Documents joints :
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu