Avertir le modérateur

04/07/2012

Lyon : grève aux guichets SNCF samedi

http://lyon.france-webzine.com/news/faits-divers/6989--ly...

Écrit par Laure VINCENT   
Mardi, 03 Juillet 2012 16:56

ter-etiqGalère annoncée pour ce week-end de départ en vacances avec une grève, samedi,  des guichetiers dans les gares lyonnaises.

Autant prendre vos précautions, samedi, si vous devez prendre le train. La CGT et Sud-Rail appellent les guichetiers de la SNCF à cesser le travail dans les gares et agences lyonnaises, du samedi 7 juillet 4 heures du matin, jusqu’au dimanche 8 juillet, même heure. Les syndicats dénoncent les restructurations mises en place par la Direction au niveau national où 750 emplois de commerciaux sont amenés à disparaître selon eux . Le projet  qui entrainerait la suppression de postes dans les agences commerciales de Lyon Croix-Rousse , Lyon Montplaisir, Bellecour et Part-Dieu d’ici fin 2012 serait à l’origine de cette colère.

24/06/2012

Rassemblement à la Gare de la Part Dieu samedi après midi 23/06/2012

Bonjour,

Ce message qui suit n'est pas politique mais informatif sur les échafourés de samedi après midi.

La Part Dieu est la première gare européenne en termes de passagers en correspondance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de_Lyon-Part-Dieu

Il est dommage que certains groupes l'utilisent pour leur profit.

Eric

 

http://www.liberation.fr/societe/2012/06/23/70-manifestan...

Proche de l’Oeuvre française, ils se sont rassemblés à la gare de la Part-Dieu alors que leur manifestation avait été interdite.

 

Environ 70 militants d’extrême droite ont été arrêtés samedi après-midi à Lyon, notamment pour s'être rassemblés à la gare de la Part-Dieu alors que leur manifestation prévue en centre-ville avait été interdite, selon la préfecture.

Parmi les interpellés, «certains vont faire l’objet d’une vérification d’identité et d’autres seront placés en garde à vue pour des infractions plus graves que leur participation à un attroupement», a déclaré à l’AFP le préfet délégué pour la défense et la sécurité, Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts.

Certains militants portaient «des couteaux ou des barres de fer», et d’autres pourraient être poursuivis pour des «violences sur agent de la force publique», a-t-il ajouté, soulignant qu’il n’y avait eu «aucune dégradation ni blessé» pendant l’après-midi.

Au milieu des voyageurs de la Part-Dieu, très nombreux en ce début de week-end, le président de l’Oeuvre française Yvan Benedetti était monté vers 14h45 sur l’un des escaliers menant aux quais pour prendre la parole pendant une dizaine de minutes.

«Nous sommes ici pour dénoncer une forfaiture. Nous voulions défiler pacifiquement. Les Français sont interdits de parler chez eux. Aujourd’hui, c’est l'étranger qui fait la loi chez nous», avait-il lancé, allusion à une manifestation en soutien au peuple syrien autorisée samedi à Lyon.

«L’heure de l’insoumission a sonné !», avait poursuivi l'élu local exclu du FN en juillet 2011 pour des propos antisémites, entouré par trente à quarante militants des Jeunesses nationalistes, groupuscule fondé en octobre dernier à Lyon.

Gaz lacrymogène

Les policiers présents dans la gare, entourant progressivement les manifestants, les ont repoussés vers une des portes de la Part-Dieu conduisant au métro, instaurant un périmètre de sécurité et obligeant les voyageurs à emprunter d’autres accès.

Plusieurs militants ont tenté de forcer le passage et les forces de l’ordre ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène, maîtrisant peu à peu les manifestants qui ont continué à crier «la France aux français», genoux à terre.

Parallèlement, d’autres membres présumés des Jeunesses nationalistes ont été interpellés dans le quartier de Saint-Jean, sur la rive droite de la Saône, portant «des fumigènes ou des couteaux dans leur sac à dos», d’après M. Cazenave-Lacrouts.

Jeudi, la préfecture du Rhône avait interdit le défilé des Jeunesses nationalistes ainsi qu’un rassemblement parallèle d’un collectif contre l’extrême droite, tous deux prévus samedi après-midi, «en raison des troubles graves» qu’ils faisaient peser sur l’ordre public.

La première manifestation, qui visait à dénoncer «la préférence anti-nationale et le racisme anti-blanc», devait emprunter des espaces publics très fréquentés en fin de semaine et «de nombreux débordements ont été à déplorer lors de rassemblements précédents», avait rappelé la préfecture.

Les Jeunesses nationalistes avaient aussitôt décidé un recours en justice, rejeté samedi en milieu de journée par le Tribunal administratif de Lyon. Le fondateur du mouvement, le conseiller régional Alexandre Gabriac absent à la Part-Dieu, avait appelé les militants à «rester mobilisés».

(AFP)

01/06/2012

Lyon Le trafic auto, métro et trams perturbé cet été

http://www.20minutes.fr/article/944827/trafic-auto-metro-...

Créé le 01/06/2012 à 05h22 -- Mis à jour le 01/06/2012 à 05h22

tcl Les travaux d'extension nécessitent des restrictions de circulation

«Ces chantiers sont perturbants. Mais nous avons privilégié le traitement de choc pour les réaliser en un temps réduit. » C'est en ces termes que le président du Sytral, Bernard Rivalta, est revenu jeudi sur les chantiers d'extension en cours sur le réseau TCL. Des travaux qui vont perturber dès cet été le trafic des trams, de la ligne B et des voitures.

La ligne T1 perturbée une semaine. L'extension du T4 de Jet-d'eau (8e) à l'IUT Feyssine va entraîner l'arrêt du T1 du 23 au 29 juillet entre Liberté et Charpennes. Les voyageurs seront invités à se reporter sur la ligne B du métro.

La ligne B limitée en soirée. Du 5 juillet au 31 août, la ligne B, qui, fin 2013, reliera Gerland à Oullins, sera arrêtée dès 21 h entre Jean-Macé et le stade de Gerland. Du 13 au 17 août, toute la ligne sera interrompue en soirée, hormis les jours de matchs.

Le T3 hors service un mois. Du 13 octobre au 11 novembre, la ligne sera arrêtée pour permettre la réalisation de trois chantiers à Vaulx-la Soie, Meyzieu et à Part-Dieu Sud. Des zones de manœuvre et des quais doivent notamment être créés pour améliorer l'exploitation de T3 et Rhônexpress, dont la circulation sur le même tracé nécessite des aménagements.

Circulation difficile près des chantiers. En juillet, l'extension de la ligne T1 jusqu'à Gerland (7e) va entraîner la réduction des voies de circulation cours Charlemagne et avenue Debourg puis rue Vuillerme en août. Le long du chantier T4 aussi, la circulation sera difficile au carrefour Thiers/Lafayette, Bonnel, mais aussi cours Albert Thomas et avenue des Frères-Lumières (8e). En revanche, aux abords de T2, dont la portion jusqu'à Eurexpo rebaptisée T5 sera mise en service en novembre, les travaux en cours à Bron rue du Chêne et avenue Mitterrand s'achèveront cet été.

Élisa Frisullo
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu