Avertir le modérateur

06/01/2015

Grève le 29 janvier 2015 ?

Bonsoir,

Quelle annonce est la bonne ? à mois que le syndicat se soit emmêlé les pinceaux. Nous aussi on en a vraiment marre des mouvement sociaux, 63 jours de grèves en 2014.

Les 2 sources ci-dessous se rejoignent sur le fait que les trains ne devrait pas être impacter.

Les médias sont très mal informés car ils ont tous oublié la grèves de 21 jours que nous venons de subir en décembre 2014 et janvier 2015.

Eric

-----------------------------------------------------------------------------------

http://www.deplacementspros.com/La-CGT-SNCF-n-appellera-p...

Lundi 5 Janvier 2015

La CGT SNCF n’appellera pas à la grève le 29 janvier prochain

Si la centrale syndicale confirme que certains métiers seront probablement couverts par un préavis de grève, elle confirme que les transports publics ne devraient pas être perturbés par l’appel à la manifestation de la centrale syndicale, prévu pour le 29 janvier.

Le motif de cette action, qui se concrétisera par des manifestations importantes à Paris et dans les grandes villes de France, reste assez proche de celui qui avait conduit à la grève de juin dernier : s’opposer à la réforme ferroviaire entrée en vigueur au 1er janvier et obtenir une meilleure revalorisation des salaires pour les cheminots. Pour le patron CGT des cheminots, Gilbert Garrel, le comité central d’entreprise qui débutera ce mardi 7 janvier «ne pourra que constater une nette dégradation de l’emploi, un abandon des gares et la fin des contrôleurs dans les trains».

La CGT rebondit également sur les propos de Ségolène Royal et constate que les appels à la modération tarifaire lancée par le syndicat depuis des mois n’ont jamais été écoutés par la direction «qui se borne à privilégier les équipements au détriment des équipes sur le terrain». Et le secrétaire général du premier syndicat de la SNCF de conclure : «En essayant de passer en force et sans une discussion avec les personnels, la SNCF prend à nouveau le risque de mouvements sociaux en 2015».

-----------------------------------------------------------------------------------

http://www.lesnewseco.fr/sncf-nouvelle-greve-des-cheminot...

La CGT SNCF n'appellera pas à la grève le 29 janvier prochain

SNCF : Nouvelle grève des cheminots le 29 janvier

En écho à la grève du mois de Juin dernier, la branche CGT-cheminots annonce un mouvement le 29 janvier. Par ce nouveau mouvement social, le personnel entend manifester son mécontentement et entrer en négociation avec le gouvernement pour diminuer l’impact de la réforme ferroviaire votée en juillet 2014 entrant en vigueur le 1er Janvier.

Le syndicat exige des aménagements de cette réforme car, selon lui, son application en l’état entraînerait une hausse de 2,6 % pour l’usager, ainsi que des conséquences sur l’emploi (fermetures guichets, suppressions de gares et de contrôleurs dans les trains…).

Lire aussi : SNCF: réduction d’effectifs et rigueur salariale pour 2015

: appel à la manifestation le 29 janvier à Paris

La CGT-Cheminots, à l’origine de la longue grève en juin à la SNCF contre la réforme ferroviaire, appelle à une manifestation le 29 janvier à Paris pour dénoncer l' »impact » de cette réforme et obtenir des « négociations » sur sa mise en oeuvre, a-t-on appris lundi auprès du syndicat.

Mais après le mouvement de juin lancé avec SUD-Rail qui, selon la SNCF, a coûté 200 millions d’euros, la CGT n’appellera pas cette fois les personnels roulants à débrayer.

« Certains métiers seront probablement couverts par un préavis de grève mais pas ceux qui assurent la circulation des trains », « il n’y aura pas d’appel à la grève créant les conditions de suppressions de trains », a précisé à l’AFP Gilbert Garrel, le secrétaire général du premier syndicat de la SNCF.

Cette action lancée contre la réforme votée en juillet et entrée en vigueur au 1er janvier vise à envoyer « deux messages », explique-t-il. Le premier « en direction du gouvernement » à qui « l’on dit: +vous avez fait une réforme qui n’est pas financée, regardez dès aujourd’hui les effets, l’impact à la fois sur l’emploi, les conditions de travail et les salaires des cheminots, mais aussi sur les usagers » car « 2,6% d’augmentation des tarifs, ce n’est pas petit! ».

Selon M. Garrel, le budget qui doit être présenté mercredi au Comité central d’entreprise et jeudi au Conseil d’administration actera « une nouvelle dégradation de l’emploi, des fermetures de guichets, de gares et des suppressions de contrôleurs dans les trains ».

Le second « mot d’ordre » s’adresse à la SNCF. « Nous exigeons des négociations sur la mise en œuvre concrète de la réforme (…) des négociations sur l’organisation des entreprises (créées par la loi au 1er janvier: derrière un groupe SNCF de tête, SNCF Mobilités et SNCF Réseau, ndlr) et de la production dans les territoires », explique M. Garrel.

Selon lui, « la direction est en train d’essayer de passer en force », « ils informent mais on ne discute pas ». La CGT-Cheminots a « proposé aux trois autres organisations représentatives de se joindre » à cette action et attend « en début de semaine » leur réponse.

04/01/2015

Dimanche 4 Janvier 2015 - 19ème jour de Grève

Triste record battu de la longévité d'une grève.

Quel bilan pitoyable peut on en tirer ? Peu de voyageurs pourraient se permettre une telle grève moi le premier. Mais quand on peut pourquoi se gêner

Mise à jour le dimanche 4 janvier à 10h00.

01 - Lyon - Bourgoin - Grenoble

http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/rhone_alpes/01%20GRENO...

62 - Grenoble - St André le Gaz

http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/rhone_alpes/62%20%20GR...

03/01/2015

63 jours et 99.92%

2 chiffres atypiques et hors norme de la ligne en Y « Lyon / Saint-André-le-Gaz / Grenoble - Chambéry » !

63 jours de grèves en 2014 (17% des jours de l'année, ou 2 mois calendaires) pour autant de perturbations (suppressions de trains et retards) commencés du 1 au 3 janvier 2014 par une grève des contrôleurs et finie en décembre par une autre grève des contrôleurs :

Début

Fin

Nbre de jours

17-déc

31-déc

15

08-déc

12-déc

5

04-déc

08-déc

5

28-nov

 

1

21-nov

24-nov

4

04-nov

 

1

25-sept

26-sept

2

10-juin

25-juin

16

21-mai

23-mai

3

11-mai

13-mai

3

27-févr

03-mars

5

01-janv

03-janv

3

Nous ne remettons pas en cause le droit de grève, mais trop c'est trop et les mouvements sociaux perdent ainsi toute crédibilité vis-à-vis des usagers quelles que soient leurs raisons !

Surtout quand on peut y associer pour ces 63 jours une circulation moyenne de 1 train sur 3 (parfois +, mais souvent -), on arrive ainsi à une non circulation des trains de 12%, soit une réalisation de l'offre, au maximum de 88% en 2014, en considérant qu'il n'y a eu aucune suppression de trains pour d'autres raisons en 2014, or c'est faux, cf. par exemple les pannes d'équipements et service minimum de cet été annoncé après le payement des abonnements en juillet par les usagers abonnes !

Le chiffre de 88% est donc très loin de 99,92% qui serait le taux de réalisation de l’offre en novembre 2014 sur la ligne Lyon / Chambéry selon la SNCF (cf. le comité de ligne 18 Saint-André-le-Gaz / Chambéry / Annecy - Culoz du 15 décembre 2014).

C’est ahurissant que la SNCF ose annoncer un tel chiffre qui ne correspond pas du tout à la réalité vécue par les usagers de cette ligne TER en novembre.

La SNCF joue sur les mots en précisant que ce taux représente le ratio entre le nombre de trains ayant réellement circulé et le nombre de trains qui étaient prévus de circuler ce jour-là. Ceci exclut donc par exemple tous les trains supprimés au préalable dans des fiches horaires adaptées aux nombreux mouvements sociaux ou pour des « circulations adaptées ».

En tant qu’association d’usagers, le taux de réalisation de l’offre que nous voulons connaître est le ratio entre le nombre de trains ayant réellement circulé et le nombre de trains prévus sur les fiches horaires normales, en distinguant différentes causes :

-          - Infrastructure (Passages à niveau, aiguillages, etc)

-          - Exploitation (Panne de matériels roulant, absence de personnel, etc)

-          - Mouvement social

-          - Externe (Météo, etc)

-          - Circulation par un autre itinéraire pour les Lyon / Chambéry

Que cherche la SNCF en jouant sur les mots !

Mettre en avant un « bon » résultat. Mais afficher 99,92% de réalisation de l’offre (soit 1 train supprimé en novembre) est « stupide ». Ce chiffre conforte les usagers dans le fait que la SNCF leur cache la réalité et que la situation du système ferroviaire, et du TER en particulier, est très mauvaise. La SNCF  pousse ainsi les usagers à choisir d’autres moyens de transport que le train. La route par exemple, à un moment où de très importants travaux ont été réalisés, et sont prévus, sur les autoroutes pour faciliter l’accès par exemple aux sports d’hiver. Cela incite encore plus les usagers occasionnels à prendre leur voiture, eux qui depuis 1 an ont déjà commencé à abandonner le train(-4% sur Lyon/Chambéry) du fait de la ponctualité désastreuse des TER (70% pour Lyon/Chambéry, 80% pour Lyon/Grenoble) ; les correspondances et les rendez-vous ratés et les heures d’attente les dissuadent de plus en plus de choisir le train par rapport à la voiture.

Seuls les usagers pendulaires, bénéficiant d’abonnements avec des tarifs favorables, utilisent de plus en plus le train, mais jusqu’à quand ? La mise en place du co-voiturage va concurrencer fortement le train si la qualité du service n’est pas rapidement redressée (communication, transparence des évènements, ponctualité, réalisation de l’offre, capacité des trains, etc.).

Mais 100% des abonnements sont payés par anticipation par les usagers pendulaires pour un service non réalisé !

Patrice Belvègue

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu