Avertir le modérateur

03/09/2016

Suppressions de TER: nouvelles pénalités pour la SNCF en Paca

http://www.maritima.info/depeches/societe/region/43977/su...

Les régions Paca et Auvergne-Rhône-Alpes vont imposer des pénalités à la SNCF en raison de nouvelles suppressions de TER par manque de conducteurs, un problème reconnu par la compagnie ferroviaire qui entend "régler cette situation d'ici la fin de l'année".

La pénurie de conducteurs de TER a touché plusieurs régions depuis février et a conduit la SNCF à mettre en place des "plans de transports adaptés", incluant des suppressions de trains en heures creuses et des bus de substitution.

"Les difficultés de début d'année perdurent et n'ont donc pas été solutionnées en dépit de vos engagements", a écrit Christian Estrosi, président de Paca, dans un courrier adressé au président la SNCF, Guillaume Pepy, et publié sur son compte Twitter mardi.

M. Estrosi y déplore la suppression de 7% des TER circulant en semaine et 4% le weekend, sur la période du 29 août au 6 novembre et annonce qu'il "exigera le remboursement" des dessertes non réalisées, ce que prévoient les conventions entre la SNCF et les régions.

En Auvergne-Rhône-Alpes, le "plan de transport adapté" appliqué depuis avril devait s'achever en juillet mais se poursuivait début septembre sans date de fin connue.

"La situation est inacceptable. C'est 100% la responsabilité de la SNCF, on va leur imposer des pénalités", a déclaré à l'AFP le président de la région, Laurent Wauquiez, qui avait déjà demandé une compensation de 15 à 20 millions d'euros pour la période d'avril à juillet.

Les régions Hauts de France et Nouvelle-Aquitaine avaient aussi réclamé des pénalités à la SNCF.

"Depuis le début de l'année, on a amélioré la situation" mais Paca et Auvergne Rhône-Alpes "restent les plus affectées" par le manque de conducteurs, a expliqué à l'AFP Olivier Devaux, directeur des opérations TER à la SNCF.

Dans chaque région "une quarantaine" de trajets quotidiens sont actuellement supprimés, sur 1.400 en Auvergne-Rhône-Alpes et 560 en Paca (420 le weekend), et la compagnie souhaite "régler cette situation d'ici la fin de l'année", a-t-il ajouté.

M. Pepy avait reconnu en mars une "erreur de prévision" du nombre de départs à la retraite et promis le recrutement de 1.000 nouveaux conducteurs en 2016.

"A fin juin, 560 sont entrés en formation", a indiqué M. Devaux, rappelant que l'apprentissage du métier de conducteur dure 18 mois et que "compte tenu de ces délais, l'amélioration de la situation ne peut être que progressive".

afp

02/08/2016

TER Auvergne-Rhône-Alpes : Wauquiez demande des comptes

http://lepatriote.fr/ter-auvergne-rhone-alpes-wauquiez-de...

le 29 juillet 2016 - Aurore DESSAIGNE

TER Auvergne-Rhône-Alpes : Wauquiez demande des comptes
DR - Laurent Wauquiez cherche le soutien des usagers.

Laurent Wauquiez demande des indemnisations au président SNCF Mobilités suite au perturbations sur la ligne TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Le 27 juin dernier, Laurent Wauquiez, président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, a adressé une lettre de recommandation à Monsieur Guillaune Pepy, président de la SNCF Mobilités.

Il dénonce le "niveau de service inacceptable"  que subissent les usagers du TER sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il justifie ses propos par les "différentes grèves depuis février dernier, s'ajoutent les perturbations liées à la pénurie de conducteurs et aux conséquences du "déshuntage" des matériels X73500".

DES ABONNEMENTS GRATUITS ?

De ce fait, Monsieur Wauquiez demande de mettre tout en oeuvre pour "une indemnisation de l'ensemble des abonnés" des différentes lignes, afin d'"être à la hauteur des préjudices subis par les usagers".

Il indique attendre cette indemnisation pour "la rentrée de septembre". Elle pourrait prendre la forme de "deux mois d'abonnement gratuit".

La réponse de Monsieur Pepy va donc être attendue avec impatience du côté de Monsieur Wauquiez et l'ensemble des usagers de la région.

Aurore DESSAIGNE

12/07/2016

La SNCF a équipé tous ses conducteurs d'un iPad

http://www.igen.fr/ipad/2016/07/la-sncf-equipe-tous-ses-c...

Nicolas Furno | | 10:32 |  

La SNCF a mené à bien un projet de longue date : la numérisation de tous les documents nécessaires dans les cabines de ses trains. On en parlait déjà à l’automne 2013 et près de trois ans plus tard, le processus est complet : tous les conducteurs de train utilisent désormais des tablettes pour gérer leurs trajets. Et c’est Apple qui a raflé ce gros marché : les 15 000 conducteurs de train ont tous été équipés d’iPad cellulaires.

L’iPad en situation. — Cliquer pour agrandir et essayer de deviner dans quelle gare a été prise la photo
L’iPad en situation. — Cliquer pour agrandir et essayer de deviner dans quelle gare a été prise la photo

La société nationale des chemins de fer a fourni jusque-là des iPad 4 puis des iPad Air, mais le parc devrait être renouvelé avec du matériel plus récent au fur et à mesure des besoins. Toutes ces tablettes sont livrées avec une coque chargée de les protéger, mais aussi de les charger, les cabines n’étaient pas toutes pourvues d’une prise électrique. Néanmoins, la batterie externe de 10 500 mAh vient se scratcher à l’arrière et elle est optionnelle. L’excellente autonomie des tablettes Apple suffit en effet sur la majorité des trajets, sachant que l’application exploite environ 10 % de batterie à l’heure.

À quoi servent ces iPad ? La SNCF installe sur toutes les tablettes une app conçue en interne qui sert à la fois dans la cabine et pour les préparations. SIRIUS NG (pour Système Informatique Regroupant les Informations Utiles au Service des conducteurs Nouvelle Génération… oui, on aime les sigles à la SNCF) sert d’abord pendant la conduite.

Pendant son travail, l’« agent de conduite » (ADC) comme on les nomme officiellement dans la société, a accès à la fiche train. Ce document autrefois sur papier, numérisé dans les années 2000 sur un petit smartphone HTC sous Windows Phone, est présenté dans une taille confortable pour être lisible sur les iPad.

Pendant le trajet, l’application sert avant tout à afficher la fiche train, le document qui répertorie précisément toutes les étapes.
Pendant le trajet, l’application sert avant tout à afficher la fiche train, le document qui répertorie précisément toutes les étapes.

Le conducteur voit à tout moment les prochaines étapes de son trajet et il a en permanence sous les yeux les informations essentielles, comme les vitesses autorisées et les éventuels retards. À terme, c’est aussi là que toutes les informations liées aux travaux seront répertoriées, mais ce n’est pas encore en place. Et s’il a quelque chose à signaler pendant son trajet, un bouton permet de mémoriser l’heure et la position et l’agent n’a plus qu’à saisir les informations correspondantes une fois arrivé à destination.

La SNCF configure automatiquement les iPad avec un profil préinstallé sur les appareils. La société exploite ainsi une des fonctions de base d’iOS pour améliorer l’utilisation de l’app et en particulier la bloquer pendant le trajet. Pour cela, l’accès guidé, une des fonctions d’accessibilité du système est utilisée. Une fois en place, il faut trois pressions sur le bouton d’accueil et saisir un code pour quitter l’app, ce qui évite les erreurs de manipulation.

Début d’un trajet avec les informations essentielles.
Début d’un trajet avec les informations essentielles.

Tant que le train roule, les notifications d’iOS sont totalement coupées et la SNCF collecte les données d’utilisation de la tablette. En temps normal, elles ne servent à rien, mais en cas de problème, la société peut vérifier si le conducteur utilisait bien la fiche train… et pas Candy Crush. Mais SIRIUS NG ne sert pas que pendant un trajet.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu