Avertir le modérateur

29/06/2016

La ligne TER Lyon-Chambéry perturbée cet été

http://www.ledauphine.com/societe/2016/06/28/la-ligne-ter...

Pour rejoindre Chambéry, il faudra prendre une correspondance à Aix-les-Bains ou utiliser le TER Lyon/Bourg-Saint-Maurice.

Pour rejoindre Chambéry, il faudra prendre une correspondance à Aix-les-Bains ou utiliser le TER Lyon/Bourg-Saint-Maurice.

D’importants travaux vont être réalisés par SNCF Réseau, cet été, sur la ligne Lyon-Bourgoin-Jallieu-Chambéry.

Ils concernent la portion de la ligne comprise entre Saint-André-le-Gaz et Chambéry qui est interdite à toute circulation ferroviaire depuis le 23 juin. Et ce jusqu’au 31 août.

Plus de 6 millions d’euros

Deux chantiers majeurs vont se dérouler pendant cette période. D’une part, le remplacement du tablier du viaduc de Grenant sur la commune de La Bridoire qui est devenu indispensable en dépit des renforcements effectués par le passé. Le futur tablier, situé à 40 m du sol, sera préfabriqué, en trois tronçons, en gare de Saint-Béron/La Bridoire. Le montant des travaux est de 3,7 millions d’euros. D’autre part, l’élargissement et le remplacement du tablier du pont ferroviaire Saint-Charles à Cognin. Le coût des travaux est de 2,4 millions d’euros.

Concrètement pendant la durée des travaux, les voyageurs circulant entre Lyon et Chambéry devront emprunter des trains Lyon/Annecy jusqu’à Aix-les-Bains où ils auront une correspondance. Autre possibilité, utiliser les trains Lyon/Modane/Bourg-Saint-Maurice détournés par Ambérieu.

Pour les usagers qui souhaitent se rendre dans l’Avant-Pays savoyard, entre Saint-André-le-Gaz et Chambéry, un service d’autocars de substitution sera mis en place entre La Tour-du-Pin et Chambéry pour desservir les gares intermédiaires, notamment de Pont-de-Beauvoisin et Lépin-le-Lac.

SNCF TER Rhône-Alpes, Allo TER au 09 69 32 21 41

20/04/2016

Chambéry - La gare évacuée pendant une heure

http://www.ledauphine.com/savoie/2016/04/19/la-gare-evacu...

Hier, peu avant 13 heures, un colis suspect a été identifié dans la gare de Chambéry. Aussitôt alertés, six policiers municipaux, neuf policiers nationaux et deux pompiers se sont rendus sur place. Les forces de l’ordre ont fait évacuer le bâtiment central et installé un périmètre de sécurité.

Le trafic a été ralenti et les quais sont restés accessibles aux voyageurs. Vers 14 heures, deux démineurs sont arrivés de Lyon. Sans danger, le colis suspect était en fait un sac oublié par une voyageuse. L’opération s’est terminée à 14 h 20. Le bâtiment de la gare a été rouvert au public et le trafic a pu reprendre normalement. L’intervention a engendré des retards de train de 10 à 15 minutes, et un TER a été supprimé.

Publié le 20/04/2016 à 06:04

 

03/04/2016

Menace terroriste: la SNCF va déployer des agents armés dans les trains

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/menace-terrorist...

Par LEXPRESS.fr , publié le , mis à jour à

Guillaume Pepy, patron de la SNCF, annonce le renforcement des mesures de sécurité dans les trains et les gares (illustration)Guillaume Pepy, patron de la SNCF, annonce le renforcement des mesures de sécurité dans les trains et les gares (illustration)express 3 avril 2016.jpg

Portiques de sécurité, patrouilles armées, chiens renifleurs, vidéosurveillance... Guillaume Pepy a annoncé le renforcement des mesures de sécurité dans les gares et les trains.

Depuis l'attentat manqué du Thalys, la question de la sécurité dans les trains est au centre des préoccupations. Le patron de la SNCF Guillaume Pepy a détaillé ce dimanche dans le Grand Rendez-vous Europe 1/iTélé quelques-unes des mesures qui allaient être mises en oeuvre dans les prochaines semaines, à la suite de l'adoption de la loi Savary sur la sécurité et la lutte contre la fraude dans les transports.  

Des agents de sûreté pourront patrouiller armés dans les trains

"Nos agents de sûreté vont avoir le droit de circuler, armés ou en civil, dans les trains", a déclaré Guillaume Pepy. Ils seront "habilités, entraînés à tirer". En outre, les agents de la SNCF pourront fouiller des bagages. Dans les trains, toujours, "les images des caméras de surveillance seront surveillées en permanence par un centre de sécurité". 

Dans les gares, les portiques de sécurité seront maintenus pour les Thalys. "Une trentaine de chiens renifleurs, une vingtaine d'unité de profileurs" seront également déployés, ainsi que des dispositifs de détection des explosifs et des armes à l'entrée des quais dans certaines gares. "On va renforcer la sécurité et moderniser les caméras de surveillance qui détecteront les mouvements suspects", a ajouté le patron de l'entreprise. 

Le surcoût qu'entraînent ces mesures de sécurité ne sera pas supporté par les clients, a assuré Guillaume Pepy, qui indique que "la SNCF dépense environ 400 millions d'euros pour ses mesures de sécurité".  

Loi Savary: pour les fraudeurs, la fête est finie

La proposition de loi Savary, votée le 9 mars 2016, doit par ailleurs rendre la vie dure aux resquilleurs dans les transports publics. Notamment en créant un "délit de soustraction à relevé d'identité" (le fait de fuir quand on est arrêté par un contrôleur), passible de deux mois de prison et 7500 euros d'amende; ceux qui déclinent leur identité devront la justifier (pour éviter les adresses fantaisistes), sous peine de 11 euros d'amende.  

Les multirécidivistes (dès cinq fraudes par an) seront susceptibles de se voir infliger six mois de prison et 7500 euros d'amende. Enfin, ceux qui signaleront sur les réseaux sociaux la présence de contrôleurs dans le métro seront passibles de deux mois de prison et 3750 euros d'amende.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu