Avertir le modérateur

12/06/2012

Mouvement social local du jeudi 14 juin 2012

Comme nous vous l'expliquions précédemment un mouvement social était à prévoir ce jeudi :

http://adut.20minutes-blogs.fr/archive/2012/06/09/mouveme...

En raison d'un mouvement social local, le trafic des TER sera légèrement adapté.

01 Grenoble - Bourgoin-Jallieu - Lyon

01 Grenoble - Bourgoin - Lyon - jeudi 14 juin

Aucun train en heure de pointe sont supprimé.

Départ de Grenoble à 10h26 Arrivé à Lyon Part Dieu 11h46 SUPPRIME

Départ de St André le Gaz à 12h45 Arrivé à Lyon Perrache 13h41 SUPPRIME

Départ de St André le Gaz à 16h15 Arrivé à Lyon Perrache 17h11 SUPPRIME

Départ de Lyon Perrache à 14h49 Arrivé à Lyon Perrache 15h47 SUPPRIME

Départ de Lyon Part-Dieu à 8h44 Arrivé à Grenoble 10h13 SUPPRIME

-----------------------------------------------------------------------------------------

Tract diffusé par SUD-Rail aujourd'hui au sujet de ce mouvement social:

tract régional ANS usagers 12 juin 2012.pdf

-----------------------------------------------------------------------------------------

http://www.humanite.fr/social-eco/sncf-la-cgt-denonce-une...

- le 13 Juin 2012

SNCF : La CGT dénonce une politique "indigne d'une entreprise publique de service public"

La CGT Cheminots a interpellé mercredi le gouvernement et la direction de la SNCF sur l'emploi, estimant que l'entreprise publique lançait "un plan social dissimulé" en prévoyant 1 500 suppressions de postes en 2012. Elle organise jeudi une série d'actions locales pour sensibiliser la direction et les pouvoirs publics sur ces questions.

"Il y a urgence" et "nous avons dépassé les limites du supportable pour offrir des trains à l'heure et maintenir des niveaux de sécurité. Il y a plus de travaux, plus de trains et moins de moyens et d'agents", a expliqué à la presse Gilbert Garrel, secrétaire général de la CGT Cheminots. Dans toutes les activités de la SCNF (voyageurs, fret, maintenance et gares), "la situation se dégrade", souligne la CGT Cheminots, qui demande une rencontre dans les plus brefs délais avec le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier.

Selon la fédération, 750 emplois de vendeurs vont disparaître (soit 20% du nombre total), ce qui va "accroître la déficience de l'accueil, réduire les horaires d'ouverture de certains guichets, voire entraîner des fermetures", selon le secrétaire général. Dans les ateliers matériels, 620 emplois vont disparaître et 1 400 au fret, selon la fédération. Les effectifs de la maison mère, c'est-à-dire de l'établissement public (Epic) SNCF sans les filiales du groupe, ne cessent de baisser depuis plusieurs années et avoisinent les 155 000 postes. La CGT évalue le solde des emplois à -1.750 (différence entre les embauches, d'une part, et les départs à la retraite, d'autre part). Chaque année, 4 500 embauches sont effectuées au sein de cet Epic et environ 7 000 agents partent à la retraite. Aujourd'hui, 30% des recrutements se font hors statut de l'Epic, selon la CGT, qui regrette par ailleurs le recours fréquent à des intérimaires ou des CDD. La fédération a calculé qu'en 2011, le recours à l'intérim et aux CDD représentait l'équivalent de 548 emplois pour un montant dépassant les 20 millions d'euros.

La CGT dénonce une politique "indigne d'une entreprise publique de service public" et "la casse du service public et du fret". Elle organise jeudi une série d'actions locales pour sensibiliser la direction et les pouvoirs publics sur ces questions. Fin mai, la CGT, l'Unsa, SUD rail et la CFDT avaient déjà interpellé dans un courrier commun la ministre de l'Ecologie, Nicole Bricq.

19/05/2012

Vendredi 18 mai 2012 Agression d'un contrôleur : Le trafic des TER a repris en Rhône-Alpes

http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/agression...

A la suite d'une réunion direction régionale-syndicats Sud Rail et CGT, le trafic des TER a repris en Rhône

L'agression est survenue jeudi peu avant 20h30, à bord d'un TER assurant la liaison Lyon-Saint-Etienne. (Photo d'illustration)
L'agression est survenue jeudi peu avant 20h30, à bord d'un TER assurant la liaison Lyon-Saint-Etienne. (Photo d'illustration) AFP/PATRICK VALASSERIS

Le trafic des TER a repris en Rhône-Alpes vendredi en fin d'après-midi, les contrôleurs, qui avaient cessé le travail dans la matinée après l'agression d'un de leurs collègues, la veille, à la gare de Lyon-Part-Dieu, ayant mis un terme à leur action, ont annoncé la direction et les syndicats. « Le droit de retrait de l'ensemble des contrôleurs de la région vient de prendre fin (vendredi) à 17h et le trafic reprend donc progressivement », a annoncé Sud-Rail dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion direction régionale-syndicats Sud Rail et CGT.

 

Cette réunion « a permis d'obtenir des avancées », indique Sud Rail, « la plus importante d'entre elles étant la reconnaissance des trains de soirée entre Lyon et Saint-Etienne comme des trains sensibles, ce qui veut dire que l'équipement de ces trains sera renforcé », assure le syndicat. « Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) devra définir avec précision les trains en question la semaine prochaine », ajoute Sud Rail. Dans un communiqué distinct, la CGT a annoncé qu'une Commission sûreté qui devait avoir lieu le 26 juin sera avancée, une information confirmée par la SNCF. Celle-ci a fait part dans un communiqué « de son émotion à la suite de l'agression » et a exprimé « sa compassion à l'agent agressé et à ses collègues de travail ».

Une agression sur la liaison Lyon - Saint-Etienne

L'agression est survenue jeudi peu avant 20h30, à bord d'un TER assurant la liaison Lyon-Saint-Etienne, alors que la rame était sur le point de prendre le départ en gare de Lyon Part-Dieu. Selon la SNCF, alors qu'il tentait de s'interposer entre deux clients, le contrôleur a été pris à partie et brutalisé. L'auteur de l'agression a immédiatement été interpellé par la Surveillance générale SNCF.

Vendredi matin, les contrôleurs avaient cessé le travail, une action occasionnant de fortes perturbations sur le trafic des TER dans la région. En revanche, le trafic des trains grandes lignes n'a pas été concerné.

18/05/2012

Vendredi 18 Mai 2012 Grève spontanée des contrôleurs SNCF à Lyon, plusieurs lignes TER perturbées

http://www.lyonmag.com/article/40306/greve-spontanee-des-...

Photo DR

 Photo DR

 Plusieurs TER sont supprimés au départ ou à l'arrivée des gares Part-Dieu et Perrache. Les cheminots de la région de Lyon ont décidé de cesser le travail vendredi matin. Un mouvement qui fait suite à l'agression jeudi soir à la Part-Dieu d'un contrôleur qui s'était interposé pour éviter l'agression d'un passager. Selon la CGT, il a été brutalisé et s'est vu accorder une interruption temporaire de travail. Les cheminots protestent contre une situation générale de dégradation de la sûreté. Avec, selon les chiffres de la direction SNCF, plus de 3200 agressions dans la région de Lyon en 2011, soit une hausse de 24% par rapport à 2010. Ils réclament plus de moyens humains. En fin de matinée vendredi, la SNCF indique que "des perturbations sont à prévoir sur l'ensemble des lignes dès à présent" et "invite les voyageurs à différer vendredi leur départ." Selon les syndicats Sud-Rail et CGT, "une première rencontre a eu lieu à la mi-journée entre la direction et des représentants du personnel (...) Une deuxième rencontre aura lieu dans l'après-midi."

--------------------------------------------

http://alpes.france3.fr/info/graves-perturbations-sur-les...

S'agissant d'un "cessez-le-travail" et non d'une grève classique, la Direction Régionale de la SNCF se dit dans l'incapacité de prévoir quels TER ou TGV partiront aujourd'hui. La SNCF demande à ses clients de reporter leur voyage en ce vendredi 18 mai.

L'appel de la CGT a été lancé à la suite de l'agression d'un contrôleur hier soir, dans le TER Lyon/ St Etienne de 20h24. L'agent de contrôle a été violenté au moment où il tentait de s'interposer entre deux personnes. Son agresseur a été interpelé.

 Cet arrêt de travail des contrôleurs étant sans préavis, la Direction de la SNCF explique ne pouvoir établir un plan de transport adapté.

 Le mouvement concerne les contrôleurs de Lyon et tous les TER qui partent, arrivent ou transitent par la ville de Lyon. Mais aussi les TGV, par ricochet.

--------------------------------------------

Affichage en gare de Lyon Part-Dieu :

SUITE A L'AGRESSION D'UN CONTROLEUR ARRET DE TRAVAIL D'UNE PARTIE DU PERSONNEL LA CIRCULATION DES TRAINS EST FORTEMENT PERTURBEE

en Gare de Grenoble :

SUITE A L'AGRESSION D'UN CONTROLEUR ARRET DE TRAVAIL D'UNE PARTIE DU PERSONNEL LA CIRCULATION DES TRAINS EST FORTEMENT PERTURBEE SUR LE SECTEUR LYONNAIS MERCI DE DIFFERER AUTANT QUE POSSIBLE VOS DEPLACEMENTS

---------------------------------------------

On peu noté que les 2 trains supprimés sont à destination de St Etienne et de Roanne mais aucun concerne notre ligne.

Bon retour et bon week-end pour les courageux qui n'ont pas fait le pont.

Eric

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu