Avertir le modérateur

14/09/2015

SNCF. Une voiture percute une barrière de passage à niveau et engendre des retards sur les axes Grenoble-Lyon et Grenoble-Valence

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/isere/sncf-u...

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, l'incident qui s'est produit peu après 13 heures, ce lundi 14 septembre, n'est pas un fait exceptionnel. Une voiture a percuté la barrière d'un passage à niveau entre Moirans et Grenoble, un fait récurrent selon la SNCF. 

  • FG
  • Publié le 14/09/2015 | 15:18, mis à jour le 14/09/2015 | 15:18
Illustration

Illustration

Sur son site internet, la SNCF évoque un "dérangement d'installation" pour justifier les retards qui sont allés jusqu'à 40 minutes entre Lyon et Grenoble, en tout début d'après-midi. Un automobiliste a heurté une barrière de sécurité. Problème, comme le lieu de l'impact se trouvait entre Moirans et Grenoble, ce sont deux axes qui ont été touchés: Grenoble-Lyon et Grenoble-Valence. A 14h30, les retards n'étaient plus que d'une dizaine de minutes.

09/08/2015

Un TGV reste bloqué deux heures en pleine voie et revient à Lyon

http://www.leprogres.fr/rhone/2015/08/07/grosse-panne-sur...

Publié le 07/08/2015 à 21:56

Plusieurs centaines de passagers sont restés bloqués dès 21h15 en pleine voie et pour une durée indéterminée sur l'axe entre Lyon et Marseille... avant que le train ne fasse demi-tour.

23h15 : Le TGV vient d'arriver à Lyon. Une partie des 1000 passagers seront hébergés à l'hôtel. L'autre reste dans le train qui repart vers minuit pour Marseille par la voie ferroviaire classique. L'arrivée est prévue vers 4 heures du matin dans la cité phocéenne. Des plateaux repas ont été distribués en gare de la Part-Dieu.

22h50 : Après deux heures d'immobilisation au niveau de Saint-Pierre de Chandieu, le TGV rebrousse chemin pour rentrer à Lyon. Des centaines de voyageurs sont en carafe. La SNCf devra trouver des solutions d'hébergement pour une partie d'entre eux...

22 heures : Les TGV sont bloqués sur l'axe Lyon-Marseille depuis maintenant une heure. Les contrôleurs se montrent absolument incapables de dire combien de temps va durer la panne, gigantesque. Plusieurs centaines de voyageurs, dont des enfants en bas âge, sont immobilisés en rase campagne. Aucune décision n'est prise pour l'instant sur l'évacuation.

21h30 : Plusieurs centaines de passagers -et au moins deux TGV- sont bloqués depuis 21 heures en pleine voie et pour une durée indéterminée sur l'axe entre Lyon et Marseille. Les trains sont immobilisés en rase campagne "en raison de la panne d'un dispositif de suivi des lignes à grande vitesse".
Dans le TGV plein à craquer parti à 20h36 de Lyon Part-Dieu, et stoppé depuis déjà trente minutes ce vendredi soir à hauteur de Saint-Pierre-de-Chandieu, la plupart des passagers gardent leur calme mais certains ont pris à partie les contrôleurs qui font pourtant leur possible pour les informer au mieux, en temps réel. Beaucoup redoutent que l'attente se prolongent très tard.

Nicolas Ballet

24/11/2014

Installation d'un "radar passage à niveau" à La Verpillière, en Isère

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2014/11/24/i...

L'État a décidé d'installer des radars de contrôle de franchissement de passage à niveaux partout en France. En Isère, le premier équipement de ce type entre en fonction, ce lundi 24 novembre, à La Verpillière. 

  • France 3 Alpes
  • Publié le 24/11/2014 | 10:36
Le passage à niveau équipé © Google Street View
© Google Street View Le passage à niveau équipé

En 2013, 118 collisions entre un véhicule et un train ont eu lieu en France, entraînant la mort de 29 personnes et 19 blessés graves. Dans 99 % des cas, ces accidents sont dus aux comportements à risque des automobilistes.

Pour lutter contre ce fléau, 58 "radars passage à niveau" sont déjà déployés en France. Réseau Ferré de France a établi une liste de passages à niveau jugés préoccupants en fonction des accidents recensés et du trafic sur les voies ferrées. Le passage à niveau 18 de la ligne ferroviaire Lyon-Grenoble, situé sur
la RD 126 à La Verpillière, près de la gare, fait partie de cette liste de passages à niveau sensibles.

Après une phase de tests et de vérifications, ces deux radars (un de chaque côté du passage à niveau) ont donc été mis en service ce lundi. Des radars qui ont pour but "de réduire l'accidentalité routière et d'inciter les usagers à adopter une conduite responsable et apaisée sur l'ensemble de leur trajet", explique-t-on en préfecture. 

Comme pour un feu rouge

Le dispositif de contrôle est sensiblement le même que celui du franchissement de feu rouge. La différence essentielle vient de la signalisation rouge clignotante au niveau d'un passage à niveau équipé.

Si les usagers s'aventurent sur la voie alors que le signal est déclenché pour annoncer l'arrivée d'un train, ils sont alors flashés:
·  une première fois au début du franchissement de la ligne
·  une seconde fois lorsqu'ils ont poursuivi leur course sur le passage à niveau, que ce soit sur leur voie (passage direct) ou sur la voie adjacente (passage en contournement des barrières).

Les clichés des infractions sont ensuite traités par le Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières de Rennes. Les automobilistes en infraction seront alors verbalisés et devront s'acquitter d'une amende de 135 euros (ou 90 euros si paiement rapide). Le franchissement entraîne le retrait de quatre points sur le permis de conduire des contrevenants. Les radars passage à niveau ne sont pas signalés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu