Avertir le modérateur

17/11/2018

Les usagers du train redoutent déjà 2019

https://www.ledauphine.com/isere-nord/2018/11/17/les-usag...

Par J.A.M. | Publié le 17/11/2018 à 06:05

Entre grève et travaux, 2018 aura été difficile. Et l’Adut pronostique déjà une année 2019 compliquée pour les usagers…  Photo Le DL

Mercredi 14 novembre à Bourgoin-Jallieu, c’était l’heure du bilan pour l’Association dauphinoise des usagers du train (Adut), qui œuvre en faveur de l’amélioration des conditions de transports des voyageurs sur la ligne ferroviaire Lyon-Saint-André-le-Gaz/Chambéry/Grenoble.

Si cette assemblée générale a permis de renouveler le conseil d’administration et la coprésidence, l’accent a surtout été mis sur les actions menées au cours de l’année 2018 et celles à venir.

« 2018 a été une année particulièrement difficile pour les usagers » constate Patrice Belvegue, l’un des cinq coprésidents de l’association. S’il a salué la suppression du passage à niveau situé à Saint-Pierre-de-Chandieu, il est aussi revenu sur le gros point noir de 2018 : la grève. « Avec le peu de grèves en 2017, on s’était dit que la direction de la SNCF et les syndicats représentant les salariés avaient compris que les jours de grève ne pouvaient que nuire à leurs intérêts… ». Car oui, la grève perlée qui a affecté la SNCF d’avril à juin a contraint des voyageurs à se (re) tourner vers la voiture.

Le chantier de la gare de La Part-Dieu va affecter tout le trafic

 Et l’année 2019 risque d’être du même acabit. « Il va y avoir du boulot pour l’association dans les années à venir », pronostique Patrice Belvegue. Les adhérents appréhendent tout particulièrement le grand chantier qui attend la gare Lyon Part-Dieu d’ici le mois de décembre et jusqu’en 2021. Avec des incidences sur tout le trafic régional. À ce titre, une pétition a été lancée début novembre dans l’Avant-Pays savoyard pour dénoncer une “suppression de 75 % des trains sur la ligne Lyon-Chambéry” en raison de ce chantier dans ce secteur.

Si plusieurs idées d’actions ont été partagées, rien de concret n’a été décidé lors de l’assemblée générale. Mais il est fort probable que l’Adut décide de passer à l’action dans les semaines à venir.

11/11/2018

Isère : circulation SNCF perturbée entre Lyon et Grenoble à cause d'une voiture sur un passage à niveau

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

Par MF

 Photo d'illustration / © Thierry GACHON / MAXPPP Photo d'illustration / © Thierry GACHON / MAXPPP

La circulation SNCF a été très perturbée entre 16h30 et 17h30 sur l'axe Lyon-Grenoble, en raison de la présence d'une voiture sur un passage à niveau à l'Isle d'Abeau (Isère). Neuf TER ont été supprimés et trois trains détournés.

Ce vendredi 9 novembre 2018, à 16h35, le conducteur d'un TER circulant entre Saint-André-le-Gaz (Isère) en direction de Lyon-Perrache a déclenché un freinage d'urgence après avoir remarqué la présence d'une voiture immobilisée sur un passage à niveau à l'Isle d'Abeau.
 
L'alerte de sécurité a alors été déclenchée, provoquant l'arrêt immédiat de la circulation dans les deux sens. La collision a été évitée et la voiture a pu repartir sans gravité. L'incident a été déclaré terminé à 17h36, permettant un retour à la normale progressif.

Dans l'intervalle, neuf TER ont été supprimés, deux autres ont été détournés via Ambérieu et un TGV détourné par Valence.
 

La barrière du passage à niveau était-elle abaissée ? Pourquoi cette voiture se trouvait-elle arrêtée sur les voies à l'approche du train ? Une enquête a été ouverte par la SNCF, qui rappelle que dans 98% des cas, cette situation résulte du non-respect du code de la route.

07/11/2018

VIDEO. "Regardez les barrières sont levées et le train passe" : "Envoyé spécial" a enquêté sur les ratés des passages à niveau

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/vide...

Mis à jour le publié le

Les passages à niveau français sont-ils dangereux ? Comment fonctionne le système de fermeture des barrières ? Pourquoi peut-il y avoir des ratés, comme le montrent les spectaculaires images amateur dans cet extrait du magazine "Envoyé spécial" ?

Ces cinq dernières années, 187 personnes sont mortes sur un passage à niveau. Les passages à niveau français sont-ils dangereux ? Un an après le drame de Millas (Pyrénées-Orientales), qui a coûté la vie à six collégiens dans un bus scolaire, "Envoyé spécial" a enquêté. Les passages à niveau, ou "PN" en jargon SNCF, sont au nombre de 15 405 en France. Et 450 000 fois par jour, les barrières sont censées se fermer. Mais il arrive parfois que le système ne fonctionne pas.

Un train qui coupe la route aux voitures

Un passage à niveau, comment ça marche ? En théorie, un kilomètre en amont, le train roule sur un petit boîtier. C'est une pédale d'annonce qui envoie un signal électrique pour lancer la procédure de fermeture des barrières. Les feux clignotent, l'alarme retentit, puis les barrières descendent. Le train peut alors passer en toute sécurité. Quand le système ne fonctionne pas... c'est ce que l'on appelle un "raté de fermeture".

Des ratés qui sont bien visibles sur ces incroyables images amateur diffusées dans un extrait du magazine "Envoyé spécial" du 8 novembre 2018. Sur une vidéo tournée par un automobiliste du Puy-de-Dôme, on voit passer le train derrière des barrières aux trois quarts levées, devant des véhicules heureusement à l'arrêt. Une autre vidéo, tournée dans les Alpes-de-Haute-Provence, montre un train coupant la route aux voitures, toutes barrières levées. 

Extrait de "Passages à risque", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 8 novembre 2018.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu