Avertir le modérateur

09/10/2018

Septembre 2018 Fermeture du guichet de la gare de L'Isle d'Abeau

Il y a de plus en plus de monde et de moins en moins de service.

Une vraie personne humaine accueillait les voyageurs pour les renseigner

DSC_0466.JPG

Maintenant c'est un automate sans sourire qui nous accueilles.... si il n'est pas en panne !

_20181003_075830.JPG

C'est beau le modernisme (bien maitrisé)

Grèves : les usagers jugent insuffisant le dispositif d'information de la SNCF

http://www.lefigaro.fr/conso/2018/10/08/20010-20181008ART...

Grèves : les usagers jugent insuffisant le dispositif d'information de la SNCF

VIDÉO - Les usagers incriminent notamment des informations fournies insuffisamment tôt et des difficultés pour savoir où trouver les informations, selon l'UFC-Que Choisir.

Les voyageurs ont-ils été correctement informés lors de la grève SNCF du printemps dernier? La réponse est «non», si l'on en croit une enquête réalisée par l'UFC-Que Choisir. D'après cette enquête, «les usagers ont eu recours à diverses sources d'information dédiées» mais «ces systèmes ont récolté un faible taux de satisfaction de la part des voyageurs».

Pour rappel, cette grève, qui s'est étendue du 3 avril au 28 juin, a eu un impact important auprès des usagers. Selon l'enquête de l'UFC-Que Choisir, 87% des 1 941 répondants ont eu au moins un de leur train annulé au cours de cette période.

Les voyageurs mécontents des renseignements reçus

Selon l'UFC-Que Choisir, la note moyenne des usagers concernant l'information fournie par la SNCF durant la grève s'élève à 4,8 sur 10. Les voyageurs ressortent donc globalement mécontents des renseignements reçus. «Les usagers incriminent en premier lieu des informations fournies insuffisamment tôt (64% d'insatisfaction), une difficulté pour savoir où trouver les informations (52%) et l'inexactitude de ces dernières (49%)», note l'enquête.

Pour s'informer, les voyageurs ont essentiellement consulté les sites de la SNCF à 58%, l'application de la SNCF à 35%, les SMS, alertes et e-mails de la SNCF à 24%, les réseaux sociaux de la SNCF (Twitter et Facebook) à 6% et enfin le site de la ligne de train à 5%.

 
 

SNCF : des usagers désabusés - Regarder sur Figaro Live

Des complications pour se faire rembourser

«La note de satisfaction moyenne portant sur l'information délivrée sur les dédommagements s'établit quant à elle à 4,2/10, un taux particulièrement faible», précise l'UFC-Que Choisir.

Si un dispositif d'indemnisation dédié a été mis en œuvre pour les abonnés (TER, TGV, Transiliens, Intercités), cela n'était pas le cas pour les non-abonnés. 77% des non-abonnés savaient qu'ils pouvaient prétendre à un dédommagement dans le cadre de la grève mais seulement 48% d'entre eux ont effectué une demande de remboursement ou d'échange. Et sur ces 48%, 35% déclarent avoir rencontré des difficultés au moment de leur demande.

«Ces plaintes visent en premier lieu une opacité quant à l'interlocuteur auquel s'adresser pour émettre la requête», précise l'enquête. Les mécontentements concernent également le traitement de la demande tardif voire inexistant ou encore l'impossibilité de se faire rembourser via le site SNCF.

29/08/2018

Wi-Fi dans les TER : une expérimentation lancée sur la ligne Mâcon / Lyon / Valence

Bonjour,

Dommage que le "loisir" passe avant l'INDISPENSABLE.

Hier Mardi 28 aout 2018, nous avons été plusieurs milliers d'usagers qui devaient se rendre sur leur lieu de travail à SUBIR pratiquement 2 heures de retards SANS aucune information, sur des travaux dont on ne connaissait pas du tout l'existence sur la gare de La Tour du Pin.

Il est en effet très stressant et très inconfortable de poiroter comme des c... durant plusieurs heures avec des retards qui augmente au fil du temps, bien loin du confort d'un siège et d'une connexion WIFI offerte.

Au lieu de s'éparpiller sur des gadgets digne des trains japonais (toujours à la minute près) on devrait d'abord réparer ce qui ne fonctionne pas.

Eric

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

Du Wi-Fi dans des TER de la région Auvergne Rhône-Alpes (ligne Mâcon - Lyon - Valence). L'expérience lancée ce mardi 28 août 2018 doit durer 18 mois... / © MAXPPP
Du Wi-Fi dans des TER de la région Auvergne Rhône-Alpes (ligne Mâcon - Lyon - Valence). L'expérience lancée ce mardi 28 août 2018 doit durer 18 mois... / © MAXPPP

L'expérimentation "Wi-Fi à bord des TER" financée par la région Auvergne Rhône-Alpes est lancée ce mardi 28 août. Une expérimentation lancée qui doit durer 18 mois. Dans un premier temps, ce test concerne trois rames de  l'axe Mâcon-Ville / Valence-Ville (via Lyon). 

Par Dolores Mazzola

Une expérience à bord des TER est lancée ce mardi 28 août. Elle vise à terme à améliorer la connectivité à bord des trains de la région. Durant 18 mois, les usagers vont bénéficier d'un système Wi-Fi gratuit. L'expérimentation, dont le coût s'élève à 1,3 million d'euros, est financé par la collectivité régionale. Auvergne Rhône-Alpes est la première région à se lancer dans cette démarche.

Le lancement de l'expérimentation avait lieu ce mardi 28 août à Lyon


Dans un premier temps, trois rames de TER de nouvelle génération circulant sur la ligne  Mâcon - Lyon -Valence sont concernées par cette expérimentation. Ces rames de TER sont identifiables grâce à un pictogramme apposé à l’extérieur sur la vitre de la porte d’accès ainsi qu’à l’intérieur au niveau des montants et sièges.
 

Comment ça marche ?

Des bornes Wi-Fi embarquées permettent l’accès au portail wifiter.sncf. Pour cela, un équipement a été installé sur la toiture de la rame afin de capter les signaux des différents opérateurs. Un second équipement est installé à l’intérieur de la rame pour rendre ces signaux accessibles et les diffuser auprès des voyageurs. Concernant le débit: sa vitesse variera en fonction de la couverture du réseau 3G ou 4G existant dans les zones traversées.

Pour avoir accès au portail wifiter.sncf, le voyageur qui monte à bord d'une rame équipée d'une borne doit activer la connexion Wi-Fi et choisir le réseau WIFI_TER_SNCF. Puis, il doit simplement entrer une adresse mail et cocher les conditions générales d'utilisation. Lors de cette première phase de test, les voyageurs et agents SNCF sont invités à donner leur avis sur ce service, apporter des propositions d’amélioration. Ils peuvent le faire grâce au portail (wifiter.sncf / rubrique « votre avis »), auprès des agents en gare ou à bord des trains.

Parallèlement aux bornes Wi-Fi, pour optimiser le dispositif, des vitrages "haut-débit" vont également être testés prochainement les lignes Lyon-Roanne-Clermont et Lyon-Bourg-en-Bresse.
Une deuxième étape de l’expérimentation «bornes Wi-Fi» est prévue début 2019 sur trois rames TER de la ligne Lyon-Grenoble, toujours sur des rames TER de nouvelle génération.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu