Avertir le modérateur

02/06/2016

Lyon: Le réaménagement du pôle d'échanges de Perrache bientôt réalité

http://www.20minutes.fr/lyon/1856011-20160531-lyon-reamen...

URBANISME De lourds travaux sont prévus entre 2017 et 2019 pour moderniser cet ensemble qui coupe aujourd'hui la Presqu'Ile en deux...

L'accès à la gare de Perrache va être simplifié et modernisé d'ici à 2019, à Lyon.
L'accès à la gare de Perrache va être simplifié et modernisé d'ici à 2019, à Lyon. - Colas Vienne/Atelier Ruelle

Elisa Frisullo

Ceux qui imaginaient encore voir cette verrue urbaine disparaître du paysage lyonnais seront déçus. Mais qu’ils se rassurent. Les aménagements prévus devraient tout de même clairement améliorer l’image du quartier et l’attractivité des lieux. Ce mardi, le projet de requalification du pôle d’échanges multimodal de Perrache a été présenté par la Métropole, la Région, le Sytral et la SNCF, principaux acteurs de ce chantier de 36.2 millions d’euros.

Cette requalification, sur laquelle chacun est invité à s’informer et à se prononcer dans le cadre de la concertation en cours, est destinée à rétablir les circulations entre le Nord et le Sud de la Presqu’ile, coupés par le pôle d’échanges de Perrache érigé en véritable barrière entre le centre-ville historique et le Confluent. « Cette machine à circuler imaginée dans les années 70 s’est transformée en punition pour quiconque veut l’emprunter », estime Pierre Joutard, directeur général de la Société publique locale (SPL) Lyon Confluence.

La Voûte Ouest transformée

« Aujourd’hui, 100.000 personnes transitent chaque jour par le centre d’échanges et la gare. Cette fréquentation aura doublé en 2030. Il faut que nous soyons capables d’accueillir ces utilisateurs dans de meilleures conditions », ajoute Judith Beuve-Teichert, chargée de mission à la SPL. Dès 2017 et jusqu’en 2019, l’essentiel des travaux, revus de moitié par rapport au projet prévu en 2013 et alors évalué à 65 millions d’euros, portera sur le réaménagement de la voûte Ouest de Perrache. Long de 300 m, ce passage insalubre reliant la place Carnot à celle des Archives est aujourd’hui emprunté par des piétons, cyclistes et voitures.

La requalification imaginée par le cabinet Ruelle prévoit de transformer ce parcours en un trajet confortable et sans obstacle. Pour gagner en lumière naturelle, le nord de la voûte sera ouvert sur la place Carnot et, entre le centre d’échanges et la gare, une portion à ciel ouvert sera créée. Le plafond de la voûte sera habillé d’inox et un nouvel éclairage public est prévu. L’accès au métro, quasiment invisible actuellement, sera réaménagé et une consigne à vélo devrait également voir le jour dans ce passage qui sera dédié aux piétons et cyclistes et fermé aux voitures.

La gare accessible de plain-pied depuis les Archives

L’autre grand axe de ce chantier sera la requalification des accès à la gare depuis la place des Archives. L’entrée, aujourd’hui possible uniquement par deux escaliers mécaniques, se fera de plain-pied. Les escalators seront supprimés et une fois passé le hall d’accueil, les voyageurs pourront cheminer sur une pente douce qui permettra d’accéder aux quais par des escaliers et des ascenseurs.

La voûte Ouest de Perrache, totalement insalubre, sera totalement réaménagée et ouverte sur la place Carnot.
La voûte Ouest de Perrache, totalement insalubre, sera totalement réaménagée et ouverte sur la place Carnot. - Colas Vienne . Atelier Ruelle

Au rez-de-chaussée, un restaurant avec terrasse devrait ouvrir sur la place des Archives. « L’objectif est de rendre l’usage de cette gare et du train plus facile, afin d’inciter le public à utiliser les TER. L’important pour nous est également qu’elle soit accessible aux personnes à mobilité réduite », ajoute Pierre Bérart, conseiller régional.

Sur ce projet, le conseil régional a prévu de participer à hauteur de 3,7 millions d’euros, tout comme l’Etat. La SNCF devrait débourser 3,8 millions d’euros, le Sytral 10 millions, la ville de Lyon 1,5 millions et la Métropole 15,5 millions d’euros. En raison des contraintes budgétaires, la requalification de l’entrée du Pôle, côté Carnot, et la suppression de la passerelle reliant le centre d’échanges à la gare, ont été reportées et devront attendre plusieurs années encore.

03/04/2016

Menace terroriste: la SNCF va déployer des agents armés dans les trains

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menace-terrorist...

Par LEXPRESS.fr , publié le , mis à jour à

Guillaume Pepy, patron de la SNCF, annonce le renforcement des mesures de sécurité dans les trains et les gares (illustration)Guillaume Pepy, patron de la SNCF, annonce le renforcement des mesures de sécurité dans les trains et les gares (illustration)express 3 avril 2016.jpg

Portiques de sécurité, patrouilles armées, chiens renifleurs, vidéosurveillance... Guillaume Pepy a annoncé le renforcement des mesures de sécurité dans les gares et les trains.

Depuis l'attentat manqué du Thalys, la question de la sécurité dans les trains est au centre des préoccupations. Le patron de la SNCF Guillaume Pepy a détaillé ce dimanche dans le Grand Rendez-vous Europe 1/iTélé quelques-unes des mesures qui allaient être mises en oeuvre dans les prochaines semaines, à la suite de l'adoption de la loi Savary sur la sécurité et la lutte contre la fraude dans les transports.  

Des agents de sûreté pourront patrouiller armés dans les trains

"Nos agents de sûreté vont avoir le droit de circuler, armés ou en civil, dans les trains", a déclaré Guillaume Pepy. Ils seront "habilités, entraînés à tirer". En outre, les agents de la SNCF pourront fouiller des bagages. Dans les trains, toujours, "les images des caméras de surveillance seront surveillées en permanence par un centre de sécurité". 

Dans les gares, les portiques de sécurité seront maintenus pour les Thalys. "Une trentaine de chiens renifleurs, une vingtaine d'unité de profileurs" seront également déployés, ainsi que des dispositifs de détection des explosifs et des armes à l'entrée des quais dans certaines gares. "On va renforcer la sécurité et moderniser les caméras de surveillance qui détecteront les mouvements suspects", a ajouté le patron de l'entreprise. 

Le surcoût qu'entraînent ces mesures de sécurité ne sera pas supporté par les clients, a assuré Guillaume Pepy, qui indique que "la SNCF dépense environ 400 millions d'euros pour ses mesures de sécurité".  

Loi Savary: pour les fraudeurs, la fête est finie

La proposition de loi Savary, votée le 9 mars 2016, doit par ailleurs rendre la vie dure aux resquilleurs dans les transports publics. Notamment en créant un "délit de soustraction à relevé d'identité" (le fait de fuir quand on est arrêté par un contrôleur), passible de deux mois de prison et 7500 euros d'amende; ceux qui déclinent leur identité devront la justifier (pour éviter les adresses fantaisistes), sous peine de 11 euros d'amende.  

Les multirécidivistes (dès cinq fraudes par an) seront susceptibles de se voir infliger six mois de prison et 7500 euros d'amende. Enfin, ceux qui signaleront sur les réseaux sociaux la présence de contrôleurs dans le métro seront passibles de deux mois de prison et 3750 euros d'amende.

21/03/2016

Le wifi gratuit et illimité est disponible dans plus de 120 gares !

http://www.gares-sncf.com/fr/actualites/wifi-gratuit-illi...

 
WiFi en gare © SNCF

Le WiFi gratuit et illimité est disponible dans plus de 120 gares de France. Le déploiement est en cours pour les gares d’Ile-de-France.

CONCRÈTEMENT, COMMENT ÇA MARCHE ?

L’accès au WiFI est disponible dans les bâtiments voyageurs des gares (hors quais, souterrains et parvis de gares). Il sera également disponible dans les gares souterraines d'ile-de-France (comme par exemple Paris Gare de Lyon, Paris Gare du Nord, Paris-Austerlitz). Le WiFi est accessible à tous, depuis un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone.

Pour y accéder en gare, activez la fonction WiFi de votre support et sélectionnez le réseau intitulé « SNCF gare-gratuit ». Après l'ouverture du navigateur Internet, vous serez automatiquement dirigé vers le portail d’accès. Deux choix vous sont alors proposés :

  • Se connecter au WiFi Classique en débit standard (512kb/s) : un accès direct au service gratuit, illimité et sans inscription pendant 20 minutes. Au-delà de ce délai, vous serez invité à vous reconnecter.
  • Se connecter au WiFi Ultra-Rapide haut-débit (2Mb/s) : après le visionnage d’une page publicitaire, vous êtes invités à remplir un formulaire en laissant votre nom, prénom et mot de passe, d'accepter les conditions générales d’utilisation du service, puis à cliquer sur « me connecter ». Vous serez ainsi immédiatement connecté, et vos identifiants vous permettront de vous connecter dans toutes les gares équipées en toute transparence. Le visionnage d’une seule publicité permet de se connecter sans limite de durée.

Pour vous reconnecter au WiFi depuis une autre gare, pensez à bien réactiver le WiFi de votre support et à mémoriser vos identifiants (login et mot de passe).

La solution WiFi SNCF dans les gares est déployée avec Nomosphère, opérateur de solutions WiFi. Son offre intègre la mise en place de réseaux WiFi dédiés, évolutifs, de haute performance, et l’exploitation de bout en bout de ces réseaux. Le service a été conçu pour répondre aux besoins des milliers de voyageurs quotidiens des gares.


LE WIFI EN GARE, ADAPTÉ A TOUS LES USAGES

Que l'on parte en voyage, pour un trajet du quotidien, un déplacement professionnel, que l'on soit touriste ou tout simplement de passage dans la gare, cette nouvelle connectivité est utile pour tous !

Pour Patrick Ropert, Directeur Général de SNCF Gares & Connexions : « Avec l’arrivée du WiFi gratuit et illimité, la gare devient un lieu où l’on vit connecté en un clic ou un glissement de doigt via son ordinateur, sa tablette ou son mobile. Le WiFi haut-débit facilite la vie des gens, leur permet de rester informé, de se divertir ou de travailler via leurs outils connectés à Internet ».


EN ROUTE VERS LA GARE DIGITALE

L'arrivée du WiFi en gare est une étape de plus vers la Gare Digitale qui rend l'information voyageurs accessible au plus grand nombre. L'arrivée du WiFi complète la gamme de services digitaux déja dispnobiles en gare tels que les Playing-Wall, les applications mobiles comme "G Envie" ou les WeBike, vélos de rechargement. C’est tout l’univers des services numériques des gares qui devient accessible plus facilement, rapidement et confortablement.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu