Avertir le modérateur

12/11/2015

LYON. Gare Part-Dieu : une grosse enveloppe avant les grands travaux

http://www.leprogres.fr/ain/2015/11/11/gare-part-dieu-une...

Publié le 11/11/2015 à 07:43

L’amélioration du noeud ferroviaire lyonnais, qui inclut l’augmentation de capacité de la gare de la Part-Dieu, représente un investissement de 421 millions d’euros, soit environ les deux tiers du contrat métropolitain du plan État/Région.

 Photo d’illustration Richard Mouillaud

Photo d’illustration Richard Mouillaud

Déjà voté par les assemblées de la région Rhône-Alpes et de la Métropole, le volet « métropolitain de la métropole lyonnaise du Contrat de plan État/Région pour la période 2015-2020 » a été officiellement signé, mardi, par Michel Delpuech, préfet de Région, Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional et Gérard Collomb, président de la Métropole.

Les trois parties se réjouissaient, ce mardi, de cette conclusion qui doit permettre de renforcer le dynamisme de Rhône-Alpes et de la Métropole. Au total, ce sont 657 millions d’euros qui seront investis.

Jean-Jack Queyranne, comme le préfet et le président de la Métropole, a souligné le fort investissement de 421 millions d’euros en faveur du « nœud ferroviaire lyonnais car il est stratégique ». Il a souligné l’importance de la gare de la Part-Dieu pour le trafic national et international, mais aussi rappelé que 60 % du trafic TER passait par ce pôle d’échanges lyonnais menacé d’asphyxie.

Un nouveau quai sera construit et la gare fera l’objet d’une importante rénovation.

L’enveloppe pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation sera, elle, de 200,5 millions d’euros.

01/08/2015

Rhône-Alpes : 76 millions d'euros pour rénover les lignes ferroviaires

http://www.francebleu.fr/infos/rhone-alpes-76-millions-d-...

par Charlotte Coutard, France Bleu Drôme Ardèche

Mercredi 29 juillet 2015 à 20h12

L’État vient de signer deux contrats de plan avec les régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Plusieurs dizaines de millions d'euros seront consacrés d'ici 2020 à la modernisation et à la rénovation de plusieurs lignes.

Rail SNCF.  © Fotolia.com

Une bonne nouvelle pour la ligne Valence - Gap. Elle doit subir dans les prochaines années quelques améliorations. L'Etat vient de signer deux contrats de plan avec la région Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur, pour faire des travaux sur la période 2015-2020.

Au total, 76 millions d'euros seront alloués à ces travaux : 45 millions financés par la région Rhône-Alpes, 20,5 millions par l’État et le reste par Provence-Alpes-Côte-d'azur. La région PACA finance une partie de ce qui se passe en Rhône-Alpes, car ce sont des lignes interrégionales.

Lyon et les petites lignes interrégionales au programme

Il y a deux priorités : le nœud ferroviaire autour de Lyon, ainsi que 6 petites lignes interrégionales. Des études vont être réalisées dans les prochains mois, pour identifier précisément les besoins, avant de commencer les travaux. Mais ce ne sera pas avant 2017.

Eliane Giraud est vice-présidente de la région Rhône-Alpes déléguée aux transports.

Mais 76 millions, d'euros, c'est largement insuffisant pour le président de l'association des usagers de la ligne Grenoble-Veynes-Gap. Pour Robert Cuchet, il va falloir beaucoup plus d'argent que cela, car le réseau est en très mauvais état.

Association des usagers de la ligne Grenoble-Veynes-Gap.

12/05/2015

Rhône-Alpes : ce que prévoit le plan Etat-Région signé par Valls et Queyranne

http://www.lyonmag.com/article/72693/rhone-alpes-ce-que-p...

12-05-2015 à 08:11

DR Franck Trabouillet / RRA

DR Franck Trabouillet / RRA

A l’occasion de sa visite à Lyon ce lundi, le Premier ministre s’est arrêté à la mi-journée au siège du conseil régional dans le 2e arrondissement.

C’est là qu’il a signé avec Jean-Jack Queyranne le contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020 ; un document par lequel l’État et une région s'engagent sur la programmation et le financement pluriannuels de projets importants.

Concrètement, près de 4,5 milliards d'euros seront consacrés à ces projets, auxquels s'ajoute 1,5 milliard d'euros au titre de la politique de la ville et du renouvellement urbain.
La priorité a été donnée au volet ferroviaire avec respectivement 253 et 298,7 millions d’euros de l’État et de la Région avec notamment au bout la modernisation du nœud ferroviaire lyonnais (NFL) qui passera entre autres par la création d’une douzième voie (voie L) en gare de Part Dieu, l’achèvement de l’opération sur les voies J et K en gare de Perrache, des aménagements sur les différents secteurs du nœud ferroviaire (installations de retournements à Vénissieux et Guillotière, adaptation du plan de voie en gare de Perrache, aménagements ponctuels favorisant la régularité sur l’axe Saint-Fons-Grenay…)…

360 millions d’euros seront consacrés à l’Enseignement supérieur ; cela se traduire par exemple à Lyon par le regroupement des équipes du Centre International de Recherche en Infectiologie dans des locaux adaptés au Biodistrict de Gerland.
Du côté du numérique, l’État accordera 387 millions d’euros afin que Rhône-Alpes puisse développer ma couverture très haut débit sur son territoire dans le cadre du plan "France Très haut Débit".
La transition écologique et énergétique recevra 287,4 millions d’euros tandis que le volet de la culture se verra attribuer 18,2 millions d’euros de l’État et 25,5 millions d’euros de la Région.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu