Avertir le modérateur

02/09/2017

Si vous rêviez du tramway jusqu’à Meylan…

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/09/01/si-vous-re...

Il y a quelques jours dans les colonnes du Dauphiné Libéré , des représentants de l’ADTC (Association pour le développement des transports en commun) plaidaient pour deux priorités : l’extension de la ligne de tramway E sur six kilomètres jusqu’au Pont-de-Claix et la création d’une ligne F Grenoble-Meylan-Montbonnot, d’une longueur de dix kilomètres.

Si le premier dossier fait clairement partie des actions envisagées, comme l’a rappelé hier, lors d’une conférence de presse, Yann Mongaburu, président du SMTC (Syndicat mixte des transports en commun), le tram jusqu’à Meylan n’est pas à l’ordre du jour. Ni pour demain ni pour après-demain. « Dans notre pays d’ingénieurs, on est fort pour imaginer des infrastructures, beaucoup moins pour penser aux services et aux usagers », a dit l’élu. Il faut donc « en finir avec les dogmes, avec les solutions qui seraient des coups de baguette magique » et « être pragmatique ».

Le SMTC avance donc, de Grenoble à Meylan et même jusqu’à Montbonnot, sur le projet d’un premier bus à haut niveau de service, c’est-à-dire en site propre tout le long, qui aura la même fréquence qu’un tramway. « Le projet d’un tramway a été étudié, de manière poussée », admet l’écologiste, mais « le bus à haut niveau de service, à la place de l’actuelle ligne Chrono 1, apparaît comme plus pertinent pour cette partie de notre territoire ». Pertinent voulant peut-être dire “aussi efficace”. Et bien évidemment “moins cher”.

Publié le 02/09/2017 à 06:04

20/08/2017

Trafic SNCF perturbé entre Lyon et Grenoble suite à un gros orage dans le secteur de Voreppe

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alp...

Le train est arrêté à seulement 200 m de la gare de Grenoble. / © G.Ragris
Le train est arrêté à seulement 200 m de la gare de Grenoble. / © G.Ragris

Le trafic des trains était interrompu vers 18 heures ce vendredi 18 août 2017 sur les lignes Grenoble-Lyon et Grenoble-Valence. L'incendie d'un arbre près d'une caténaire a contraint la SNCF à couper l'alimentation électrique, provoquant l'arrêt des trains.

Par Yann Gonon

Les trains ne circulaient plus ce vendredi 18 août 2017 en début de soirée entre Grenoble et Lyon. Même chose sur la ligne Grenoble-Valence. Selon le cadre d'astreinte de la SNCF, que la rédaction de France 3 Alpes a contacté, c'est le gros orage qui a frappé la région grenobloise en fin d'après-midi qui est à l'origine de l'incident. 

Certains passagers que nous avons pu joindre racontent que le train s'est arrêté très peu de temps après son départ de Grenoble. A l'intérieur du train, plus d'électricité et donc plus de climatisation. Les portes des wagons ont été ouvertes pour permettre aux passagers de se rafraichir.

© G.Ragris
© G.Ragris


La SNCF confirme l'incident sur twitter et donne des précisions. Le violent orage, qui a touché Grenoble et son agglomération en fin d'après-midi, a causé un incendie sur un arbre situé à proximité d'une caténaire près de Voreppe en Isère. Pour éviter tout risque, la SNCF a décidé de couper l'alimentation électrique, provoquant l'arrêt des trains.

La SNCF espérait pouvoir rétablir le trafic d'ici 20 heures. En attendant, des cars de substitution ont été affrêtés.

Sur les réseaux sociaux, certains passagers s'impatientaient.

11/08/2017

La SNCF va investir 1,2 milliard d'euros dans ses grandes gares

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/plus-d-un-milliar...

10/08/2017 à 21h01

 

La gare Montparnasse fait partie des chantiers importants de la SNCF.

La gare Montparnasse fait partie des chantiers importants de la SNCF. - Jacques Demarthon - AFP

La compagnie, par le biais de sa branche Gare & Connexions, veut notamment développer les surfaces commerciales.

Alors que 2,3 milliards de voyageurs prennent le train chaque année, le potentiel commercial des gares n’est plus à démontrer. Celles-ci contribuent déjà fortement à l’économie française -à hauteur de 3,1 milliards d’euros en 2016, selon une étude commandée par Gares&Connexions. Avec, selon cette même étude, près de 40.000 emplois à la clé.
 
Les futurs investissements seront concentrés sur les 35 plus grandes gares, alors que le pays en compte environ 3000. L’explication avancée est la suivante: ces 35 gares "jouent un rôle d'entraînement pour l'ensemble du système. Selon l'étude, ces grandes gares de France génèrent 60% de l'emploi et de la valeur ajoutée totale", écrivent Les Echos. Il s’agira donc d’utiliser les revenus supplémentaires issus des grandes gares pour rénover les plus petites.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu