Avertir le modérateur

13/05/2018

Grève du Dimanche 13 Mai 2018

Bonsoir,

Veuillez trouver ci-dessous les horaires pour demain

 

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/horaires/gr...

01 - Lyon - Bourgoin - Grenoble

Grenoble - Bourgoin-Jallieu - Lyon / dimanche 13 mai

54 - Chambéry - Lyon

Chambéry - Lyon / dimanche 13 mai

62 - Grenoble - St André le Gaz

Grenoble - St-André-le-Gaz / dimanche 13 mai

Mis à jour le samedi 12 mai à 16h00

La grève SNCF profite largement au covoiturage

http://www.leprogres.fr/loire-42/2018/05/11/la-greve-sncf...

Depuis le 3 avril, la grève des cheminots occasionne, toutes les semaines, de grosses perturbations du trafic ferroviaire. Un peu déboussolés au départ, les usagers ont finalement vite pris le pli en adaptant leurs horaires ou en trouvant d’autres moyens de transport.

Le 12/05/2018 à 08:04

Photo d'illustration Thibaut ALEXPhoto d'illustration Thibaut ALEX

Et celui à qui profite le plus la grève, c’est bien le covoiturage. L’activité du site Blablacar, qui met en lien conducteurs et passagers, a d’ailleurs doublé depuis début avril.

« On observe des pics lors des grèves, et surtout au début du mouvement, où le nombre d’inscriptions a fortement augmenté, indique-t-on chez Blablacar. Aussi bien du côté des demandeurs que du côté des conducteurs ».

Ainsi, il y aurait eu sept fois plus de voyageurs le premier jour de grève! Et depuis, on compte, en moyenne, deux fois plus de sièges proposés sur le site.

"Les jours de grève, je reçois beaucoup plus de demandes"

Sofiane vit à Saint-Chamond et prend tous les jours sa voiture pour aller travailler à Lyon. Au début de la grève SNCF, il s’est inscrit sur un site de covoiturage. À 3,70 euros le trajet, l’objectif est surtout de « rendre service et d’aider ceux qui sont coincés ».

Et ça fonctionne: « En général, je transporte trois ou quatre personnes par semaine. Mais les jours de grève, je reçois beaucoup plus de demandes, et notamment de gens qui n’ont pas de trains, ou pas aux horaires qui leur conviennent. »

Plus de détails dans nos éditions payantes du samedi 12 mai

Grève SNCF : "le dialogue social a véritablement commencé cette semaine", estime Luc Bérille

http://www.europe1.fr/emissions/l-interview-politique-du-...

08h43, le 12 mai 2018, modifié à 09h38, le 12 mai 2018

http://www.europe1.fr/videos/embed/3649913

L'interview politique du week-end est une chronique de l'émission Europe 1 Week end

Ce samedi, Wendy Bouchard reçoit Luc Bérille, secrétaire général de l'Unsa, pour évoquer notamment les ponts du mois de mai, et la grève à la SNCF.

"Le dialogue social a véritablement commencé cette semaine", estime Luc Bérille, le secrétaire général de l'Unsa - Union nationale des syndicats autonomes. Invité d'Europe 1 weekend samedi, le syndicaliste dresse, à l'aube de la 17ème et 18ème journée de grève sur les 36 prévues par l'intersyndicale, un premier bilan du mouvement social, à mi-parcours. 

Besoin d'engagements. "La grève a été déclenchée sur l'impossibilité d'engager un dialogue", commence par rappeler Luc Bérille. "Le premier bilan, c'est que ça a permis de déclencher une entrevue avec le Premier ministre et avec Elisabeth Borne [ministre des Transports,ndlr]", se félicite le secrétaire général de l'Unsa. Si le dialogue avec le gouvernement a commencé, la bataille est loin d'être terminée : "pour le moment, les choses se sont bien passées, mais il nous faut toute une série d'engagements", explique-t-il. "Nous avons besoin d'engagements financiers pour assurer la pérennité des entreprises du secteur".

Invité(s) : Luc Bérille, Secrétaire Général de l'Unsa, l'Union nationale des syndicats autonomes

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu