Avertir le modérateur

19/12/2014

SNCF. Perturbations sur la circulation des trains dans la région de Chambéry suite à un mouvement de grève

Bonjour,

La galère continue pour nous, il me semblait que c'était que 24h le droit de retrait?

Très difficile de comprendre quoique ce soit dans cette SNCF tout est possible surtout en ennuie !

Hein Mr Pépy, c'est la version SNCF du service public !

C'est votre manière de nous souhaiter joyeuses fêtes !

Affichage en gare de Bourgoin-Jallieu à 8h01 :

TER 18552 07h44 LYON P.DIEU Retard : 25 mn B
TER 887312 07h55 LYON PERR. SUPPRIMÉ 
TER 885313 08h05 ST ANDRE GAZ SUPPRIMÉ 
TER 17607 08h11 GRENOBLE SUPPRIMÉ 
TER 18503 08h17 CHAMBERY SUPPRIMÉ 
TER 17608 08h19 LYON P.DIEU SUPPRIMÉ 
TER 887310 08h27 LYON PERR. SUPPRIMÉ 
TER 887309 08h33 ST ANDRE GAZ Retard : 10 mn A
TER 17910 08h38 LYON P.DIEU SUPPRIMÉ
TER 17684 09h49 LYON P.DIEU SUPPRIMÉ 

Vu le manque cruel d'information, je vous conseil très vivement de vérifier régulièrement les sites gare-en-mouvement ou TER mobile afin de ne pas être surpris d'une suppression de tain de dernière minute.

Eric

 

------------------------------------------------------------------------------

Bonjour,

Comme vous avez pu le voir c'est la galère ce matin :

Affichage en gare de Bourgoin-Jallieu à 8h10 :
TER 17605 07h39 GRENOBLE Retard : 30 mn A
TER 17606 07h50 LYON P.DIEU Retard : 20 mn B
TER 18503 08h17 CHAMBERY SUPPRIMÉ
TER 17608 08h19 LYON P.DIEU SUPPRIMÉ
TER 887310 08h27 LYON PERR. SUPPRIMÉ
TER 17910 08h38 LYON P.DIEU SUPPRIMÉ
TER 17610 08h47 LYON P.DIEU Retard : 10 mn B
TER 18544 09h44 LYON P.DIEU SUPPRIMÉ

si les trains ne sont pas supprimés, ils sont fortement retardés car ils doivent effectuer des arrêts supplémentaires pour assurés un service minimum pour les gares intermédiaires

Eric

------------------------------------------------------------------------------

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2014/12/17/s...

Après plusieurs agressions survenues hier sur des contrôleurs SNCF, les agents de la région de Chambéry ont exercé leur droit d'alerte ce mercredi 17 décembre. Il faut donc prévoir des perturbations sur le trafic de vos TER, Intercités et TGV, en provenance ou à destination des Alpes.

  • Par Yoann Etienne
  • Publié le 17/12/2014 | 17:23, mis à jour le 17/12/2014 | 17:29

© AFP

© AFP
 
En raison d'un mouvement spontané, la circulation des TER sera fortement perturbée ce mercredi sur la région de Chambéry. Un mouvement de grève local impactera également les lignes 60, 61 et 62 le jeudi 18 décembre.

Après plusieurs agressions sur des contrôleurs SNCF, les agents de ce secteur exercent leur droit d'alerte. Il faut donc prévoir des perturbations sur le trafic de vos TER, Intercités et TGV, en provenance ou à destination des Alpes.
------------------------------------------------------------------------------
 

Trafic ferroviaire perturbé après l’agression d’un contrôleur

Les agresseurs ont été interpellés en gare de Grenobe. Photo Le DL Les agresseurs ont été interpellés en gare de Grenobe. Photo Le DL

Le trafic ferroviaire est perturbé en Savoie, en Isère et dans la Drôme après une agression de contrôleur dans un train Annecy-Valence mardi soir. Les agresseurs, qui ont brandi une arme de poing (elle s’est révélée factice ensuite), ont été appréhendés en gare de Grenoble par la SNCF. Déclenchant leur droit d’alerte, des contrôleurs de la région SNCF de Chambéry (dont fait partie Grenoble) n’ont pas assuré leur service cet après-midi. Certains trains ont été annulés ou remplacés par des cars. Selon un responsable de la SNCF, les choses devraient probablement rentrer dans l’ordre dans la soirée. Si tel n’était pas le cas, des transports de substitution par la route seraient mis en place dans les prochaines heures, a également indiqué la SNCF.

02/10/2014

En cas de gros retard, la SNCF dit-elle la vérité aux voyageurs ?

http://transports.blog.lemonde.fr/2014/10/01/en-cas-de-gr...

 

Cela fait maintenant un bon moment que le TGV traverse la Provence, reconnaissable à ses palmiers, ses villas et ses hypermarchés, à la vitesse d’un tortillard. Les voyageurs qui n’ont pas le regard absorbé par un écran ni par un bon roman, ou n’ont pas sombré dans une sieste providentielle, constatent l’évidence. Le train, un Metz-Nice, aura du retard à l’arrivée. Pourtant, aucune annonce par haut-parleur ne vient confirmer le manquement.

 

Au bout d'un quart d’heure, le convoi finit par pénétrer poussivement dans le périmètre de la gare de Toulon. Les voyageurs sont officiellement informés, par haut-parleur, d’un "accident de personne". Sur Twitter, plusieurs sources, y compris des quotidiens régionaux, confirment un suicide sur la voie. Lorsqu’un tel cas se présente, le retard moyen est de 2h30, comme le communique régulièrement la SNCF. Mais "à bord", comme on dit dans le langage maison, l’information demeure floue. "Un retard indéterminé", annonce le "chef de bord", appelé aussi "contrôleur".

 

Imprécisions. Sur les quais de la gare de Toulon, qui sommeillent dans la chaleur estivale, chacun songe alors à s’approvisionner en eau et en nourriture, mais sans se hasarder bien loin. Et pour cause : le retard demeure toujours "indéterminé". Il faut attendre une bonne demi-heure pour que les panneaux d’affichage consentent à indiquer "1h30" de retard puis une autre demi-heure pour que l’annonce précise "2h".

 

Le temps passe. Les voyageurs s’ébrouent sur le quai, cigarette pour les uns, café pour les autres, téléphone pour tout le monde. Un chariot rempli de petites bouteilles d’eau chemine sur le quai, suscitant aussitôt une petite ruée vers les voitures 4 et 14, celles des "voitures bars". Bientôt, le contrôleur, qui a peut-être eu l'idée de consulter ses collègues en gare, admet "2 heures" de retard, à l’unisson avec le panneau d’affichage. Dans ces conditions, il se garde bien de s'aventurer dans le train, à la rencontre des passagers. Ce serait s’exposer à des critiques, voire, quel risque, à des questions.

 

"D'un instant à l'autre". Une heure et demie environ après le début de l’incident, le chef de bord se montre soudain optimiste : "Ne vous éloignez pas de la gare, le train est susceptible de repartir d’un instant à l’autre". Nouvelle ruée. En quelques minutes, les déclarations se succèdent, parfois contradictoires selon les sources (gare, affichage et train). Des coups de sifflet intempestifs accentuent le sentiment d’affolement. Des gens courent. La voix du contrôleur annonce "notre TGV va repartir" puis, dans la même phrase, un bémol : "notre train est susceptible de repartir". Finalement, le TGV démarrera 10 minutes plus tard, mais parviendra à sa destination, Nice, avec un retard effectif de 2h30. Soit exactement le délai prévu pour un "accident de personne".

 

Minimiser ou pas. La SNCF minimise-t-elle volontairement les retards pour ne pas affoler ses voyageurs ? "La consigne serait plutôt de faire l’inverse", répond le service de presse de la compagnie ferroviaire, contacté suite à cet incident. "Mieux vaut éviter de décevoir les gens", indique-t-on, tout en assurant, bien entendu, que le personnel cherche "à indiquer un temps aussi proche que possible du retard que l’on constatera à l’arrivée".

 

Les contrôleurs, les annonces sur le quai et les panneaux d’affichage sont censés dispenser la même information. Depuis la fin 2013, des "Centres opérationnels de supervision" (la SNCF en dresse un bilan ici) suivent "en direct" la progression des TGV, "de J-2 à l’arrivée du train". Les informations, retards ou incidents, sont diffusées dans un même élan aux gares et aux contrôleurs. La SNCF assure y avoir "gagné en régularité et en information".

 

La tentation de l'optimisme. Las, la tentation demeure forte de montrer aux clients qu’on fait bien son travail et que, mais non, mais non, le retard n’est pas aussi important que vous l’aviez d’abord cru. Chacun aura pu le constater : lorsqu’un TGV retardé approche enfin sa destination finale, le contrôleur annonce "dix minutes de retard sur l'horaire prévu", omettant volontairement le fait qu’il lui faudra encore 5 bonnes minutes pour arriver à quai. L'affaire peut avoir des conséquences financières : lorsque le retard dépasse la demi-heure et que le délai est imputable à la compagnie ferroviaire, les voyageurs doivent être indemnisés. Enfin, dans un train parfaitement ponctuel, les voyageurs entendent de plus en plus souvent cette phrase incongrue : "notre TGV arrive à l’heure à sa destination". En voilà une bonne nouvelle.

 

Olivier Razemon

17/09/2014

Travaux du 15 septembre au 28 octobre 2014

Bonjour,

Il est très difficile pour tous de trouver très facilement les travaux sur notre ligne sur le site https://www.ter.sncf.com/rhone-alpes. Il n'y a pas de lien directe, le référencement sur Google est inexistant !!!

Impossible d'avoir une vue globale des travaux ou des retards

pour arriver Enfin à trouver seulement les travaux en cours (Belle anticipation pour nous voyageurs), nous sommes obliger de donner plusieurs informations contraignantes.

sans oublier qu'il faut cliquer sur Plus d'infos sur mon trajet pour obtenir le sésame : les fameux horaire de travaux !

Alors que ces horaires ne sont pas du tout nominatif et unique à un train sur un horaire précis mais concerne bien toute la ligne !

Ligne 1 : Lyon - Grenoble

http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/rhone_alpes/01aff_2014...

Ligne 54 : Lyon Chambéry

http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/rhone_alpes/54aff_2014...

Ligne 62  Grenoble St André le gaz

http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/rhone_alpes/62%20-%20G...

Il m'a fallut mettre rives - Grenoble pour obtenir cette dernière fiche horaire.

Mesdames, Messieurs de la SNCF, les travaux ne sont pas optionnelles pour nous voyageurs mais indispensable pour arriver à l'heure à nos rendez-vous au travail, pour aller chercher la nounou.

le TCL le fait très bien avec Google même avec des fautes d'orthographe !!!

http://www.tcl.fr/Me-deplacer/Infos-trafic

le FAI Free aussi : http://www.free-reseau.fr/

Pourquoi pas la SNCF ???

Je suis désolé pour le temps mis à informer les usagers de notre ligne.

Cela est dut à mes contraintes professionnelles mais surtout à la grande difficulté à trouver très facilement une information comme l'état du trafic ou des travaux (qui l'était auparavant).

Le voyageur ne doit pas galérer ou chercher ou s'abonner pour connaitre le trafic, les travaux à venir, les aléas !

cela doit être un service compris avec son abonnement

Cordialement,

Eric

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu