Avertir le modérateur

03/07/2015

Vénissieux: Un bombe de la Seconde guerre contenant 250 kilos d'explosifs désamorcée lundi

http://www.20minutes.fr/lyon/1644399-20150702-venissieux-...

  • Publié le 02.07.2015 à 13:34
  • Mis à jour le 02.07.2015 à 13:34

L’engin, datant de la seconde guerre mondiale, avait été découvert le 24 juin dernier sur un chantier de la ville, aux abords de la rue Paul-Bert. Lundi matin, une partie de la Vénissieux va être paralysée par une opération de déminage d’une bombe américaine, contenant 250 kg d’explosifs, et enterrée depuis sa découverte sous plusieurs mètres de terre. L’engin étant intransportable, ce désamorçage va nécessiter la mise en place de deux périmètres de sécurité sur la commune, indique ce jeudi la préfecture du Rhône.

Les riverains les plus proches devront quitter leur domicile

Un premier périmètre de 150 mètres sera installé autour de la bombe et entraînera l’évacuation de toutes les personnes présentes, y compris à l’intérieur des habitations, bureaux, ou commerces. Les riverains seront informés par des documents distribués dans toutes les boîtes aux lettres. « Des médiateurs effectueront également des visites auprès des habitants », ajoutent les services de l’état dans un communiqué.

Les personnes qui résident dans ce périmètre devront quitter leur habitation au plus tard à 7 h 30, en veillant à fermer les fenêtres et les volets de leur résidence. Ils pourront, s’ils le souhaitent être accueillis au stade Laurent Gerin, le temps de l’opération. Une navette TCL sera positionnée à l’arrêt du tram A. Croizat/P. Bert. Elle effectuera des aller/retour vers le stade pour permettre au public de s’y rendre plus facilement.

Un second périmètre de 500 mètres autour de l’engin est également prévu et donnera lieu au confinement des populations à l’intérieur des bâtiments, fenêtres closes.

La circulation perturbée

Le début de l’opération sera signalé par un coup de sirène et la fin par deux coups de sirène. Selon la préfecture, le déminage devrait être achevé en fin de matinée.

Cette opération va également entraîner des restrictions de circulation automobile et TCL. La ligne de tramway T4 sera momentanément arrêtée à « gare de Vénissieux » et certaines lignes de bus seront déviées.

01/05/2015

TCL : aucun service métro, bus et tram pour ce 1er mai

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actuali...

Par Steven Belfils

Publié le 30/04/2015  à 10:06

Comme chaque année, l'ensemble du réseau TCL sera à l'arrêt vendredi 1er mai : pas de bus, de métro, ni de tramway...

bus ()
© Robin Favier

Petit rappel pour les Lyonnais qui ont la mémoire courte ou les nouveaux arrivants : le réseau de transports en commun lyonnais ne fonctionnera pas ce vendredi. Comme chaque année, les employés des TCL bénéficient d'un jour de repos à l'occasion de la fête du travail. Aucun bus, tramway, ni même métro ne fonctionnera ce vendredi 1er mai. Il faudra prendre la voiture, le vélo ou marcher pour se déplacer à Lyon.

Cette situation est loin d'être unique en France puisque les transports en commun des principales villes de province se trouveront à l'arrêt ce vendredi.

29/04/2015

Les régions inquiètes pour leurs TER

http://www.bienpublic.com/actualite/2015/04/28/les-region...

le 28/04/2015 à 05:05

Dans toutes les régions, la fréquentation des TER a au moins doublé entre 2003 et 2013. Fréquences cadencées, investissements sur de nouveaux matériels, rénovation de gares et de parkings, abonnements attractifs pour les jeunes et les salariés : les régions investissent 6,3 milliards par an dans le ferroviaire et les résultats suivent au point que ces trains du quotidien sont devenus la priorité de la SNCF. Aussi l’association des régions de France dénonce « la libéralisation totale du transport par autocar qui permettra aux autocaristes de s’affranchir totalement de la régulation et donc de concurrencer les lignes conventionnées par la région ». L’Association des régions de France (ARF) demande aux parlementaires de maintenir une organisation coordonnée des déplacements. En clair de faire circuler les autocars dans les endroits où le train ne passe pas ou d’organiser des gares relais. « La totalité des lignes TER sont ainsi menacées » écrit l’ARF. Son président Alain Rousset estime même que les régions sont à même d’assurer cette régulation et des schémas régionaux voire interrégionaux de transport public.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu