Avertir le modérateur

27/10/2018

Après la pagaille à Part-Dieu et Perrache cette nuit, le trafic SNCF a repris normalement à Lyon

https://www.leprogres.fr/rhone-69/2018/10/26/retards-mons...

Le 26/10/2018 à 23:07 mis à jour Aujourd'hui à 06:54

Photo d'illustration Le ProgrèsPhoto d'illustration Le Progrès

Ce samedi en début de matinée, le trafic SNCF a repris normalement, après la pagaille qui s'est produite dans la soirée de vendredi. Aucun train n'affiche de retard dans les gares de Lyon Perrache et Part-Dieu.

De très grosses perturbations avaient été enregistrées, toute la soirée de vendredi, dans la région lyonnaise et le sud est de la France, sur le réseau SNCF. De nombreux trains ont dû être détournés, entraînant des retards de plusieurs minutes à plusieurs heures. 

Une caténaire en cause

Un problème électrique sur une caténaire entre Avignon et Valence, sur la voie montante de l'axe Paris - Montpellier, était à l'origine de cette pagaille. Un premier train a été arrêté en pleine voie pendant plus de deux heures. Il a pu repartir vers 21h30. Le point de départ de grosses complications: de nombreux autres TGV ont été déviés, la vitesse a été limitée, ce qui a généré les retards.

Certains passagers se sont retrouvés coincés dans des gares, à Perrache et surtout à Part-Dieu, faute de correspondance, notamment ceux en partance pour Saint-Etienne. Des nuits à l’hôtel ont été proposées par la SNCF. 

Photo Le Progrès
Photo Le Progrès

Des retards de 3 heures

Vendredi à minuit trente, le train en provenance de Paris et qui devait arriver à 22h56 à la Part-Dieu était annoncé avec un retard de 3 heures ; les trains en provenance de Nantes et Rennes qui devaient arriver à 23h45 à Lyon avaient une heure de retard selon la SNCF. Le TGV en provenance de Paris qui devait rejoindre la Part-Dieu à 23h55 était quant à lui annoncé avec 2h30 de retard. Il est finalement arrivé à 2h55, soit avec trois heures de retard.

20/10/2018

Grève des TCL à Lyon : quelles perturbations ce 22 octobre ?

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/greve-des-tcl-a-lyo...

Les régulateurs du réseau métro seront en grève ce 22 octobre. Ils protestent contre des changements de l'organisation du centre de contrôle métro. Quelles seront les perturbations ce 22 octobre ? Comment le service sera-t-il assuré ? 

Cette journée du lundi 22 octobre devrait être marquée par une grève sur le réseau TCL dont le préavis court jusqu'à la fin de l'année. Les régulateurs du réseau métro protestent contre un changement d'organisation du centre de contrôle, suite à l'automatisation de la ligne B. Selon la CGT : "chaque ligne de métro pourra être gérée par un opérateur seul contre trois aujourd’hui conformément aux textes en vigueur". De son côté, Keolis dément toute réduction de poste, parlant "même de renfort d'effectifs".

Ainsi, lundi 22 octobre, le réseau métro ne devrait pas être perturbé le matin, malgré le débrayage annoncé entre 7h30 et 8h30. Deux autres créneaux seront concernés par la grève : 19h / 20h et 23h / 00h qui toucheront potentiellement tous les métros. TCL communiquera samedi pour indiquer l'ampleur de ces perturbations, la priorité ayant été d'assurer un trafic normal le matin. Le métro pourrait être fermé dès 22h30.

17/10/2018

Moins de trains, des horaires ou parcours modifiés... 2019 s'annonce «compliquée» sur le réseau TER en Auvergne Rhône-Alpes

https://www.20minutes.fr/societe/2355363-20181016-moins-t...

SNCF La SNCF et la région ont détaillé ce mardi la nouvelle grille horaire des trains qui prévoit la suppression d’une centaine de trains et de multiples adaptations sur le réseau TER, dès le 9 décembre…

Elisa Frisullo

— 

Dès le 9 décembre, la nouvelle grille horaire des trains va s'accompagner de suppressions de trains et nombreses adapatations sur le réseéau TER. Illustration.
Dès le 9 décembre, la nouvelle grille horaire des trains va s'accompagner de suppressions de trains et nombreses adapatations sur le réseéau TER. Illustration. — AFP
  • La nouvelle grille des trains en Auvergne Rhône-Alpes a été détaillée ce mardi par SNCF Réseau et Mobilités et la Région.
  • En raison des travaux de création d’une nouvelle voie à la Part-Dieu, environ 10 % des 1.500 TER en Rhône-Alpes vont être supprimés, et plusieurs adaptations sont prévues sur les circulations dès le 9 décembre.

Des trains en moins, des terminus, des horaires ou des arrêts modifiés… En 2019, bon nombre d’usagers TER vont voir leurs trajets modifiés en Auvergne Rhône-Alpes par la nouvelle grille horaire détaillée ce mardi par la SNCF et la Région. « 2019 sera une année compliquée. Pour les voyageurs, l’impact majeur sera dû aux travaux en gare de la Part-Dieu », indique Alain Thauvette, directeur régional TER chez SNCF mobilités.

Dès l’an prochain, les travaux de création d’une douzième voie dans cette gare lyonnaise vont réduire la capacité d’accueil des trains à quais et vont donc modifier les circulations prévues dès le 9 décembre, dans le cadre du service annuel de la SNCF. « La création de cette voie va entraîner pour 2019 la neutralisation de l’actuelle voie K. La capacité d’accueil des trains sera réduite de 20 %. Mais au final, seuls 10 % des trains de la région seront impactés et aucune place ne sera supprimée », résume Thomas Allary, directeur territorial SNCF Réseau.

Moins de TER mais le même nombre de voyageurs transportés

Pour éviter de trop pénaliser les voyageurs, la SNCF a en effet prévu la suppression d’une centaine des 1.500 TER circulant chaque jour dans la région, tout en s’engageant à transporter le même nombre de voyageurs qu’aujourd’hui. « Les trains maintenus seront plus gros », précise la SNCF.

Selon les axes, les perturbations ne seront pas les mêmes. Trois lignes, à savoir Lyon-Saint-Etienne, Lyon-Grenoble et Lyon Bourg-en-Bresse, vont voir certains trains quotidiens disparaître de la nouvelle grille de circulation. Sur cette dernière liaison, par exemple, les TER reliant Lyon à Villars-les-Dombes en heure de pointe vont être supprimés. Villars continuera d’être desservie par les trains Lyon-Bourg qui assureront dès lors la desserte de tous les arrêts avec un temps de parcours plus long.