Avertir le modérateur

05/12/2014

Lettre ouverte à Jean-Jacques Queyranne, Président du Conseil régional Rhône-Alpes

 

Si vous n'arrivez pas à lire ce document vous pouvez le télécharger ici :

2014-12-02 Lettre ouverte à JJQ-convention.pdf

SNCF: grève suivie vendredi par 40,9% des contrôleurs

http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0203992021641-greve-des-controleurs-a-la-sncf-trafic-normal-en-ile-de-france-perturbe-en-lorraine-limousin-et-paca-1071845.php#

Les Echos | Le 05/12 à 07:14, mis à jour à 13:08

Le préavis syndicats, craignent l’avenir métier réclament embauches, court jeudi 19H00 dimanche 08H00
Le préavis des deux syndicats, qui craignent pour l’avenir de leur métier et réclament des embauches, court de jeudi 19H00 à dimanche 08H00 - AFP

La grève lancée jeudi soir entraîne des perturbations réduites vendredi, avec un trafic normal sur le réseau francilien et la plupart des TGV, les réseaux TER et Intercités étant davantage affectés.
 
La grève nationale initiée jeudi soir par les contrôleurs de la SNCF a été suivie par 40,9 % d’entre-eux. Ramenée à l’ensemble du personnel, la participation au premier jour du mouvement lancé par la CGT-Cheminots et SUD-RaiL, qui doit prendre fin dimanche matin était de 6,85% à 11H00, a précisé la compagnie ferroviaire.

Vendredi matin, le trafic était conforme aux prévisions avancées par la SNCF , à savoir peu de perturbations en Ile-de-France, plus sur certains TER et le TGV Sud est. « Il n’y a aucune surprise sachant que nous sommes au tout début du service et que les trains qui doivent être pris le sont », a indiqué la SNCF vendredi matin. « Il n’y a aucun motif d’inquiétude particulière ».

La grève est, selon les syndicats, bien suivie, par "plus d'un contrôleur sur deux", estime le porte-parole de SUD, Christophe Fargallo. La SNCF devait communiquer dans la matinée le taux de grévistes. Mais les annulations restent limitées car une partie des trains peuvent rouler sans contrôleurs et les agents disponibles ont été réaffectés. Sur 15.000 trains journaliers, la très grande partie roule, assure la SNCF, sans plus de précisions.

Ainsi, le service devait être "normal" vendredi comme samedi sur toutes les lignes d'Ile-de-France, qui concentre 60% du trafic, comme sur la plupart des lignes internationales et à grande vitesse, à l'exception du TGV Sud-Est. Gare du nord, la grève passe quasi inaperçue. Interrogées par l'AFP, Christine, Thérèse et Jacqueline "se sont renseignées sur internet" pour s'assurer que le Thalys de 8h25 devant les mener à Amsterdam "pour un week-end entre filles" partait bien. Cette grève des contrôleurs, "qui ont un métier assuré, est ridicule, pas justifiée", estime Jacqueline.

Le mouvement perturbe en revanche les TER, avec en moyenne 2 liaisons (train et/ou car) sur 3 prévues. La situation sera plus difficile pour les usagers des TER Lorraine, Limousin et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Selon la SNCF, un TER sur deux en PACA est prévu.

Trafic « normal » en Ile de France, plus difficile en Lorraine, Limousin et Paca

En Ile-de-France, qui concentre 60% du trafic, le service sera « normal » vendredi sur toutes les lignes Transilien, selon la SNCF. La plupart des trains vers les pays voisins et les TGV partiront aussi normalement, à l’exception du TGV Sud-Est (un quart d’annulations).

Le mouvement des contrôleurs affectera en revanche les liaisons TER, avec en moyenne deux liaisons (train et/ou car) sur trois prévues. La situation sera plus difficile pour les usagers des TER Lorraine, Limousin et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Selon la SNCF, il y aura un TER sur deux en PACA, 3 TGV SUD-EST sur 4 et côté Intercités 1 Bordeaux-Marseille-Nice sur deux.

Davantage de trains (plus de 80%) circuleront en Picardie, Pays-de-la-Loire, Languedoc-Roussillon, Haute-Normandie et Rhône-Alpes.

Pour les Intercités, la prévision est de 7 trains sur 10.

Inquiétudes sur le métier de contrôleur

L’évolution des carrières et du métier de contrôleur inquiètent les deux syndicats ayant appelé à la grève. Ils s’opposent notamment à la suppression sur certains trains de la présence systématique du contrôleur au profit de contrôles groupés et ciblés et craignent une généralisation du dispositif EAS (Équipement agent seul), qui permet de faire circuler les trains avec comme seul agent à bord le conducteur.

En vigueur en Ile-de-France dans plus de 90% des 6.500 Transiliens, cette organisation permet selon la SNCF de lutter contre la fraude grâce à « une meilleure efficacité dans l’utilisation des personnels », aux heures d’affluence notamment. Si chaque nouveau train livré est équipé du matériel EAS, le dispositif n’a pas vocation à être généralisé, assure néanmoins l’entreprise, et la pertinence de sa mise en oeuvre est étudiée au cas par cas. Sur tous les sujets, les discussions sont engagées avec les syndicats, souligne-t-on.

Manque d’effectifs

Les syndicats pointent également la question des effectifs : en « tension » selon eux, stables selon l’entreprise. La SNCF a promis 143 entrées en formation de futurs contrôleurs au premier trimestre 2015. Mais selon Olivier Gendron, responsable CGT à Paris-Saint-Lazare, il manque 436 contrôleurs rien que « pour assurer la charge de travail conformément aux cadres d’organisation définis par la direction ».Selon SUD-Rail, les plannings pour la période de décembre à juin prochain sont établis « avec des effectifs réduits de 7 à 40% selon les établissements ». Les deux autres organisations (Unsa et CFDT) n’appellent pas à la grève mais ont déposé chacune une « demande de concertation immédiate ».

Transports urbains: appels à la grève les 20 et 27 décembre, notamment à Grenoble

Vous connaissez la chanson une grève peut en cacher une autre :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2014/12/05/t...

Force ouvrière appelle les salariés des transports urbains et des autocars à "cesser le travail" les samedis 20 et 27 décembre pour protester contre la hausse de l'insécurité. La ville de Grenoble est concernée. 

  • France 3 Alpes avec AFP
  • Publié le 05/12/2014 | 15:40
© France 3 Alpes
© France 3 Alpes
Des préavis de grève de 24 heures ont été déposés par le syndicat FO, notamment dans l'agglo grenobloise, pour les 20 et 27 décembre. Les usagers des bus et trams risquent donc de voir leurs trajets perturbés. A l'échelon national, le syndicat espère "être entendu et reçu" par le gouvernement pour évoquer le malaise de la profession, qui fait face "tous les jours à des agressions". Seule FO-Transports appelle à la grève.

L'Etat est "resté sourd aux légitimes revendications des salariés (...) sur les problématiques sécuritaires", dénonce la Fédération nationale des transports et de la logistique FO-UNCP dans un communiqué, avant de s'interroger: "faudra-t-il un mort pour se faire entendre, comprendre?".

Force ouvrière avait déjà exigé une réunion "urgente" sous l'égide de l'Etat, le 24 novembre dernier, sous peine d'un "conflit majeur" pendant les fêtes de Noël.
En cas de statu quo, le syndicat menace d'appeler également à la grève lors des week-ends du mois de janvier.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu