Avertir le modérateur

07/09/2016

Des usagers de TER demandent des dédommagements à la SNCF

http://www.leprogres.fr/lyon/2016/09/07/des-usagers-de-te...

Le 07/09/2016 à 06:50

Des usagers des lignes Lyon-Grenoble et Lyon- Chambéry ont été reçus mardi par la SNCF.  Photo F. S.

Des usagers des lignes Lyon-Grenoble et Lyon- Chambéry ont été reçus mardi par la SNCF. Photo F. S.

Des usagers des lignes Lyon-Grenoble et Lyon-Chambéry se sont rassemblés mardi matin devant le siège de la direction régionale de la SNCF à Lyon. Une manifestation organisée par l’ADUT (Association dauphinoise des usagers du train) qui demande une gratuité de deux mois d’abonnement en dédommagement des perturbations récurrentes sur ces lignes à la suite de travaux et de grèves.

Non satisfaits de la réduction de 25 % sur l’abonnement de septembre proposée par la SNCF, ils aspirent aussi à une plus grande transparence dans la mise en place des horaires. Une délégation a été reçue. Si la perspective d’une gratuité de deux mois a été écartée, leurs interlocuteurs de la SNCF ont confié que leurs revendications seraient étudiées. Un rendez-vous a été fixé en novembre avant l’instauration des nouveaux horaires et le retour, en fin d’année, de trains encore supprimés aujourd’hui en raison de travaux.

F. S.

Mardi 6 Septembre à partir de 7h30 devant le siège de la direction régionale Rhône-Alpes de la SNCF au pied de la Tour Incity

Bonjour,

Après le rassemblement du 23 juin devant l'Hôtel de région Auvergne-Rhône-Alpes à Confluence dont l'objectif était d’obtenir la gratuité pour 2 mois d’abonnement suite aux dysfonctionnements de ce début d’année, M. Laurent WAUQUIEZ a soutenu notre demande, cf. courrier en PJ.

Devant l’absence de réponse de la SNCF, nous vous attendons Mardi 6 Septembre à partir de 7h30 devant le siège de la direction régionale Rhône-Alpes de la SNCF au pied de la Tour Incity
116 Cours Lafayette
69003 Lyon

Une association d'usagers a eu mi-août une réponse en off de la SNCF : la SNCF accepterait une réduction de 25% sur l'abonnement de septembre, sous le prétexte que la SNCF ne veut pas de double peine ! Comme fixé dans la dernière convention (le projet de la garantie voyageur n'a pas été retenu par le nouvel exécutif), la SNCF aurait versé à la Région Auvergne-Rhône-Alpes des "millions d'euros" pour les trains n'ayant pas circulé, pour la SNCF c'est à la Région de décider si elle répercute en partie cette somme aux usagers.

Encore une fois, l'usager a droit à la double peine : Abonnement payé par avance et Surcoût à assumer pour pallier le service non rempli par la SNCF pour cause interne à la SNCF. Et l'usager serait le seul à assumer cette double peine !

La SNCF vient de faire part à certains d'entre nous d'une offre spéciale de -25% sur leur abonnement mensuel de septembre. Mais rien pour les usagers utilisant des abonnements hebdomadaires, rien non plus pour les lycéens et étudiants. Il est clair que cette offre commerciale vise à essayer d'enrayer la baisse de la fréquentation et n'a aucun lien avec un dédommagement éventuel des conséquences financières des dysfonctionnements du premier semestre 2016 !

Encore une fois, l'usager serait le dindon de la farce entre la SNCF et la région.

Notre présence nombreuse le 6 septembre montrera notre détermination et le bienfondé de notre demande.

A nous de nous rendre disponibles pour être présents en nombre !

Pour l'ADUT,

Patrice BELVEGUE

Secrétaire de l'ADUT

--

Association Dauphinoise des Usagers du Train
1285, Route de la croix St Marc
38440 Ste Anne sur Gervonde
Email : adut.ter.ra@gmail.com
Blog :  http://adut.20minutes-blogs.fr/


20160627 - L. WAUQUIEZ pour G. PEPY - SNCF - Dde indemnisation abonnés.pdf

03/09/2016

Suppressions de TER: nouvelles pénalités pour la SNCF en Paca

http://www.maritima.info/depeches/societe/region/43977/su...

Les régions Paca et Auvergne-Rhône-Alpes vont imposer des pénalités à la SNCF en raison de nouvelles suppressions de TER par manque de conducteurs, un problème reconnu par la compagnie ferroviaire qui entend "régler cette situation d'ici la fin de l'année".

La pénurie de conducteurs de TER a touché plusieurs régions depuis février et a conduit la SNCF à mettre en place des "plans de transports adaptés", incluant des suppressions de trains en heures creuses et des bus de substitution.

"Les difficultés de début d'année perdurent et n'ont donc pas été solutionnées en dépit de vos engagements", a écrit Christian Estrosi, président de Paca, dans un courrier adressé au président la SNCF, Guillaume Pepy, et publié sur son compte Twitter mardi.

M. Estrosi y déplore la suppression de 7% des TER circulant en semaine et 4% le weekend, sur la période du 29 août au 6 novembre et annonce qu'il "exigera le remboursement" des dessertes non réalisées, ce que prévoient les conventions entre la SNCF et les régions.

En Auvergne-Rhône-Alpes, le "plan de transport adapté" appliqué depuis avril devait s'achever en juillet mais se poursuivait début septembre sans date de fin connue.

"La situation est inacceptable. C'est 100% la responsabilité de la SNCF, on va leur imposer des pénalités", a déclaré à l'AFP le président de la région, Laurent Wauquiez, qui avait déjà demandé une compensation de 15 à 20 millions d'euros pour la période d'avril à juillet.

Les régions Hauts de France et Nouvelle-Aquitaine avaient aussi réclamé des pénalités à la SNCF.

"Depuis le début de l'année, on a amélioré la situation" mais Paca et Auvergne Rhône-Alpes "restent les plus affectées" par le manque de conducteurs, a expliqué à l'AFP Olivier Devaux, directeur des opérations TER à la SNCF.

Dans chaque région "une quarantaine" de trajets quotidiens sont actuellement supprimés, sur 1.400 en Auvergne-Rhône-Alpes et 560 en Paca (420 le weekend), et la compagnie souhaite "régler cette situation d'ici la fin de l'année", a-t-il ajouté.

M. Pepy avait reconnu en mars une "erreur de prévision" du nombre de départs à la retraite et promis le recrutement de 1.000 nouveaux conducteurs en 2016.

"A fin juin, 560 sont entrés en formation", a indiqué M. Devaux, rappelant que l'apprentissage du métier de conducteur dure 18 mois et que "compte tenu de ces délais, l'amélioration de la situation ne peut être que progressive".

afp

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu