Avertir le modérateur

14/05/2013

comité de ligne n°22 Saint-André le Gaz - Grenoble Lundi 13 mai 2013 à 18h30

Réunion du comité de ligne n°22 Saint-André le Gaz - Grenoble le :

Lundi 13 mai 2013 à 18h30
Foyer Léo Lagrange
13 rue des Terreaux
38500 VOIRON

Ordre du jour :

- Actualité des politiques de mobilité à l'échelle régionale
- Politique régionale de mobilité sur la ligne et le territoire
     * Actualités du territoire
     * Actualités des services aux voyageurs
     * Actualités desserte
     * Synthèse hiérarchisée des demandes

Gwendoline DELBOS-CORFIELD

Présidente du comité de ligne

-------------

Présentation faite en réunion : 20130513_CL22_Présentation.pdf

Nous complèterons prochainement cet article avec notre compte-rendu.

10/05/2013

Lyon/Turin : Le député-maire Michel Destot souhaite que « Matignon monte maintenant au créneau »

 

Bonjour,

 Je ne comprends pas ce que la ville de Grenoble va récupérer avec le Lyon Turin ?

Pourquoi défendre ce genre de projet farfelue ?

Seulement 6000 emplois pour l’énorme somme de 26 milliards d’euros!!!!!!!

C’est minable et franchement pitoyable de parler que de 6000 emplois en jeu

Le chômage augmente de 22300 emplois chaque mois :

http://www.france24.com/fr/20130425-chomage-france-avril-...

 Quand est ce que l’on va arrêter de gaspiller l’argent du contribuable aussi facilement ?

Remettez les emplois jeunes cela coutera certainement moins cher que 26 milliards d'euros et peut être créera 500000 emplois.

Mais ne faites pas croire aux citoyens que le marché de l'emplois coute 26 milliards d'euros pour seulement 6000 personnes.

C'est un aveu d'impuissance et d'incompétence !

Il est dommage de constater que nos élus de grande ville (Chambery, Grenoble) se battent et perdent beaucoup d'énergie pour une toute petite minorité de privilégiés (les usagers de la ligne à grande vitesse du Lyon - Turin).

Alors que la ligne Lyon - Grenoble fait partie des 12 lignes malades de France selon Guillaume Pépy.

Cordialement,

Eric


 

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/05/09/le-depute-...

 

« J’entends les arguments des écologistes, mais je les trouve contradictoires avec la ligne qu’ils défendent depuis toujours », dit Michel Destot. Photo DL/Christophe AGOSTINIS

Le député-maire de Grenoble, Michel Destot (PS), est rapporteur du projet de loi autorisant l’approbation de l’accord entre la France et l’Italie pour la réalisation et l’exploitation de la ligne ferroviaire Lyon-Turin. Il répond à nos questions.

Le projet du Lyon-Turin ne serait-il pas en train de patiner ?

« Le dossier du Lyon-Turin est un dossier de longue date, qui a vécu et continue à vivre des hauts et des bas au gré des évolutions politiques italiennes et françaises. Mais ce qui me paraît essentiel, c’est sa constante dans le temps. Jamais le projet n’a été abandonné ni considéré comme un projet farfelu. Il s’agit, à travers lui, de dessiner la nouvelle carte ferroviaire de l’Europe. »

Quels sont les points positifs à mettre en avant pour promouvoir le projet ?

« Sur le plan environnemental, le projet table sur un report modal très important, avec un transfert d’un million de camions vers le rail. Ce qui est aussi un avantage sur le plan de la sécurité, car on a tous gardé en mémoire le drame du tunnel du Mont-Blanc.

Sur le plan économique, le chantier va générer plus de 6 000 emplois directs et indirects, et les liaisons ferroviaires seront améliorées, au niveau local mais aussi international. Le Paris-Milan se fera en 4 heures au lieu des 7 heures actuelles. Ce qui aura aussi un impact sur le tourisme hexagonal. »

Entendez-vous les points négatifs des opposants et comment pensez-vous les contrer ?

« J’entends les arguments des écologistes, mais je les trouve contradictoires avec la ligne qu’ils défendent depuis toujours. Comment peuvent-ils être contre le report modal, alors que cela luttera contre la pollution ? Et quand ils citent le rapport de la Cour des comptes qui pointait du doigt la baisse des échanges commerciaux entre la France et l’Italie, je me pose aussi des questions. Aujourd’hui, alors que nous avons tous à cœur de favoriser la réindustrialisation et la création d’emplois, il faudrait soudainement l’accepter et la brandir comme argument pour empêcher la réalisation du Lyon-Turin ? Pour aider à réindustrialiser nos régions, je dis justement qu’il faut que le Lyon-Turin se fasse aussi. »

Qui, aujourd’hui, peut éviter que le projet ne s’enlise ?

« En Italie, le projet est très médiatisé et hautement politique. Le nouveau gouvernement s’est déclaré en faveur du projet, l’UE a augmenté son enveloppe pour les transports. Il s’agit de très bons signes. Maintenant, il faut que Matignon monte au créneau. Il faut un vrai et fort engagement politique. Il faut qu’il soit défendu au plus haut niveau, comme cela avait été le cas pour le tunnel sous la Manche avec Mitterrand et Thatcher. Et ceci, même s’il y a des oppositions… Car comme pour tout grand projet, il y en a toujours. Il n’y a pas 50 000 projets de cette envergure en Europe. Il faut savoir ce qu’on veut. »

21/04/2013

Pour quelques grèves de plus

Bonsoir,

Et non ce n'est pas le titre d'un film mais biel est bien la continuité d'une grève qui nous frappe sans réellement savoir pourquoi :

62 Grenoble - St André le Gaz - Lun 22 avril

Le 5h35 Départ de Grenoble et arrivé à Lyon Perrache à 7h41 est supprimé

Ce train concerne pas mal de monde puisque il est très chargé le matin !

D'autres trains sont supprimés comme le 7h41 Grenoble arrivé à 8h31 à Rives, ainsi que le 9h35 de Grenoble arrivé à 10h22 à Rives.

Le premier train de St André le Gaz à 5h13 arrivé à 6h25 à Grenoble est supprimé

Les lève-tôt sont très souvent lésés !

Sinon repos pour les lignes 01 Lyon - Bourgoin-Jallieu Grenoble

C'était déjà le cas pour la ligne 54 Lyon - Chambery pas concerné par le mouvement sociaux.

Cordialement,

Eric

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu